RESUME DE L'ACTUALITE A 11h00 GMT (30/01)

le
0
    QUEBEC - Six personnes ont été tuées et huit autres blessées 
hier soir dans l'attaque d'une mosquée de Sainte-Foy, dans la 
ville de Québec, acte qualifié d'attentat terroriste par le 
Premier ministre canadien, Justin Trudeau. 
    Deux suspects ont été arrêtés, a rapporté la police sans 
donner de précisions sur eux pas plus que sur leur mobile. 
    "On a six décès confirmés, des gens âgés entre 35 et 70 
ans", a dit à la presse Christine Coulombe, porte-parole de la 
Sûreté du Québec, en ajoutant qu'il y avait huit blessés et que 
39 personnes étaient saines et sauves. 
     --- 
    PARIS -  Benoît Hamon, tenant de l'aile gauche du Parti 
socialiste, a largement remporté hier la primaire organisée par 
le PS pour choisir son candidat à l'élection présidentielle, 
ouvrant une nouvelle page pour une gauche française divisée. 
    L'ancien ministre de l'Education, qui a lancé sans attendre 
un appel au rassemblement des factions de son parti et de toute 
la gauche, l'a emporté avec 58,71% des voix contre 41,29% pour 
l'ex-Premier ministre Manuel Valls, selon des résultats basés 
sur la quasi-totalité (99,49%) des bureaux de vote. 
    Les organisateurs des primaires citoyennes font état d'une 
participation de 2.037.563 de personnes. Au premier tour 
dimanche dernier, quelque 1,6 million de personnes s'étaient 
déplacés dans les bureaux de vote, contre 2,6 millions lors du 
premier tour de la primaire socialiste de 2011.    
    Benoît Hamon a immédiatement annoncé qu'il proposerait à 
Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise) et au candidat 
écologiste Yannick Jadot de bâtir ensemble une majorité.  
    Sa victoire pose la question de l'avenir du parti, plusieurs 
membres du gouvernement ayant agité le spectre d'une hémorragie 
d'élus et surtout d'électeurs socialistes vers Emmanuel Macron, 
candidat hors primaire. 
    Le vainqueur de la primaire de la gauche a appelé François 
Hollande hier soir et les deux hommes se verront dans les 
prochains jours, a-t-on appris dans l'entourage du président. 
     --- 
    PARIS - Marc Ladreit de Lacharrière, le propriétaire de la 
"revue des deux mondes", est entendu depuis ce matin dans 
l'enquête sur les activités de l'épouse de François Fillon, 
a-t-on appris de source proche du dossier. 
    L'homme d'affaires proche du candidat de la droite à la 
présidentielle est interrogé par la police à Nanterre 
(Hauts-de-Seine). 
    Les policiers, saisis mercredi d'une enquête préliminaire, 
cherchent à déterminer si Penelope Fillon a bénéficié d'emplois 
fictifs au sein de cette revue et en tant qu'attachée 
parlementaire, comme l'a écrit le Canard enchaîné. 
    François Fillon a prononcé hier un discours offensif devant 
ses partisans réunis à La Villette pour son meeting de lancement 
de campagne, promettant d'opposer sa "détermination" et son 
"cuir solide" à "l'entreprise de démolition" qui a pour but, 
selon lui, d'affaiblir sa candidature à la présidentielle 
d'avril-mai.  
    Selon un sondage Kantar-Sofres-Onepoint pour Le Figaro, RTL 
et LCI publié hier, l'ex-ministre de l'Economie Emmanuel Macron, 
qui arrive en troisième position dans les intentions de vote 
pour le premier tour de l'élection présidentielle, battrait le 
candidat de la droite au second tour. 
     --- 
    PARIS - Mohamed Abrini, un personnage clé des attentats du 
13 novembre 2015 à Paris et du 22 mars 2016 à Bruxelles, a été 
transféré aujourd'hui en France pour être entendu par un juge 
d'instruction, a-t-on appris de source judiciaire. 
    Le suspect, âgé de 32 ans et placé en détention provisoire à 
la prison de Nivelles en Belgique, ne devrait pas passer plus de 
24 heures à Paris, selon l'Obs, qui a révélé l'information. 
    "Il est remis à la justice française pour la journée en vue 
de sa présentation devant le magistrat instructeur aux fins 
d'interrogatoire de première comparution pour mise en examen 
dans le dossier du 13 novembre", a confirmé la source. 
     --- 
    WASHINGTON - Le gouvernement américain a paru tempérer hier 
le décret anti-immigration signé vendredi par Donald Trump, qui 
a déclenché une levée de boucliers sur la scène internationale, 
dans des tribunaux américains et auprès de certains 
républicains. 
    Au cours du week-end, marqué par des manifestations dans 
plusieurs grandes villes et aéroports contre un texte dénoncé 
comme discriminatoire à l'égard des musulmans et contraire à la 
Constitution américaine, la directive a évolué sur une question 
clé : le statut des résidents permanents. 
    Face aux critiques, Donald Trump a défendu sa décision de 
suspendre l'accueil des réfugiés pendant quatre mois et l'entrée 
des ressortissants en provenance de sept pays à majorité 
musulmane pendant trois mois. 
    "Nous allons émettre à nouveau des visas à tous ces pays 
lorsque nous serons sûrs que nous avons mis en place les 
politiques les plus sûres au cours des 90 prochains jours", a 
déclaré le président, démentant toute "interdiction contre les 
musulmans".  
    Son secrétaire à la Sécurité intérieure, John Kelly, a 
annoncé que les voyageurs détenteurs d'un permis de séjour 
permanent, originaires de ces sept pays, ne seraient pas 
empêchés de revenir aux Etats-Unis. 
    "Nous avons besoin de clarifications. Mais cela vous montre, 
outre la mauvaise, l'horrible nature de ces (décrets), 
l'incompétence de cette administration", a estimé Chuck Schumer, 
chef des démocrates au Sénat. 
    Le républicain Bob Corker, président de la commission des 
affaires étrangères du Sénat et partisan de Trump, a estimé que 
le décret avait été mis en oeuvre de manière médiocre.     
     --- 
    MOSCOU - Le Kremlin a estimé qu'il était trop tôt pour 
parler de possibles accords avec les Etats-Unis sur les 
sanctions visant la Russie, tout en ajoutant que le président 
Vladimir Poutine et son homologue Donald Trump pourraient se 
rencontrer avant le sommet du G20 prévu début juillet. 
    Poutine et Trump se sont entretenus par téléphone samedi et 
le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a déclaré qu'ils 
avaient eu un bon échange de vues. "(Mais) il est difficilement 
possible de parler de quelque accord que ce soit (sur les 
sanctions)", a ajouté Peskov.     
     --- 
    TOKYO - Toyota a vendu moins de voitures en 2016 que 
Volkswagen, cédant au groupe allemand la place de premier 
constructeur automobile mondial en termes de ventes annuelles 
pour la première fois depuis 2012. 
    Le fabricant japonais, qui possède les marques Toyota, 
Lexus, Daihatsu et les camions Hino Motors, a annoncé lundi que 
ses ventes mondiales avaient augmenté de 0,2% à 10,18 millions 
d'unités l'an dernier par rapport à 2015. 
    Volkswagen a annoncé de son côté avoir vendu 10,3 millions 
de voitures l'année dernière, un chiffre record, en dépit du 
scandale des tests anti-pollution truqués. 
     --- 
    BERLIN - L'excédent des comptes courants allemands devrait 
avoir inscrit un nouveau record en 2016 à 297 milliards de 
dollars (278 milliards d'euros), dépassant ainsi celui de la 
Chine pour devenir le plus élevé au monde, a déclaré l'institut 
d'études économiques munichois Ifo. 
    Un tel montant équivaudrait à 8,6% du produit intérieur brut 
(PIB) et dépasserait donc largement le plafond de 6% recommandé 
par la Commission européenne. En 2015, l'excédent courant 
allemand avait représenté 271 milliards de dollars. 
     --- 
    MANILLE - Iris Mittenaere, Miss France 2016, a remporté hier 
la couronne de Miss Univers à Manille, à l'issue d'un spectacle 
de trois heures où étaient conviées 85 autres concurrentes 
venues du monde entier.  
    Âgée de 24 ans, la jeune femme native de Lille et étudiante 
en chirurgie dentaire a remporté la 65e édition du concours 
annuel, organisé pour la troisième fois aux Philippines. 
 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant