RESUME DE L'ACTUALITE A 16h00 GMT (08/06)

le , mis à jour à 18:15
0

KRÜN, Allemagne - Les pays membres du Groupe des Sept (G7) ont promis aujourd'hui de réduire la part du carbone dans leurs économies et ils ont approuvé l'objectif de réduire les émissions de gaz à effet de serre dans le monde, sans pour autant s'assigner d'objectifs individuels contraignants. Dans un communiqué diffusé à l'issue du sommet d'Elmau, en Bavière, les dirigeants du G7 soutiennent l'objectif de limiter la hausse de la température moyenne dans le monde d'ici à 2100 à 2°C par rapport à l'ère pré-industrielle. Ils appuient également un objectif mondial de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) situé dans le haut de la fourchette de 40-70% d'ici à 2050, par rapport à 2010, objectif recommandé par le GIEC (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat). --- KRÜN, Allemagne - La France et l'Allemagne ont exhorté aujourd'hui la Grèce et ses créanciers à aller désormais très vite en besogne pour parvenir à un accord sur la dette grecque afin d'éloigner le spectre d'une sortie du pays de la zone euro. "La raison, et je pense que maintenant il faut en appeler à cette dimension-là, la raison conduit à aller à un bon rythme vers la conclusion d'un accord", a dit François Hollande lors d'une conférence de presse à la fin du G7 organisé en Bavière. Le chef de l'Etat a prôné des discussions entre la Grèce et ses créanciers "dans les heures ou les jours qui viennent", de façon à trouver un terrain d'entente après qu'Athènes eut rejeté les propositions des institutions internationales. --- KRÜN, Allemagne - Les dirigeants du G7, réunis dimanche et aujourd'hui à Krün, en Allemagne, se sont dits prêts à prendre si nécessaire de nouvelles mesures contre la Russie, accusée de soutenir les rebelles séparatistes dans l'est de l'Ukraine. "Nous rappelons que la durée des sanctions devrait être clairement liée à la mise en oeuvre intégrale des accords de Minsk et au respect de la souveraineté de l'Ukraine par la Russie", souligne le communiqué final du G7. --- ANKARA - La Turquie pourrait retourner aux urnes dès cette année après le revers infligé au Parti de la justice et du développement (AKP) du président Recep Tayyip Erdogan, qui a perdu dimanche sa majorité absolue au Parlement et voit s'estomper ses ambitions de présidentialisation des institutions. Le parti islamo-conservateur, au pouvoir depuis treize ans, est certes arrivé en tête, mais avec 40,9% des voix, selon les projections diffusées par la chaîne CNN Türk, il ne remporte que 258 des 550 sièges du Parlement, loin des 326 sièges de députés dont il disposait dans le Parlement sortant. Ce résultat est un revers majeur pour Erdogan, qui s'était fortement impliqué dans la campagne pour tenter d'obtenir une majorité qualifiée d'au moins trois cinquièmes (330 élus) rendant possible la tenue d'un référendum constitutionnel - avec une majorité des deux tiers (367 élus), il aurait pu réformer les institutions sans consulter les électeurs. Dans un communiqué, il a déclaré aujourd'hui qu'aucun parti n'avait remporté de mandat pour gouverner seul et a exhorté toutes les formations politiques à oeuvrer pour préserver la confiance et la stabilité de la Turquie. --- ROME/LONDRES - Une flotte internationale a récupéré ce week-end quelque 5.900 migrants partis des côtes d'Afrique du Nord pour l'Europe sur des embarcations de fortune, a annoncé la garde-côte italienne qui coordonne les secours en Méditerranée. Des navires britanniques, suédois, espagnols et italiens se sont portés à la rescousse de 15 embarcations dimanche et ont sauvé 2.400 personnes au total. Samedi, 3.500 migrants ont été secourus au large des côtes libyennes. --- PARIS - L'avocat du chef de file du groupuscule islamiste Forsane Alizza, dissous en mars 2012 par décret gouvernemental, a assuré aujourd'hui que son client ne préparait aucun attentat, et dit craindre une "confusion médiatique", cinq mois après les attentats djihadistes qui ont fait 17 morts en France. Mohamed Achamlane, 37 ans, créateur de Forsane Alizza --"Les cavaliers de la Fierté" en arabe--, est poursuivi devant le tribunal correctionnel de Paris aux côtés de treize anciens membres du groupe, pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste et détention illégale d'armes. --- BRUXELLES - La police belge a interpellé aujourd'hui 16 militants islamistes présumés, tchétchènes pour la plupart, dans le cadre de deux enquêtes sur des réseaux djihadistes. Le coup de filet, qui a donné lieu à 21 perquisitions, a visé deux groupes, l'un basé sur la côte, l'autre autour de la ville universitaire de Louvain, où les enquêteurs ont découvert des éléments évoquant un projet d'attentat en Belgique. L'enquête sur ce projet présumé a démarré en janvier dernier, après l'interception de communications sur le service de messagerie WhatsApp, avec l'aide des autorités américaines. --- MARSEILLE - Deux nouveaux repreneurs potentiels de la SNCM ont manifesté leur intérêt pour la compagnie maritime quelques jours avant la décision du tribunal de commerce de Marseille, qui pourrait faire mercredi son choix entre les trois candidats "fermes". La SNCM, dont l'actionnaire majoritaire est Transdev, coentreprise entre la Caisse des dépôts et Veolia, a été placée fin novembre en procédure de redressement judiciaire. --- PARIS - François Hollande a défendu aujourd'hui Manuel Valls, attaqué par l'opposition pour avoir voyagé aux frais de l'Etat pour assister à Berlin à la finale de la Ligue des Champions, expliquant qu'il devait se rendre en Allemagne pour une réunion avec l'UEFA. Le Premier ministre a quitté samedi soir Poitiers, où se tenait le congrès du Parti socialiste, à bord d'un Falcon gouvernemental pour assister au match entre le FC Barcelone, club dont il est supporter, et la Juventus de Turin. L'opposition de droite accuse le chef du gouvernement d'avoir financé un déplacement privé avec l'argent du contribuable.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant