RESUME DE L'ACTUALITE A 16h00 GMT (16/06)

le
0
    PARIS - Le chômage devrait tomber à 9,5% de la population 
active à la fin de l'année en France métropolitaine, soit 0,4 
point de moins qu'en 2015, prédit l'Insee, donnant enfin corps à 
l'inversion de sa courbe après laquelle le gouvernement court 
depuis 2013. 
    Dans une note de conjoncture publiée jeudi, l'institut 
anticipe dans le même temps que la croissance de l'économie 
française atteindra 1,6% cette année, après 1,2% en 2015, grâce 
à la bonne tenue de la consommation des ménages et à 
l'accélération de l'investissement des entreprises. 
    Il souligne que, avec les baisses de charges des entreprises 
et les aides à l'embauche dans les PME, cette croissance sera 
plus riche en emplois, avec pour effet que le taux de chômage  
BIT devrait revenir à 9,5%, son meilleur niveau depuis l'automne 
2012, au début du quinquennat de François Hollande. 
    Une épée de Damoclès pèse cependant sur ces prévisions, 
celle d'une sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne, 
un risque que l'Insee n'a pas voulu quantifier. 
     --- 
    PARIS - Une "marche blanche" s'est déroulée ce matin à 
Magnanville, dans les Yvelines, en mémoire du couple de 
policiers assassinés lundi soir par Larossi Abballa, un 
djihadiste français se réclamant du groupe Etat islamique (EI). 
    Les quotidiens Libération et Le Monde ont rapporté hier soir 
que l'assassin connaissait ses victimes. Larossi Abballa a 
sous-entendu avoir déjà rencontré le commandant de police 
Jean-Baptiste Salvaing dans ses échanges avec le Raid alors 
qu'il était retranché au domicile du couple. 
    "Il était venu chez moi, maintenant c'est moi qui viens chez 
lui", a-t-il dit, quelques instants après avoir tué les 
policiers. 
     --- 
    BRUXELLES - Une juridiction belge a donné son feu vert à la 
remise à la justice française de deux hommes soupçonnés d'être 
impliqués dans les attentats qui ont fait 130 morts à Paris et 
Saint-Denis en novembre dernier, a annoncé le gouvernement 
fédéral. 
    La Belgique a déjà remis à la France Salah Abdeslam, 
considéré comme le seul survivant des commandos qui ont 
ensanglanté le 13 novembre dernier la région parisienne. Arrêté 
après une chasse à l'homme de quatre mois, il a été transféré en 
France le 27 avril. 
    Selon la justice française, Mohamed Amri est venu à Paris 
pour récupérer Salah Abdeslam et le ramener en Belgique après 
les attaques. Ali Oulkadi, un Français résidant à Bruxelles, est 
de son côté accusé d'avoir servi de chauffeur à Salah Abdeslam 
dans la capitale belge le 14 novembre. 
     --- 
    LONDRES - La campagne en vue du référendum la semaine 
prochaine sur le maintien de la Grande-Bretagne dans l'Union 
européenne a été suspendue pour la journée après l'agression 
d'une députée du Parti travailliste britannique qui a été 
hospitalisée dans un état grave. 
    Jo Cox, élue travailliste favorable au maintien de son pays 
au sein du bloc communautaire, a été blessée par arme à feu et 
poignardée alors qu'elle se préparait à tenir sa permanence 
électorale hebdomadaire à Birstall, près de Leeds, dans le nord 
de l'Angleterre.     
    La presse locale, citant des témoins, rapporte que 
l'agresseur a crié "Britain First" (La Grande-Bretagne d'abord), 
nom d'une organisation de droite qui se décrit comme "un parti 
politique patriote et une organisation de défense de rue".  
     ---    
    WASHINGTON - Barack Obama se rend aujourd'hui à Orlando, en 
Floride, auprès des survivants du massacre du Pulse, réendossant 
le costume de "consolateur en chef" d'une nation plongée dans le 
traumatisme. 
    Une nouvelle fois, le président démocrate va aller au devant 
de victimes d'une tuerie de masse, cette fois la plus meurtrière 
du genre dans l'histoire du pays.  
    Affirmant agir au nom de l'organisation djihadiste Etat 
islamique (EI), Omar Mateen a tué 49 personnes et en a blessé 53 
autres dans cette boîte de nuit de la communauté homosexuelle 
d'Orlando avant d'être abattu dimanche à l'aube par les unités 
d'élite des forces de police. 
     --- 
    BEYROUTH - Les quartiers d'Alep contrôlés par les insurgés 
ont été bombardés aujourd'hui en dépit de la trêve de 48 heures 
censée être entrée en vigueur dans la ville du nord de la Syrie, 
rapporte l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). 
    Cette "cessation des hostilités" a été annoncée par la 
Russie ce jeudi.  
    Selon l'OSDH, une série de frappes aériennes a touché des 
quartiers résidentiels dans la partie occupée par les rebelles, 
faisant de nombreuses victimes.  
     --- 
    LE CAIRE - L'une des deux boîtes noires de l'Airbus 
d'EgyptAir qui s'est abîmé le 19 mai en Méditerranée orientale, 
celle qui enregistre les conversations dans le cockpit, a été 
repêchée, a annoncé la commission d'enquête dirigée par 
l'Egypte. 
    L'enregistreur de vol est endommagé mais les équipes de 
recherche ont pu sauver l'unité de stockage en mémoire des 
conversations des pilotes, précise-t-elle dans un communiqué. 
    La deuxième boîte noire, contenant les données techniques du 
vol, est toujours recherchée. 
     --- 
    PARIS - Le gouvernement a repris la main sur l'assurance 
chômage après l'échec des négociations entre les partenaires 
sociaux, gestionnaires de l'Unedic, sur une nouvelle convention. 
    Dans un communiqué, la ministre du Travail, Myriam El 
Khomri, assure que l'ensemble des demandeurs d'emploi indemnisés 
et ceux qui le deviendraient continueront de percevoir leurs 
allocations "sans subir le moindre désagrément".  
    "Comme la loi le prévoit, à défaut d'accord entre 
partenaires sociaux, les mesures d'application du régime 
d'assurance chômage sont déterminées par le gouvernement, par 
décret en Conseil d'Etat", précise-t-elle. 
     --- 
    PARIS - Philippe Martinez a assuré aujourd'hui que les 
militants CGT qui ont participé à des violences lors de la 
manifestation contre la loi Travail, mardi, s'étaient simplement 
défendus face à un vraisemblable "ordre" de "charger" les 
manifestants. 
    Le secrétaire général de la CGT récuse toute responsabilité 
dans les violences observées en marge des manifestations contre 
le projet de réforme du Code du travail. 
    Le Premier ministre Manuel Valls a accusé le service d'ordre 
du syndicat d'avoir eu une "attitude ambiguë" à l'égard des 
casseurs, et le préfet de police de Paris a déclaré qu'une 
petite partie des militants CGT avaient pris part aux violences. 
Le chef du gouvernement et le président François Hollande ont 
menacé hier d'interdire les manifestations à risque. 
     --- 
    PARIS - L'arrêt du réacteur 2 de la centrale de Fessenheim 
le 13 juin par EDF a été décidé afin de réaliser des 
"investigations complémentaires" dans le cadre de l'audit en 
cours sur les irrégularités détectées dans l'usine Areva du 
Creusot (Saône-et-Loire), a déclaré l'Autorité de sécurité 
nucléaire. 
    Cet audit a été lancé fin 2015 après la découverte de 
défauts dans la composition de l'acier dans certaines zones du 
couvercle et du fond de la cuve de l'EPR en cours de 
construction par EDF à Flamanville (Manche), sur lesquels 
l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a prévu de se prononcer 
vers la fin de 2016 ou début 2017. 
    De nombreuses pièces installées dans le parc nucléaire 
français proviennent du Creusot. 
     --- 
    MARSEILLE - Trois supporters russes ont été condamnés à des 
peines de prison d'un à deux ans ferme par le tribunal de 
Marseille et, de source policière, on ajoute que vingt autres, 
dont le président de l'association des supporters russes, seront 
expulsés dans les prochains jours. 
    La justice reproche aux trois condamnés, âgés de 29 à 39 
ans, leur participation aux heurts avec des supporters anglais 
samedi à Marseille en marge du match Angleterre-Russie de l'Euro 
de football.  
    Depuis le début de l'Euro 2016 de football, 323 personnes 
ont été interpellées par les forces de l'ordre, notamment pour 
violences, vols ou dégradations, a annoncé ce matin le ministère 
de l'Intérieur. 
 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant