RESUME DE L'ACTUALITE A 11h00 GMT (25/11)

le
0

FERGUSON, Missouri - Des heurts ont éclaté à Ferguson après la décision d'un grand jury de ne pas inculper le policier blanc à l'origine du décès d'un jeune Noir en août dernier dans cette ville du Missouri. Les jurés "ont estimé qu'il n'existait pas de raison suffisante pour engager des poursuites contre l'agent (Darren) Wilson". La mort de Michael Brown, 18 ans, mortellement blessé par le policier blanc Darren Wilson alors qu'il n'était pas armé, a provoqué cet été plusieurs nuits d'émeutes dans cette commune de la grande banlieue de St Louis et relancé la question lancinante des tensions raciales aux Etats-Unis. Bien que la famille de Michael Brown ait appelé au calme, des manifestants ont à nouveau exprimé leur colère lundi soir. La police de St Louis a fait état de tirs nourris d'armes automatiques dans le quartier où Michael Brown a été tué le 9 août. Des vitrines ont volé en éclat tandis que des bâtiments abritant des magasins étaient en feu le feu dans plusieurs endroits de la ville. Deux véhicules de police ont été brûlés. --- PARIS - La croissance de l'économie mondiale devrait progressivement s'améliorer au cours des deux prochaines années mais à un rythme modéré, du fait notamment des difficultés du Japon et de la zone euro, sur laquelle plane le risque de la déflation, estime l'OCDE. L'Organisation de coopération et de développement économiques prédit de grandes disparités entre régions en termes de croissance comme de politique monétaire, qui devraient se traduire par une forte volatilité sur les marchés de la dette et des changes. Dans les pays développés, les Etats-Unis et la Grande-Bretagne feront mieux que le Japon et la zone euro. Parmi les grandes économies émergentes, l'Inde, l'Indonésie et l'Afrique du Sud repartiraient de l'avant alors que la croissance devrait stagner en Russie l'an prochain et ralentir en Chine. Globalement, l'OCDE table dans ses prévisions économiques d'automne sur une croissance mondiale de 3,3% cette année, qui passerait à 3,7% en 2015 puis à 3,9% en 2016. BERLIN - Une hausse marquée de la consommation privée a permis à l'Allemagne de renouer au troisième trimestre avec une modeste croissance de 0,1% de son produit intérieur brut (PIB) et d'éviter ainsi une récession technique, malgré la faiblesse persistante de l'investissement. Selon les données détaillées publiées par l'Office fédéral de la statistique, la consommation privée a augmenté de 0,7% sur la période juillet-septembre, sa plus forte hausse trimestrielle en trois ans, et l'investissement public a progressé de 0,6%. --- PARIS - Au lendemain de la suspension des négociations sur le nucléaire iranien, le chef de la diplomatie française a relevé une volonté sans précédent de trouver un accord. L'Iran et les six grandes puissances du "P5+1" se sont donné sept mois de plus pour sortir de l'impasse. Les Occidentaux visent un "accord de principe" sur le fond d'ici mars 2015, les détails pratiques étant mis au point par la suite. "Les négociations se sont accélérées dans la dernière période, et je dois dire (...) que la tonalité a été plutôt positive même si l'accord n'a pas pu être conclu", a commenté Laurent Fabius sur France Inter. DUBAI - Les grandes puissantes "arrogantes" ont tenté vainement de mettre l'Iran à genoux, lit-on mardi sur un compte Twitter géré par les services du Guide suprême de Révolution, l'ayatollah Ali Khamenei, selon les spécialistes, après l'échec des négociations entre les six grande puissances dites du P5+1 et l'Iran sur le programme nucléaire de Téhéran annoncé lundi et à la prolongation des discussions jusqu'à la fin juin. --- MOSCOU - Les sanctions occidentales imposées à la Russie en raison de sa politique ukrainienne lui coûtent 40 milliards de dollars par an, déclare le ministre russe des Finances, Anton Silouanov. A titre de comparaison, a-t-il ajouté, la chute des cours mondiaux du pétrole est responsable pour sa part d'un manque à gagner compris entre 90 et 100 milliards de dollars pour l'économie russe. Les banques russes pourraient par ailleurs voir leur bénéfice reculer de 10% en 2014 comparé à l'année dernière, a déclaré lundi en conférence de presse Alexei Simanovsky, premier vice-président de la banque centrale russe. --- HONG KONG - Des heurts ont éclaté à Hong Kong lors de l'évacuation partielle par les forces de l'ordre d'un site occupé par des militants démocrate dans le quartier populaire de Mongkok, sur injonction de la justice. Mong Kok a été le théâtre de certains des incidents les plus violents depuis le début, il y a deux mois, des manifestations en faveur de la démocratie dans le territoire chinois. --- LISBONNE - L'ancien Premier ministre portugais José Socrates, membre du Parti socialiste, a été inculpé hier soir pour corruption et fraude fiscale et maintenu en détention préventive après trois jours de garde à vue. L'avocat de l'ex-chef du gouvernement, Joao Araujo, a qualifié la décision d'"injuste et injustifiée" et annoncé son intention de faire appel. C'est la première fois qu'un ancien chef du gouvernement portugais est ainsi placé en détention depuis la fin de la dictature salazariste en 1974. --- PARIS - Le parquet général devrait se prononcer dans la journée en faveur de la révision de l'arbitrage qui a soldé en 2008 son litige avec le Crédit lyonnais dans la revente d'Adidas, a-t-on appris de source judiciaire. La cour d'appel de Paris, qui doit examiner un recours du Consortium de réalisation (CDR), structure créée en 1995 pour gérer le passif du Crédit Lyonnais après sa quasi-faillite, devrait mettre l'affaire en délibéré, a-t-on précisé. Si la cour décidait au final de permettre le recours, l'affaire serait intégralement rejugée au civil devant la cour d'appel de Paris. --- ANDARD - Nicolas Sarkozy a fustigé hier soir les "guerres d'ego ridicules et subalternes" au sein de l'UMP alors que les critiques de ses deux challengers Bruno Le Maire et Hervé Mariton pour la présidence du parti se durcissent à son encontre. "Que les choses soient claires: je n'ai pas d'adversaire dans ma famille politique, et je n'en aurai pas, quoi qu'il arrive, parce que je n'en ai pas le droit", a promis l'ancien président de la République lors d'un meeting à Andard (Maine-et-Loire), près d'Angers. "Ce que nous avons connu entre François Fillon et Jean-François Copé, je ne vous le ferai revivre avec personne", a-t-il ajouté par référence à la bataille entre l'ex-Premier ministre et l'ancien secrétaire général pour la tête de l'UMP. --- UCKANGE/FLORANGE, Moselle - François Hollande est revenu sur le site de Florange pour affirmer que le combat pour le reclassement des sidérurgistes lorrains était aussi celui pour l'industrie française, estimant avoir tenu ses promesses de modernisation du site. Le président, qui honorait une promesse faite il y a un an, au lendemain de la bataille perdue pour sauver les derniers hauts-fourneaux de Lorraine, s'est d'abord rendu à Uckange, sur le site de la plate-forme de recherche et de développement industriel dont il avait annoncé la création en septembre 2013. François Hollande a par la suite inauguré l'usine Safran de Commercy (Meuse), un site de haute technologie qu'il a érigé en modèle de réussite d'une France qui croit dans ses talents.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant