RESUME DE L'ACTUALITE A 16h00 GMT (16/10)

le
0

JERUSALEM - Des manifestants palestiniens ont incendié le Tombeau de Joseph, un site vénéré par les juifs, à Naplouse, en Cisjordanie occupée, a annoncé l'armée israélienne alors que le Hamas a décrété un nouveau "jour de colère". Selon l'armée, une centaine de personnes se sont rassemblées devant le Tombeau de Joseph et ont lancé des cocktails molotov sur l'édifice, qui a subi d'importants dégâts, avant que les forces de sécurité palestiniennes n'interviennent pour les repousser. Le conseil de sécurité des Nations unies se réunira à 15h00 GMT en séance extraordinaire pour évoquer la vague de violences israélo-palestiniennes qui a coûté la vie à 39 personnes ces deux dernières semaines. --- ZAKANY, Hongrie - La Hongrie va fermer sa frontière avec la Croatie ce vendredi à minuit (22h00 GMT) pour enrayer l'afflux de migrants et de réfugiés, a annoncé le chef de la diplomatie, Peter Szijjarto, à l'issue d'un conseil des ministres restreint. Le ministre a imputé cette décision à l'incapacité des chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union européenne, réunis jeudi à Bruxelles, à se décider sur la création d'un corps international pour surveiller les frontières extérieures de l'Union, notamment en Grèce, principal pays d'entrée des migrants dans l'espace Schengen. Membre de l'Union européenne depuis juillet 2013, la Croatie n'appartient pas à l'espace Schengen, où la liberté de circulation est garantie pour les ressortissants de l'UE. --- ISTANBUL - Le président turc Recep Tayyip Erdogan a estimé que l'Union européenne avait mis trop longtemps à réaliser l'importance du rôle d'Ankara dans la crise des migrants et accusé les dirigeants européens de manquer de sincérité quand ils évoquent l'adhésion de la Turquie. A l'issue d'un Conseil européen consacré à la crise migratoire, les dirigeants de l'UE ont fait savoir qu'ils s'étaient mis d'accord sur un "plan d'action" prévoyant une aide financière qui pourrait s'élever à trois milliards d'euros pour la Turquie, la perspective d'un assouplissement de l'octroi de visas pour ses ressortissants et une relance des discussions sur son adhésion en échange de sa coopération face à l'afflux de réfugiés vers l'Europe. Recep Tayyip Erdogan, auquel les Européens demandent de réduire le flot de migrants en renforçant le contrôle aux frontières et en augmentant les capacités d'accueil sur son territoire, a indiqué très clairement qu'il ne ferait pas preuve de souplesse en la matière. ---- BEYROUTH - L'armée syrienne, aidée au sol par des renforts iraniens et du Hezbollah libanais, et dans les airs par l'aviation russe, a lancé une offensive au sud d'Alep, ouvrant un nouveau front dans sa reconquête de l'ouest du pays. En pressant l'opposition armée sur plusieurs fronts dans ce secteur, le président syrien Bachar al Assad veut récupérer le contrôle de la "Syrie utile", grosso modo la partie occidentale, alors que l'Est est pratiquement contrôlé par l'Etat islamique. Alep, capitale commerciale et industrielle du pays, était la première ville de Syrie avant le début de la guerre civile, il y a quatre ans. Elle compte aujourd'hui encore deux millions d'habitants. Les forces gouvernementales et différents groupes rebelles s'en partagent le contrôle. BRUXELLES - L'intervention militaire russe en Syrie peut consolider le régime de Damas mais ne sauvera pas Bachar al Assad, a estimé François Hollande. Le président français s'exprimait à l'issue d'un Conseil européen consacré à la crise migratoire et précédé d'une rencontre tripartite avec la chancelière allemande Angela Merkel et le Premier ministre britannique David Cameron. --- PARIS - La CGT et Force ouvrière ont rejeté de nouvelles propositions patronales visant à redresser les finances des retraites complémentaires des salariés en incitant ces derniers à travailler plus longtemps par un système de bonus-malus. Malgré une nouvelle révision à la baisse des décotes envisagées par le Medef et un geste supplémentaire en matière de cotisations patronales, les négociateurs de ces deux syndicats ont estimé que ces propositions restaient inacceptables. "Le projet d'accord qui est sur la table acte de fait le report de l'âge de départ en retraite et la baisse du niveau des pensions", a expliqué le négociateur de la CGT. "C'est très mauvais pour le monde du travail et les retraités." Les délégations de la CFDT, de la CFE-CGC et de la CFTC sont pour leur part restées au siège du Medef pour examiner plus avant le nouveau projet patronal, plus proche de leurs propres propositions. --- PARIS - Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du PS, attend au moins 200.000 votants à son référendum sur l'union de la gauche, qui s'est ouvert ce matin en dépit de la perplexité, voire de l'hostilité de ses alliés habituels. "En deçà, ce serait un mauvais signe", a-t-il dit sur France Info. Le patron du Parti socialiste misait sur ce scrutin, annoncé en septembre à la surprise générale, pour enclencher une dynamique favorable à la gauche en vue des élections régionales de décembre et éviter une déroute de la gauche. --- LORIENT - Jean-Yves Le Drian a annoncé son intention d'être candidat à la présidence de la région Bretagne tout en laissant à François Hollande la décision de le maintenir ou non ministre de la Défense en cas de victoire aux élections régionales. Selon son entourage, le départ du gouvernement de ce proche de François Hollande ne fait toutefois aucun doute s'il remporte la région qu'il semble être le seul en mesure de maintenir dans le giron socialiste en décembre prochain. "J'ai décidé d'être candidat à la présidence de la région Bretagne", a déclaré Jean-Yves Le Drian dans les locaux du Conseil régional à Lorient, mettant fin à des mois de spéculation sur son sort politique. --- PARIS - Le tribunal de grande instance de Bobigny a donné vendredi raison à Air France, qui reprochait au Syndicat national des pilotes de ligne (SNPL) de ne pas avoir appliqué totalement les modalités du précédent plan de restructuration, "Transform 2015", selon le jugement consulté par Reuters. Le TGI justifie sa décision par sa volonté d'éviter d'"octroyer (...) au SNPL la possibilité de se prévaloir d'un droit de veto systématique" et condamne le syndicat aux dépens. La filiale d'Air France-KLM qui estime que le SNPL n'a pas réalisé toutes les mesures de productivité requises dans le plan "Transform 2015", s'est félicitée de cette décision. --- PARIS - Dominique Strauss-Kahn est visé par une enquête préliminaire pour escroquerie et abus de biens sociaux ouverte cet été par le parquet de Paris en liaison avec la faillite de la société d'investissement luxembourgeoise LSK (Leyne Strauss-Kahn Partners), a-t-on appris de source judiciaire. L'ouverture de cette enquête fait suite au dépôt de plaintes de deux créanciers de LSK, dont l'homme d'affaires français Jean-François Ott, qui aurait accumulé un passif de 100 millions d'euros au moment de sa liquidation fin 2014, précise France Inter, qui a révélé l'information. Quelques jours auparavant, son fondateur, Thierry Leyne, un financier franco-israélien, s'était donné la mort. --- ZURICH - Le président de la Fédération internationale de football (Fifa) Sepp Blatter a déclaré à la télévision que le versement contesté effectué auprès de Michel Platini résultait d'un "gentleman's agreement". Les deux hommes ont été suspendus de toute activité liée au football pour une durée minimale de 90 jours, a annoncé la semaine dernière la commission d'éthique de la Fifa. La fédération anglaise de football (FA) a annoncé qu'elle suspendait son soutien à la candidature de Michel Platini à la présidence de la Fédération internationale de football (Fifa).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant