RESUME DE L'ACTUALITE A 16h05 GMT (05/09)

le
0

MINSK - L'Ukraine et les séparatistes pro-russes ont conclu aujourd'hui à Minsk un accord de cessez-le-feu, dans le cadre d'un plan de paix destiné à mettre fin à cinq mois d'affrontements à l'origine des plus graves tensions entre la Russie et les Occidentaux depuis la Guerre froide. L'accord, officiellement entré en vigueur à 18h00 locales (15h00 GMT, 17h00 en France), a été conclu lors d'une réunion à laquelle participaient aussi des représentants de la Russie, accusée par l'Ouest d'être directement engagée dans le conflit, et de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE). C'est d'ailleurs l'OSCE qui sera chargée de veiller au respect du cessez-le-feu. L'accord de Minsk, salué par Kiev comme par Moscou, prévoit un échange de prisonniers, peut-être dès demain, selon le président ukrainien Petro Porochenko, et le maintien des belligérants sur leurs positions actuelles. Mais quelques minutes après l'entrée en vigueur de ce cessez-le-feu, trois explosions ont retenti au nord de Donetsk, capitale régionale de l'est de l'Ukraine, a rapporté un correspondant de Reuters sur place Auparavant, alors même que la réunion avait déjà commencé à Minsk, les bombardements s'étaient poursuivis autour de l'aéroport de Donetsk et des combats étaient signalés autour du port stratégique de Marioupol. Les insurgés ont affirmé être entrés dans cette dernière ville, ce que les autorités ukrainiennes ont démenti. A Newport, au Pays de Galles, les dirigeants des pays de l'Otan ont donné leur feu vert au renforcement du dispositif militaire de l'organisation sur son flanc est, en réponse à l'intervention russe en Ukraine. Le plan prévoit la mise sur pied d'une force de réaction rapide capable d'être déployée en quarante-huit heures et le prépositionnement de matériel et de carburant dans les pays est-européens membres de l'Alliance. --- NEWPORT, Pays de Galles - La France participera à une coalition internationale contre les combattants de l'Etat islamique si le gouvernement irakien en fait la demande et dans le respect du droit international, a déclaré aujourd'hui François Hollande. Lors d'une réunion d'une dizaine de pays en marge du sommet de l'Otan au Pays de Galles, les Etats-Unis, qui bombardent depuis début août des positions des djihadistes en Irak, ont annoncé aujourd'hui la formation d'une coalition pour combattre les djihadistes de l'EI tout en excluant d'envoyer des troupes au sol. Pour vaincre certaines réticences, le secrétaire d'Etat, John Kerry, et le secrétaire à la Défense, Chuck Hagel, ont dit aux ministres d'une dizaine d'Etats membres de l'Alliance atlantique qu'ils pouvaient contribuer de différentes façons à l'effort de guerre. Les ministres de la Défense et des Affaires étrangères des Etats-Unis, du Royaume-Uni, de la France, de l'Allemagne, de l'Italie, du Danemark, de la Turquie, de la Pologne, du Canada et de l'Australie ont participé à cette réunion en marge du sommet de l'Otan. "Ce groupe réuni ici ce matin constitue la base d'une coalition", leur a dit Chuck Hagel. "C'est le groupe qui va permettre de former une coalition plus large et plus étendue dont nous avons besoin pour répondre à ce défi." John Kerry a souhaité l'élaboration d'un plan pour contrer l'Etat islamique d'ici la tenue de l'Assemblée générale des Nations unies, dans la dernière semaine de septembre. --- NEWPORT, Pays de Galles - Aucun sondage n'interrompra le mandat que m'a donné le peuple pour cinq ans, a déclaré aujourd'hui François Hollande, assurant qu'il agirait "jusqu'au bout". La cote de popularité du président français a chuté à 13% d'opinions favorables dans un sondage TNS Sofres diffusé jeudi, un record historique sous la Ve République. "J'ai été élu pour cinq ans par le peuple français, je suis à mi-mandat, il n'y a pas de sondage, aussi difficile soit-il (...) qui puisse interrompre le mandat que donne le peuple au président de la République", a dit François Hollande lors d'un point presse au sommet de l'Otan à Newport, au Pays de Galles. "J'agis et j'agirai jusqu'au bout." --- PARIS - La démission du secrétaire d'Etat au Commerce extérieur Thomas Thévenoud, liée à des problèmes fiscaux, est un coup dur pour le gouvernement, a estimé la ministre de l'Education Najat Vallaud-Belkacem, à l'heure où François Hollande, au plus bas dans les sondages, traverse une zone de turbulences. Selon une source gouvernementale, le député de Saône-et-Loire, réputé proche d'Arnaud Montebourg, devrait s'exprimer prochainement pour expliquer son départ, qui serait lié à des problèmes de conformité avec les impôts. --- PARIS - Le numéro un de la CGT a appelé à une journée de mobilisation intersyndicale le 16 octobre contre la politique économique du gouvernement à l'occasion du débat au parlement sur le projet de loi de financement de la sécurité sociale. "Dans le cadre des politiques d'austérité menées par ce gouvernement dans le cadre du pacte de responsabilité, on parle beaucoup des 41 milliards d'euros donnés au patronat, c'est un affront pour les salariés, on parle moins des économies budgétaires, les 51 milliards, qui sont engagées", a dit Thierry Lepaon sur France 2. --- LILLE - Des renforts policiers ont été déployés hier soir à Calais en raison du nombre important de migrants tentant de passer au Royaume-Uni. Une centaine de migrants sont rentrés mercredi dans l'enceinte du port pour essayer de rejoindre des ferries en partance pour l'Angleterre. Ils ont été repoussé par les forces de l'ordre. Depuis le début de l'été, le nombre de migrants a fortement augmenté à Calais, où ils seraient actuellement, selon la préfecture, entre 1.000 et 1.300. --- PARIS - L'action Carmat a bondi à la Bourse de Paris après des informations de presse faisant état d'une deuxième implantation sur un patient du coeur artificiel développé par le groupe. Selon plusieurs médias, cette implantation a eu lieu il y a quelques semaines à l'hôpital Laënnec-Nord du CHU de Nantes (Loire-Atlantique), qui fait partie des trois établissements autorisés à tester le coeur artificiel de Carmat.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant