RESUME DE L'ACTUALITE A 16h00 GMT (06/04)

le
0

PARIS - Les forces spéciales françaises ont libéré un otage néerlandais tôt ce matin dans l'extrême nord du Mali. Deux combattants islamiques ont été tués et deux autres capturés lors de l'opération qui a permis la libération de Sjaak Rijke, enlevé à Tombouctou en novembre 2011. François Hollande a déclaré que les commandos français ignoraient tout de la présence de l'otage néerlandais au moment de leur intervention. A Amsterdam, le ministre néerlandais des Affaires étrangères, Bert Koenders, a annoncé que Sjaak Rijke était en bonne santé et qu'il recevait des soins sous supervision d'une équipe néerlandaise. --- ISTANBUL - Le Front al Nosra, branche syrienne d'Al Qaïda, a enlevé hier soir dans le nord de la Syrie 300 civils kurdes qui se rendaient de la ville d'Afrin, sous contrôle kurde, à Alep et à Damas, la capitale syrienne, a dit un responsable kurde. Ils auraient été emmenés à Al Dana, dans la province d'Idlib. Le Front al Nosra, composante d'une alliance islamiste qui s'est emparée de la ville d'Idlib en mars, n'a pas revendiqué ces enlèvements dont les médias officiels syriens n'ont pas fait état. --- ADEN, Yémen - Des explosions ont été entendues aujourd'hui dans Aden, la grande ville du sud du Yémen où des habitants rapportent qu'un navire de guerre bombarde des positions tenues par les rebelles chiites houthis à la périphérie de la ville. Aden, dernière place forte tenue par les partisans du président Abd-Rabbou Mansour Hadi, est depuis plusieurs jours le théâtre de combats de rue et de bombardements. L'offensive aérienne déclenchée le 26 mars par l'Arabie saoudite et ses alliés sunnites n'a pas stoppé la progression des rebelles chiites. --- ANKARA/ISTANBUL - Les autorités turques ont bloqué aujourd'hui l'accès à Twitter et à YouTube en raison de la diffusion sur ces plates-formes de photos d'un procureur d'Istanbul pris en otage par des militants d'extrême gauche la semaine dernière, quelques heures avant qu'il ne soit tué. Un procureur a réclamé le blocage de ces médias sociaux en déclarant que certains organismes de presse avaient agi "comme s'ils propageaient de la propagande terroriste" en diffusant ces photos. --- NAIROBI - L'aviation kényane annonce avoir détruit dans la région de Gedo, en Somalie, deux camps des Chabaab, les islamistes qui ont revendiqué le massacre du campus universitaire de Garissa, dans l'est du Kenya, où 148 personnes ont été massacrées jeudi dernier. Les islamistes somaliens ont démenti que leurs camps aient été touchés, affirmant que les bombes de l'armée de l'air kényane étaient tombées plus loin, dans des champs. --- ATHENES - La Grèce devra parvenir à un accord-cadre sur sa dette avec ses créanciers lors de la réunion de l'Eurogroupe programmée pour le 24 avril, déclare le ministre des Finances Yanis Varoufakis dans une interview publiée par le journal grec Naftemporiki. "Il faudra être parvenu à une conclusion préliminaire (des négociations) à l'Eurogroupe du 24 avril, conformément à l'accord intervenu à l'Eurogroupe du 20 février", dit-il. Yanis Varoufakis a rencontré hier à Washington la directrice générale du FMI, Christine Lagarde, et a assuré à cette occasion que son gouvernement avait l'intention d'honorer "toutes ses obligations" - allusion à un prêt de 450 millions de dollars du FMI qui arrive à échéance ce jeudi. --- CITE DU VATICAN - Le pape François a appelé en ce lundi de Pâques la communauté internationale à accorder une aide concrète aux chrétiens persécutés à travers le monde, "martyrs de notre temps", quelques jours après le massacre de près de 150 personnes par des islamistes au Kenya. S'adressant à une foule de fidèles massés place Saint-Pierre, le souverain pontife a dressé la liste des souffrances infligées à des personnes pour leur foi et exhorté la communauté internationale à passer aux actes. "Ce sont les martyrs de notre temps, et ils sont nombreux. On peut dire qu'ils sont plus nombreux dans ce cas qu'en des siècles reculés. J'espère que la communauté internationale n'assistera pas, muette, sans rien faire, face à de tels crimes inacceptables", a-t-il dit. --- PARIS - Tous les aspects de l'histoire de France, même les plus sombres, doivent être enseignés dans tous les établissements scolaires, a déclaré François Hollande lors d'une visite au mémorial d'Izieu, un village de l'Ain où 44 enfants et sept adultes juifs ont été raflés par les nazis il y a 71 ans. Le chef de l'Etat a dénoncé en outre les "poisons mortels" que constitueraient pour la France le repli et l'isolement, dans une allusion à peine voilée au programme du Front national. Trois mois après les attentats de Paris, il a évoqué la situation dans des pays comme l'Irak, la Syrie, le Nigeria ou plus récemment le Kenya où l'on tue "des juifs parce que juifs, des chrétiens parce que chrétiens et des musulmans parce qu'ils sont musulmans." "La barbarie n'a pas d'âge, de couleur, de limite" et de couleur", a-t-il dit avant d'insister sur le rôle des lieux de mémoire et de l'éducation nationale pour la transmission des valeurs. --- PARIS - Le couturier italien Francesco Smalto, grand maître de l'élégance masculine, est décédé à l'âge de 87 ans, annonce la maison de couture parisienne qui porte son nom. Selon la presse marocaine, Francesco Smalto est décédé dans son sommeil à l'hôtel Mamounia de Marrakech, où il séjournait. Francesco Smalto, qui avait fondé sa maison de couture en 1962 à Paris, s'était retiré en 2001 après l'avoir vendue. --- PARIS - Vivendi a fait une offre sur Dailymotion qui valoriserait la plate-forme de vidéos, propriété d'Orange, 250 millions d'euros, rapporte lundi lemonde.fr. "L'offre, qui a été négociée par le directoire de Vivendi, devrait être présentée et débattue mardi 7 avril lors d'un conseil d'administration exceptionnel de l'opérateur, dont l'Etat est actionnaire à hauteur de 24,9%, assurent plusieurs sources", écrit le journal. Ce matin, le groupe chinois PCCW a annoncé mettre un terme à ses discussions avec Orange en vue d'un partenariat avec Dailymotion, invoquant la "volonté exprimée du gouvernement français de favoriser la recherche d'une solution européenne" à la suite de déclarations en ce sens du ministre de l'Economie Emmanuel Macron.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant