RESUME DE L'ACTUALITE A 11h00 GMT (23/02)

le
0

ATHENES - La Grèce va transmettre aujourd'hui à ses partenaires européens la liste des réformes à venir, parmi lesquelles la lutte contre l'évasion fiscale et la corruption, a confirmé un porte-parole du gouvernement d'Alexis Tsipras. "Nous discutons avec nos partenaires pour faire en sorte que cette liste soit acceptée", a dit Gabriel Sakellaridis qui s'exprimait sur la chaîne de télévision Skai. Le gouvernement grec a conclu in extremis vendredi soir un accord avec les ministres des Finances de la zone euro pour prolonger de quatre mois l'aide financière dont bénéficie Athènes. En vertu de ce compromis qui écarte à brève échéance un risque de cessation de paiement, la Grèce doit soumettre à l'Eurogroupe cette lettre d'engagement contenant la liste des mesures que le gouvernement Tsipras prévoit de prendre durant cette prolongation du plan de sauvetage international. --- KIEV - L'armée ukrainienne a déclaré qu'elle ne pouvait pas commencer à retirer ses armes lourdes des lignes de front parce que les attaques des séparatistes prorusses continuent en dépit de l'accord de cessez-le-feu. Les affrontements ont significativement perdu en intensité ces derniers jours dans l'est de l'Ukraine. Au cours du week-end, les deux parties ont annoncé s'être mises d'accord sur un début de retrait des armes lourdes, une des conditions de l'accord de Minsk 2 entré en vigueur le 15 février. --- PARIS - La France a engagé officiellement aujourd'hui son porte-avions Charles de Gaulle dans la lutte qu'elle mène aux côtés de ses alliés contre l'Etat islamique (EI) en Irak, portant les forces mobilisées à plus de 3.000 soldats et 36 avions de chasse. "Le groupement aéronaval français, qui compte quelque 2.600 hommes, est engagé officiellement depuis ce matin au sein de l'opération Chammal", nom de l'opération française menée depuis septembre contre les combattants djihadistes, a indiqué une source militaire française. La mission est prévue pour durer "plusieurs semaines". --- BAUCHI, Nigeria/NIAMEY - L'armée nigériane a repris hier à Boko Haram le contrôle de la ville de Baga, située dans le nord-est du pays, une victoire considérée comme importante dans l'offensive menée contre les islamistes. Baga est située au bord du lac Tchad, à la frontière du Nigeria avec le Tchad, le Niger et le Cameroun. Sa reconquête est particulièrement importante parce que la base militaire qui y est installée sert de siège à la force multinationale réunissant des soldats des quatre pays. Des combattants de Boko Haram ont par ailleurs attaqué une île située sur la partie nigérienne du lac Tchad mais ont été repoussés par l'armée après d'intenses combats. --- SANAA/ADEN - L'ancien président yéménite Abd-Rabbou Mansour Hadi semble revenir sur sa démission et vouloir tenter de récupérer son poste. Il a publié un communiqué après s'être échappé de la résidence de Sanaa, où il était gardé depuis janvier par les miliciens houthis, pour rejoindre Aden, sa ville d'origine. Le communiqué, signé "président de la République du Yémen", et lu sur la chaîne de télévision Al Djazira, constitue son premier commentaire public depuis sa démission le mois dernier pour protester contre la prise du palais présidentiel et de sa résidence privée par les rebelles houthis. La balle est maintenant dans le camp des musulmans chiites houthis. Leur prise de la capitale, Sanaa, le 21 septembre, a fait d'eux la force dominante du Yémen et les dirigeants de fait du pays. --- PARIS - L'avenir d'Areva, qui a fait état d'une perte de près de cinq milliards d'euros en 2014, passe par des synergies avec EDF et le Commissariat à l'énergie atomique (CEA), a déclaré la ministre de l'Energie Ségolène Royal. "Ma préoccupation en tant que ministre chargée de l'Energie c'est de constituer une filière forte du nucléaire en créant des synergies et cela, c'est très nouveau, entre EDF, Areva et le Commissariat à l'énergie atomique", a dit Ségolène Royal à la presse. Areva a fait état d'une perte nette approchant les cinq milliards d'euros pour 2014, plombée par des pertes de valeurs et plusieurs provisions, ce qui pousse les investisseurs à s'interroger sur une éventuelle augmentation de capital. "La situation est difficile, je n'irai pas le cacher", a concédé la ministre qui était à l'Elysée pour recevoir un rapport sur la constitution de réseaux de l'énergie en Europe. --- LOS ANGELES - "Birdman", comédie douce-amère sur le monde du showbiz, a triomphé hier lors de la 87e cérémonie des Oscars au Dolby Theatre à Hollywood avec les statuettes de meilleur film et de meilleur réalisateur pour le Mexicain Alejandro Gonzalez Inarritu. "Birdman", qui était considéré comme le grand favori avec "Boyhood", de Richard Linklater, largement oublié malgré le meilleur second rôle féminin pour Patricia Arquette, raconte l'histoire d'un ancien acteur de films de super-héros, incarné par Michael Keaton, qui tente de revenir sur le devant de la scène dans une pièce à Broadway. L'Oscar du meilleur acteur a été remporté par le Britannique Eddie Redmayne pour son interprétation de Stephen Hawking dans "Une merveilleuse histoire du Temps ("The Theory of Everything"). Après quatre tentatives infructueuses, Julianne Moore a décroché pour la première fois de sa carrière le prix de la meilleure actrice pour son rôle d'une femme atteinte de la maladie d'Alzheimer dans "Still Alice". L'Oscar du meilleur film en langue étrangère est revenu à "Ida", du Polonais Pawel Pawlikowski, qui raconte en noir et blanc l'histoire d'une jeune nonne qui découvre ses origines juives dans la Pologne des années 1960. La France n'a pas été oubliée grâce à Alexandre Desplat, qui a remporté l'Oscar de la meilleure bande originale pour "The Grand Budapest Hotel", l'autre grand vainqueur de la soirée avec quatre Oscars au total.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant