RESUME DE L'ACTUALITE A 11h00 GMT (26/11)

le
0

FERGUSON - Plus de 2.000 soldats de la Garde nationale ont sillonné hier soir les rues de Ferguson aux Etats-Unis pour prévenir une nouvelle nuit d'émeutes au lendemain du non-lieu prononcé dans l'affaire Michael Brown. A la nuit tombée, plusieurs dizaines de manifestants se sont rassemblés aux cris de "Pas de justice, pas de paix!" près du commissariat de cette commune de la banlieue de St Louis, dans le Missouri. Au moins deux personnes refusant de quitter les lieux ont été interpellées. A quelques kilomètres de là, des gardes nationaux en tenue de camouflage et armés de fusils d'assaut patrouillaient autour des commerces, dont certains ont été la cible de pillards lundi soir après l'annonce de la relaxe de l'agent Darren Wilson. --- BRUXELLES - La Commission européenne est convenue de créer un nouveau fonds doté d'un capital garanti de 21 milliards d'euros afin d'amorcer un plan d'investissements sur trois ans, essentiellement privés, de plus de 300 milliards d'euros qui doit doper la croissance et l'emploi. Le Fonds européen d'investissement stratégique (FEIS) doit être présenté ce mercredi au Parlement européen à Strasbourg par le nouveau président de l'exécutif européen, Jean-Claude Juncker, qui s'était engagé sur un vaste plan d'investissements avant de prendre ses fonctions, au début du mois. Ce programme était très attendu dans un contexte de rigueur budgétaire, de croissance atone et de repli du financement privé mais, comme beaucoup l'avaient anticipé, il se fera sans que les Vingt-Huit n'aient à remettre au pot budgétaire de l'UE. --- PARIS - La Commission européenne a ouvert une procédure d'infraction contre la France pour non respect de la directive sur l'eau sur le site du barrage controversé de Sivens (Tarn), a-t-on appris de source européenne. Le projet de barrage de Sivens, situé sur en zone humide, a été suspendu sine die après la mort d'un manifestant écologiste, Rémi Fraisse, tué par une grenade offensive lancée par les gendarmes. L'exécutif européen a adressé à la France "une lettre de mise en demeure", a-t-on précisé de même source, expliquant qu'ils s'agissait de la première étape de la procédure et que le stade de sanctions était encore loin. --- PARIS - Areva n'a pas de problème de trésorerie à court terme mais doit travailler sur sa stratégie et sa structure financière à moyen terme pour sortir du "cercle vicieux du surendettement", déclare son directeur général délégué Philippe Knoche. Le groupe d'énergie nucléaire, dont l'Etat français contrôle près de 87% du capital, a annoncé le 18 novembre la suspension de ses objectifs financiers pour 2015 et 2016, ce qui a soulevé la question de son éventuelle recapitalisation. Standard & Poor's a dans la foulée abaissé les notes de la dette d'Areva, maintenant une perspective "négative" sur le groupe en raison des incertitudes sur le niveau de sa consommation de trésorerie en 2014 et en 2015. --- PARIS - La France a annoncé hier le report "jusqu'à nouvel ordre" de la livraison d'un premier porte-hélicoptères Mistral à la Russie en raison de la dégradation de la situation dans l'est de l'Ukraine, sans toutefois provoquer de crise avec Moscou. "Le président de la République considère que la situation actuelle dans l'est de l'Ukraine ne permet toujours pas la livraison du premier BPC", lit-on dans un communiqué de la présidence. "Il a donc estimé qu'il convenait de surseoir, jusqu'à nouvel ordre, à l'examen de la demande d'autorisation nécessaire à l'exportation du premier BPC" à la Russie. L'entourage de François Hollande a fait savoir qu'un "contact à haut niveau" avait eu lieu mardi entre les autorités russes et françaises, le président français "souhaitant que les autorités russes soient préalablement tenues au courant". En Russie, le vice-ministre de la Défense Iouri Borissov a déclaré que son pays ne lancerait pas de procédure contre la France à la suite de ce report mais espérait toujours que le contrat serait honoré, rapporte l'agence de presse RIA. --- KIEV - La Russie a envoyé du matériel aux séparatistes qui combattent l'armée régulière dans l'est de l'Ukraine et cinq convois d'équipements lourds ont été vus lundi franchissant la frontière, annonce le ministère des Affaires étrangères à Kiev. L'armée ukrainienne a annoncé par ailleurs qu'un soldat avait péri et que cinq autres avaient été blessés au cours des 24 dernières heures, témoignant de la fragilité du cessez-le-feu en vigueur depuis le 5 septembre. --- PARIS - La primaire organisée par l'UMP pour la présidentielle de 2017 sera ouverte à un centre qui s'oppose à la gauche sans ambiguïté et aux électeurs qui manifesteront leur adhésion aux valeurs de la droite et du centre, déclare Nicolas Sarkozy dans Le Figaro. L'ancien Premier ministre Alain Juppé, qui apparaît comme le rival le plus sérieux de l'ex-président pour 2017, a estimé lundi que le futur président de l'UMP devrait apporter des clarifications sur les modalités des primaires, qui doivent, selon lui, être "une alliance sans exclusive". Les primaires "seront ouvertes, car des primaires qui ne seraient pas ouvertes se résumeraient à un vote interne", déclare Nicolas Sarkozy dans Le Figaro de mercredi. --- PARIS - Le gouvernement français a jugé recevable une proposition de résolution socialiste visant à reconnaître un Etat palestinien qui sera examinée vendredi par les députés, avant un vote solennel de l'Assemblée nationale le 2 décembre. Le secrétaire d'Etat chargé du Parlement, Jean-Marie Le Guen, l'a annoncé mardi devant la Conférence des présidents et le texte devrait être approuvée sans problème. --- PARIS - Le parquet général s'est prononcé en faveur de la révision de l'arbitrage qui a soldé en 2008 le litige de Bernard Tapie avec le Crédit lyonnais dans la revente d'Adidas. La cour d'appel de Paris, qui examinait un recours du Consortium de réalisation (CDR), structure créée en 1995 pour gérer le passif du Crédit Lyonnais après sa quasi-faillite, rendra son arrêt le 17 février prochain. Si la cour décidait au final de permettre le recours, l'affaire serait intégralement rejugée au civil devant la cour d'appel de Paris. Mais un nouveau procès ne se tiendrait pas avant un an, voire plus, souligne une source judiciaire.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant