RESUME DE L'ACTUALITE A 16h00 GMT (01/06)

le , mis à jour à 18:15
0

ROME - Le Parti démocrate (PD) de Matteo Renzi a promis de poursuivre sa politique de réformes au lendemain de la poussée dans les urnes du Mouvement 5-Etoiles (M5S) et de la Ligue du Nord lors d'élections régionales partielles hier en Italie. Les candidats soutenus par le PD ont remporté cinq des sept régions en lice mais la chute du nombre de voix cumulé en faveur de la formation de centre gauche et la perte de la Ligurie font figure de revers pour le jeune président du Conseil de 40 ans, dont l'emprise sur la politique italienne n'avait pas encore été contestée depuis son accession au pouvoir en février 2014. Le PD, qui contrôle tout de même 17 des 20 gouvernements régionaux de la Péninsule, a estimé que les résultats manifestaient un soutien clair de l'électorat en faveur du programme de Matteo Renzi. Mais les responsables du parti ne cachent pas leur déception concernant la Ligurie, où se présentait une liste de gauche dissidente. --- MOSCOU - La Russie a reproché à l'Union européenne d'avoir autorisé la diffusion d'une liste de personnalités européennes interdites d'entrée sur son territoire en conséquence de la crise ukrainienne. Le ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a déclaré que Moscou, qui a dressé cette liste en réaction à une mesure similaire de l'UE à l'encontre de responsables russes, avait remis cette liste "confidentiellement" aux Européens. L'UE estime que ces interdictions de territoire imposées par Moscou à 89 responsables politiques et militaires européens - dont quatre Français - sont injustifiées. --- WASHINGTON - Le programme de surveillance à grande échelle des appels téléphoniques aux Etats-Unis, révélé par Edward Snowden, a expiré à minuit heure locale (04h00 GMT ce lundi), au moins provisoirement, le Sénat n'ayant pas adopté en temps voulu une nouvelle loi sur le sujet. La Chambre des représentants a déjà adopté à une écrasante majorité un projet de loi destiné à mettre fin à la vaste collecte des métadonnées par la National Security Agency (NSA) pour la remplacer par un programme plus ciblé. Barack Obama soutient lui aussi ce texte, baptisé USA Freedom Act. En raison des divisions internes aux républicains, majoritaires dans les deux chambres du Congrès, le projet de loi était jusqu'à présent bloqué au Sénat. Dimanche, les sénateurs ont finalement voté par 77 voix contre 17 en faveur de l'examen du texte après que le républicain "libertarien" Rand Paul a bloqué à plusieurs reprises toute prolongation du dispositif existant pendant la durée des débats au Sénat. Le fonctionnement du Sénat américain signifie qu'un vote sur le texte lui-même ne devrait pas intervenir avant le milieu de la semaine. --- GENEVE - Le secrétaire d'Etat américain John Kerry, hospitalisé hier à Genève pour une fracture de la jambe de droite, sera rapatrié à Boston à bord d'un C-17 de la base américaine de Ramstein, en Allemagne. L'accident s'est produit hier matin alors qu'il effectuait une promenade à vélo en Haute-Savoie, sur une portion empruntée par les coureurs du Tour de France. Il a été conduit en hélicoptère à l'hôpital de Genève et devait être rapatrié le soir même, mais il y a finalement passé la nuit en observation par mesure de précaution. Le chef de la diplomatie américaine devait se rendre en ce début de semaine à Madrid et à Paris. Il a eu aujourd'hui un entretien téléphonique avec son homologue français Laurent Fabius, auquel il a promis de revenir faire du vélo en France. Il l'a assuré qu'il participerait par téléphone à la conférence ministérielle qui doit réunir demain à Paris les Etats membres de la coalition formée pour combattre les djihadistes de l'Etat islamique, a-t-on ajouté. --- BAGDAD - Des combattants de l'Etat islamique ont lancé un véhicule chargé d'explosifs sur une base située au sud de Samarra, en Irak, tuant 38 policiers. Près de 46 personnes ont été blessées dans l'attaque qui visait le site de Mouthanna, dans une zone que se disputent forces de sécurité et milices chiites d'un côté et insurgés de l'autre. --- SANAA - Des responsables politiques font état de progrès dans les efforts visant à ouvrir un dialogue entre les parties en conflit au Yémen, alors que les avions de la coalition arabe dirigée par l'Arabie saoudite ont bombardé aujourd'hui des positions des miliciens chiites houthis dans pratiquement toutes les régions du pays. Le sultanat d'Oman, qui ne participe pas à l'offensive lancée par Ryad le 26 mars pour rétablir dans ses fonctions le président yéménite Abd-Rabbou Mansour Hadi, organise une médiation entre des représentants du gouvernement américain et des milices houthies dans un hôtel de Mascate. Selon des responsables politiques indépendants à Sanaa, ces discussions ont permis de réduire les divergences entre les Houthis et le gouvernement en exil, ce qui pourrait permettre l'ouverture de négociations à Genève sous l'égide des Nations unies. --- PARIS - La France a authentifié une vidéo dans laquelle la Française Isabelle Prime, enlevée en février au Yémen, appelle François Hollande à oeuvrer en faveur de sa libération. "Tous les services de l'État compétents sont mobilisés pour obtenir la libération de notre compatriote", a déclaré le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères. Dans la vidéo de 21 secondes mise en ligne le 4 mai sur Youtube, la jeune femme, vêtue de noir, apparaît à genoux le visage fatigué et s'adresse en anglais au chef de l'Etat français et au président yéménite Abd-Rabbou Mansour Hadi. "M. Hollande et M. Hadi, je m'appelle Isabelle, j'ai été enlevée il y a dix semaines au Yémen, à Sanaa. S'il vous plaît, ramenez-moi en France rapidement parce que je suis vraiment, vraiment fatiguée", dit-elle. "J'ai tenté plusieurs fois de me suicider parce que je sais que vous n'allez pas coopérer et je le comprends parfaitement". --- PARIS - Le Qatar a porté plainte pour diffamation contre le vice-président du Front national Florian Philippot qui a accusé l'émirat de financer "l'islamisme qui tue" dans la foulée des attentats de janvier à Paris. --- PARIS - L'administration fiscale française a porté plainte pour "fraude fiscale" contre l'ex-secrétaire d'Etat au Commerce extérieur Thomas Thévenoud, qui dénonce un "acharnement orchestré" à son encontre et assure ne plus rien devoir à l'Etat. Selon une source proche du dossier confirmant une information du Monde, cette plainte a été déposée sur avis de la commission des infractions fiscales, une autorité indépendante. Contacté par Reuters, le ministère de l'Economie n'a pas souhaité faire de commentaires. "Je vais me défendre. Je considère que j'ai réglé tout ce que je devais", a déclaré à Reuters celui qui fut un temps considéré comme une étoile montante du Parti socialiste. --- PARIS - Le gouvernement a dévoilé de nouvelles mesures de simplification à destination des particuliers et des entreprises, telles la numérisation du permis de conduire provisoire ou la réduction des incidences de la réglementation européenne. Près de deux ans après l'annonce d'un "choc de simplification", le gouvernement affirme avoir d'ores et déjà réalisé 3,3 milliards d'euros d'économies. Il vise au total un gain de 11 milliards d'euros d'ici 2017. "La simplification est une condition de l'accès aux droits", a souligné la secrétaire d'Etat à la Famille, Laurence Rossignol.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant