RESUME DE L'ACTUALITE A 16h00 GMT (31/03)

le
0

LAUSANNE, Suisse - L'Iran et le groupe "P5+1" ont accéléré leurs négociations à l'approche de l'échéance fixée pour la conclusion d'un accord préliminaire sur le programme nucléaire de Téhéran. Depuis près d'une semaine, les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, la France, l'Allemagne, la Russie et la Chine cherchent à sortir de l'impasse et à trouver une solution permettant à l'Iran de développer l'usage civil du nucléaire tout en l'empêchant de se doter de l'arme atomique. Les désaccords entre Téhéran et les grandes puissances sont cependant encore nombreux, notamment sur le calendrier de la levée des sanctions qui visent la République islamique. Des responsables présents à Lausanne ont déclaré que les négociations sur cet accord cadre, qui doit servir de base à un accord complet à conclure d'ici la fin juin, pourraient encore capoter. Ils se sont fixé pour objectif de trouver une solution d'ici minuit, mais ils n'est pas exclu que les discussions se prolongent jusqu'à demain matin. --- ADEN - Des tirs d'artillerie ont fait une trentaine de morts dans la nuit de lundi à mardi à Aden, dans le sud du Yémen, où les miliciens chiites Houthis et leurs alliés ne relâchent pas la pression en dépit de l'offensive aérienne déclenchée par l'Arabie saoudite en soutien au président Abd-Rabbou Mansour Hadi. Les forces saoudiennes et les miliciens Houthis ont échangé par ailleurs des tirs d'artillerie et de roquettes mardi en plusieurs points de la frontière yéméno-saoudienne, ont déclaré à Reuters des habitants et des membres de tribus. Des hélicoptères saoudiens survolaient ces secteurs, où les combats ont été les plus intenses depuis le déclenchement de l'opération arabe, ajoutaient ces habitants. Au sixième jour de cette campagne menée par Ryad avec l'appui de pays sunnites, les raids aériens de la coalition se sont poursuivis dans la nuit de lundi à mardi. Des frappes ont été signalées par des habitants à Saada, le fief des Houthis dans le nord du pays, dans la capitale Sanaa, où un dépôt de missiles aurait été touché, et à Yarim, une ville de la province d'Ibb (ouest). --- BEYROUTH - Des combattants de l'Etat islamique (EI) ont attaqué dans la nuit de lundi à mardi un village des environs de Hama, dans l'ouest de la Syrie, faisant au moins 37 morts selon un nouveau bilan communiqué par l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). La télévision publique syrienne avance pour sa part un bilan de 44 morts et de 21 blessés dans l'attaque menée contre Mabouja, une localité située à 60 km par la route à l'est de Hama. --- TIKRIT, Irak - Les forces de sécurité irakiennes ont progressé dans Tikrit, libérant l'ouest et le sud de la ville et atteignant son centre, a déclaré le Premier ministre Haïdar al Abadi. "Nos forces de sécurité ont atteint le centre de Tikrit et libéré les parties sud et ouest, et elles se battent maintenant pour le contrôle total de la ville", a indiqué Abadi dans un communiqué. Les forces irakiennes, appuyées par des miliciens chiites et des combattants de tribus sunnites, ont pris le contrôle du siège de l'administration et du principal hôpital de cette ville à prédominance sunnite, occupée depuis juin dernier par les djihadistes du groupe Etat islamique (EI). --- ABUJA - Le All Progressive Congress (APC) a proclamé mardi la victoire historique de Muhammadu Buhari, son candidat à l'élection présidentielle au Nigeria, face au président sortant, Goodluck Jonathan. Le pays le plus peuplé et principale puissance économique d'Afrique, pourrait assister dans les prochains jours à sa première alternance démocratique. Le dépouillement des élections présidentielle et législatives de samedi et dimanche est toujours en cours mais une très large victoire de Buhari semble se dessiner. Un décompte Reuters portant sur 35 des 36 Etats du pays le crédite de 15,1 millions de voix contre 11,7 pour le chef de l'Etat sortant. --- ATHENES - Les discussions engagées à Bruxelles entre la Grèce et ses créanciers internationaux ont été interrompues sans qu'un accord ait pu être conclu sur les projets de réformes d'Athènes, destinés à débloquer une nouvelle aide, ont dit des représentants des deux parties. La Grèce risque de se retrouver à court de liquidités d'ici trois semaines sans nouvelle aide financière. L'Union européenne et le Fonds monétaire international jugent cependant que la liste de réformes présentées la semaine dernière par le gouvernement d'Alexis Tsipras n'est qu'un catalogue d'intentions dépourvu de mesures précises. Un responsable européen a dit que ces créanciers attendaient toujours de recevoir la liste qu'ils réclament de la part d'Athènes. --- PARIS - La France et l'Allemagne ont réclamé un durcissement de l'arsenal réglementaire européen contre le financement du terrorisme, préconisant des contrôles renforcés des instruments de paiement anonymes et de l'utilisation des devises virtuelles. Les ministres des Finances des deux pays, Michel Sapin et Wolfgang Schäuble, ont demandé en outre à la Commission européenne d'étendre aux ressortissants de l'Union le mécanisme européen de gel des avoirs jusqu'ici limité aux seuls individus ayant des liens avec le terrorisme international. "En raison du développement de nouvelles formes de menaces terroristes, il est nécessaire que la législation vise les individus qui agissent dans l'Union européenne, même s'ils n'ont pas de liens apparents avec des organisations terroristes étrangères", écrivent-ils dans une lettre commune. --- PARIS - Trois hommes ont été arrêtés dans l'enquête sur les attentats djihadistes qui ont fait 17 morts début janvier en France, a-t-on appris de source judiciaire. Il s'agit de trois personnes qui appartiennent à l'entourage d'Amedy Coulibaly, qui a tué une policière et quatre juifs à Montrouge (Hauts-de-Seine) et Paris, a-t-on précisé. Le parquet de Paris a ouvert le 20 janvier dernier une information judiciaire pour assassinats et tentatives d'assassinats en relation avec une entreprise terroriste, transport d'armes et financement du terrorisme, notamment. --- BERLIN - L'ensemble des 150 victimes du crash de l'A320 de la compagnie Germanwings, qui s'est écrasé la semaine dernière dans les Alpes françaises, pourront être identifiés d'ici la fin de semaine, a déclaré François Hollande. "Le ministre de l'Intérieur français a confirmé que d'ici au plus tard la fin de la semaine, il sera possible d'identifier toutes les victimes grâce aux prélèvements ADN qui ont été faits", a-t-il dit lors d'une conférence de presse de conclusion d'un conseil des ministres franco-allemand à Berlin. --- PARIS - La pression sur le gouvernement en faveur d'un assouplissement du contrat de travail pour faciliter les licenciements et donc, selon ses défenseurs, les embauches, s'amplifie de toutes parts, y compris de l'intérieur du Parti socialiste. Le Premier ministre, Manuel Valls, a refusé mardi de confirmer la mise en place prochaine d'un tel contrat de travail pour les PME, réclamé par le patronat, mais a reconnu sur BFM TV qu'il fallait lever les "freins" à l'embauche. Le gouvernement craint que la reprise économique qui s'ébauche ne crée pas d'emplois, comme tendent à le montrer les derniers chiffres du chômage (+0,4% en février pour les seuls demandeurs d'emploi sans aucune activité). --- PARIS - L'ancienne ministre écologiste du Logement, Cécile Duflot, estime que Manuel Valls, avec lequel elle a refusé de travailler il y a un an, se trompe d'objectifs et accentue les divisions de la gauche par sa manière de gouverner. La députée de Paris, qui avait quitté le gouvernement lors de la nomination du Premier ministre en mars 2014, maintient le contact avec le président François Hollande, avec qui elle a dialogué en marge d'un déplacement à Tunis dimanche. Elle reste en revanche très critique à l'encontre de Manuel Valls et souligne dans un entretien au Monde publié mardi, alors que le Premier ministre a imputé la défaite aux départementales à la division de la gauche et que le PS cherche à rassembler autour de lui, que le rassemblement "ne se décrète pas". --- HAMBOURG - Des vents violents ont balayé certaines régions de la moitié nord de l'Europe, faisant un mort en Allemagne, provoquant l'annulation de certains vols et perturbant les trafics routier et ferroviaire. Des bourrasques à 120 km/h ont battu les provinces côtières et le nord des Pays-Bas, causant pour plusieurs millions d'euros de dégâts, ont fait savoir les services métérologiques néerlandais.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant