RESUME DE L'ACTUALITE A 11h00 GMT (24/02)

le
0

ATHENES - Le gouvernement grec s'est engagé à ne pas revenir sur les privatisations réalisées ou en cours et à faire en sorte que ses mesures pour lutter contre la "crise humanitaire" dans le pays ne pèsent pas sur le budget, selon la liste des engagements transmis à ses créanciers, dont Reuters a eu connaissance. Le gouvernement d'Alexis Tsipras a adressé cette liste à ses partenaires de la zone euro, à la Commission européenne, à la Banque centrale européenne et au Fonds monétaire international la nuit dernière. Ces créanciers doivent désormais l'approuver pour permettre la prolongation pour quatre mois de l'aide financière accordée à la Grèce. Dans ce document, le ministre grec des Finances, Yanis Varoufakis, s'engage à une réforme fiscale ainsi qu'à un examen et un contrôle des dépenses dans "tous les domaines" de l'action publique. Le gouvernement entend aussi réformer les salaires de la fonction publique sans les baisser davantage ni augmenter la masse salariale totale. "Du point de vue de la Commission, cette liste est suffisamment complète pour constituer un bon point de départ en vue d'une conclusion fructueuse de son examen", a-t-on réagi de source européenne. "Nous sommes notamment encouragés par l'engagement fort à combattre l'évasion fiscale et la corruption." Le président de l'Eurogroupe, Jeroen Dijsselbloem, a déclaré de son côté que les pays de la zone euro pourraient envisager de nouvelles mesures visant à alléger la dette de la Grèce si cette dernière remplit tous les critères nécessaires. --- BRUXELLES - La France doit respecter les règles budgétaires de l'Union européenne sinon elle risque de saper la crédibilité du système encadrant les dépenses des pays membres, a déclaré ce matin Jeroen Dijsselbloem, président de l'Eurogroupe. "Je ne pense pas qu'il doive y avoir une différence de traitement entre grands et petits pays (...) Il est essentiel pour la crédibilité de l'ensemble du cadre budgétaire que la France s'engage à le respecter", a-t-il devant le Parlement européen. Selon le journal allemand Handelsblatt, la France veut repousser à 2018 l'objectif de ramener son déficit budgétaire à moins de 3% du PIB, au lieu de 2015 actuellement. --- DONETSK, Ukraine - Les séparatistes prorusses de l'est de l'Ukraine ont annoncé ce matin qu'ils avaient entamé le retrait de leurs armes lourdes de la ligne de front conformément aux accords de Minsk 2, mais l'armée ukrainienne a fait état de nouveaux bombardements. Les combats se sont considérablement atténués ces tout derniers jours dans l'est de l'Ukraine, où le cessez-le-feu qui était censé entrer en vigueur le 15 février dernier a eu du mal à prendre, les rebelles l'ayant d'abord ignoré pour s'emparer de la ville stratégique de Debaltseve. Depuis la prise de la ville, ils affirment en revanche vouloir que la trêve prenne effet. "Aujourd'hui à 09h00 du matin (06h00 GMT), le retrait prévu de nos équipements lourds a commencé", a annoncé à Reuters le commandant rebelle Eduard Basurin. "Nous les retirons à 50 km de la ligne de front", a-t-il précisé, soit la condition prévue par les accords de Minsk afin de créer une zone de sécurité d'au moins 50 km de part et d'autre des lignes de front. --- NEW DELHI - Jean-Yves Le Drian doit rencontrer aujourd'hui à New Delhi son homologue indien pour parler du contrat de vente à l'Inde de 126 avions de combat Rafale. Dassault Aviation mène des discussions exclusives depuis trois ans avec l'Inde mais le contrat n'est toujours pas signé, notamment en raison de divergences sur les garanties demandées au groupe français sur les 108 avions qui seront construits en Inde par Hindustan Aeronautics. --- AMMAN - Des combattants de l'organisation Etat islamique ont enlevé au moins 90 chrétiens assyriens dans des villages du nord-est de la Syrie, rapporte l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). Ces enlèvements se sont produits dans des villages proches de Tel Tamr, dans un secteur où s'affrontent djihadistes de l'EI et combattants kurdes des Unités de protection du peuple (YPG). --- LE CAIRE - Deux anciens caciques du régime de Hosni Moubarak poursuivis pour corruption ont été acquittés ce matin en appel par la justice égyptienne, a-t-on appris de source judiciaire. L'ancien Premier ministre Ahmed Nazif et l'ancien ministre de l'Intérieur Habib el Adly étaient poursuivis pour détournement de fonds publics. Leur acquittement survient vingt-quatre heures à peine après la condamnation à cinq ans de prison d'Alaa Abdel Fattah, militant libéral et figure du soulèvement de 2011 contre Moubarak. --- DJAKARTA - Le nouveau président indonésien, Joko Widodo, a affirmé que les onze personnes condamnées à mort dans son pays, la plupart pour trafic de drogue, seraient bien exécutées et a demandé fermement aux pays étrangers, dont la France, de ne pas intervenir. "La première chose que je dois dire avec fermeté est qu'il ne doit pas y avoir d'interventions concernant la peine de mort parce que l'application de la loi relève de notre droit souverain", a déclaré à des journalistes Joko Widodo, qui a dit avoir reçu des appels des dirigeants français, brésilien et néerlandais. Les exécutions ont repris en 2013 en Indonésie après une suspension de cinq ans. --- PARIS - François Hollande et Matteo Renzi doivent annoncer aujourd'hui leur engagement définitif en faveur du Lyon-Turin en soumettant le projet ferroviaire aux financements communautaires prévus pour constituer un réseau de transports transeuropéen. Le président français et le président du conseil italien, réunis pour un sommet franco-italien à l'Elysée, prévoient aussi de signer un avenant à l'accord bilatéral de 2001 qui engagera les deux pays dans la phase de travaux définitifs, indique-t-on dans l'entourage du président français. --- PARIS - François Hollande a invité hier les grands groupes du net à se mobiliser contre le racisme, l'antisémitisme et le négationnisme, en complément d'un plan de lutte national annoncé pour les prochains jours. Lors du 30e dîner annuel du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), le chef de l'Etat a demandé un renforcement de l'arsenal contre "la haine, partout où elle se diffuse", et en particulier sur la toile. "Il n'y a pas de haine virtuelle dès lors qu'elle se répand", a dit le président. "Les grands opérateurs doivent être mis devant leurs responsabilités." Pour ne pas être "les complices du mal", les grands groupes comme Facebook, Google, Apple ou Twitter "doivent participer à la régulation du numérique", a-t-il estimé. Le dîner a été boycotté par le Conseil français du culte musulman (CFCM) après les propos du président du Crif, Roger Cukierman, jugeant Marine Le Pen "irréprochable" et estimant que tous les actes antisémites étaient aujourd'hui commis par de jeunes musulmans. --- PARIS - Cinq drones ont été repérés survolant Paris la nuit dernière, dont un au-dessus de l'ambassade des Etats-Unis, a-t-on appris auprès de la police. L'un de ces drones, un engin à hélices de petite taille, a été vu par des policiers vers une heure du matin volant entre 100 et 300 m d'altitude au-dessus de l'ambassade américaine, a-t-on précisé de même source. Les autres ont été vus vers quatre ou cinq heures du matin dans les secteurs Invalides et Tour Eiffel. --- PARIS - L'hebdomadaire Charlie Hebdo, cible d'un attentat qui a fait douze morts le 7 janvier dernier, sort demain son deuxième numéro post-attaques, qui sera tiré à 2,5 millions d'exemplaires, a annoncé hier Libération.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant