RESUME DE L'ACTUALITE A 11h00 GMT (17/03)

le
0
BRUXELLES - L'Union européenne va tenter aujourd'hui et demain à 
Bruxelles de trouver avec la Turquie une solution pérenne afin 
de tarir le plus tôt possible le flux de migrants qui se 
bousculent aux portes d'une Europe gravement déstabilisée par 
cette crise. 
    Les Vingt-Huit et la Turquie doivent finaliser un projet 
élaboré le 7 mars qui prévoit une hausse de l'aide de l'UE -- 
jusqu'à six milliards d'euros --, la libéralisation des visas 
pour les citoyens turcs et l'accélération du processus 
d'adhésion de la Turquie en contrepartie de la contribution 
d'Ankara à la résolution de la crise migratoire. 
    L'accord prévoit le retour en Turquie de toutes les 
personnes arrivant illégalement sur les îles grecques de la mer 
Egée via la Turquie selon le principe du "un pour un": pour 
chaque Syrien ainsi reconduit en Turquie, un Syrien réfugié en 
Turquie serait accueilli dans un Etat membre de l'Union. 
     --- 
    PARIS - Jean-Marc Ayrault est attendu aujourd'hui en 
Tunisie, à l'heure où ce pays, qui a réussi sa transition 
politique après le printemps arabe, subit de plein fouet les 
répercussions de l'instabilité en Libye où l'impasse politique 
profite à l'Etat islamique. 
    Au cours de cette visite de deux jours, le chef de la 
diplomatie française assistera à un hommage aux victimes de 
l'attaque du musée du Bardo en mars dernier et "portera aux 
Tunisiens un message de solidarité", selon le Quai d'Orsay.  
    Il rencontrera par ailleurs le président tunisien Beji Caid 
Essebsi, le Premier ministre Habib Essid et son homologue 
Khemaies Jhinaoui pour évoquer la coopération entre les deux 
pays et l'aspect sécuritaire, selon une source diplomatique. 
     --- 
    ANKARA - Un groupe d'activistes kurdes, se présentant comme 
dissident du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), a 
revendiqué aujourd'hui l'attentat à la voiture piégée qui a fait 
37 morts dimanche à Ankara. Le groupe des Faucons de la liberté 
au Kurdistan (TAK) précise que l'attentat était un "acte de 
vengeance" motivé par les opérations de sécurité menées par 
l'armée dans le sud-est de la Turquie depuis le mois de juillet 
et qui ont fait des centaines de victimes. 
     
    BERLIN - L'Allemagne a décidé de maintenir son ambassade à 
Ankara et son consulat général à Istanbul fermés en raison 
d'indications laissant craindre une attaque imminente, a annoncé 
ce matin le ministère allemand des Affaires étrangères. L'école 
allemande d'Istanbul restera, elle aussi, fermée en raison d'une 
"alerte non confirmée". Mardi, l'Allemagne avait mis en garde 
ses ressortissants présents à Ankara contre une "attaque 
imminente". 
     --- 
    JERUSALEM - Deux Palestiniens ont été abattus après avoir 
poignardé et blessé une Israélienne à l'extérieur d'une colonie 
de peuplement en Cisjordanie, rapporte aujourd'hui l'armée 
israélienne. L'incident s'est produit à un carrefour près de la 
colonie d'Ariel. 
     --- 
    BRASILIA/SAO PAULO - Des manifestants se sont rassemblés 
hier dans plusieurs villes du Brésil pour protester contre la 
nomination par la présidente Dilma Rousseff de son prédécesseur, 
Luiz Inacio Lula da Silva, à un poste gouvernemental. 
    Ces rassemblements font suite à la divulgation d'un 
enregistrement téléphonique accréditant, selon ces opposants, 
l'hypothèse d'une nomination destinée à éviter à Lula des 
poursuites judiciaires. La police a fait état de 2.500 
manifestants rassemblés devant le palais présidentiel à 
Brasilia, la capitale, tandis qu'à Sao Paulo, une manifestation 
s'est formée sur la grande avenue Paulista. Plusieurs dizaines 
de parlementaires d'opposition ont interrompu une séance du 
Congrès pour réclamer la démission de Dilma Rousseff. 
     --- 
    PARIS - Le gouvernement a proposé aujourd'hui de relever de 
1% en deux temps, cette année et l'an prochain, le point 
d'indice du traitement des fonctionnaires gelé depuis 2010, 
a-t-on appris de source syndicale et dans l'entourage de la 
ministre. L'annonce en a été faite par la ministre de la 
Fonction publique, Annick Girardin, lors d'une réunion jeudi 
matin avec les syndicats. De source syndicale, on rapporte que 
les syndicats ont demandé à la ministre de revoir sa copie, 
estimant la hausse proposée insuffisante, provoquant une 
suspension de séance. 
     --- 
    BORDEAUX - Le député centriste des Pyrénées-Atlantiques Jean 
Lassalle (MoDem), un proche de François Bayrou, annonce 
aujourd'hui au quotidien La République des Pyrénées qu'il se 
porte candidat à la présidence de la République en 2017. 
    Dans une vidéo publié sur le site du journal, Jean Lassalle, 
60 ans, qui s'est mis en congé du MoDem, précise qu'il ne 
participera pas à la primaire de la droite et du centre. 
    "Je suis candidat à la présidence de la République française 
dans un pays qui a peur, et qui n'a plus confiance en rien ni en 
personne", indique le député qui s'était rendu célèbre pour 
avoir mené une grève de la faim en 2006 pour empêcher la 
délocalisation d'une usine de sa commune. 
     --- 
    PARIS - Vingt-trois organisations de jeunesse ont maintenu 
leur appel à manifester aujourd'hui partout en France, en dépit 
de la réécriture du projet de réforme du Code du travail 
présenté par le Premier ministre Manuel Valls. 
    Dans l'attente de la journée du 31 mars avec les syndicats 
de salariés opposés à la loi Travail, dont la CGT et FO, les 
organisateurs espèrent "maintenir la dynamique" parmi les 
lycéens, étudiants et jeunes des partis de gauche. 
    Le barème plafonnant les indemnités prud'homales pour 
licenciement abusif a été purement et simplement retiré du 
projet de loi, selon les corrections adressées mardi soir au 
Conseil d'Etat. 
     --- 
    PARIS - Le nombre de créations d'entreprises est resté quasi 
stable (-0,1%) en février en France pour s'élever à 46.220, 
selon les données corrigées des variations saisonnières et des 
jours ouvrables publiées aujourd'hui par l'Insee. En excluant 
les micro-entrepreneurs (ex-auto-entrepreneurs), elles reculent 
de 1,7%, à 26.879. Sur les trois mois à fin février, en données 
brutes et en glissement annuel, le nombre de créations a 
augmenté de 3,5% en raison de la forte hausse (+12,5%) des 
créations de sociétés et plus encore (+17,2%) des entreprises 
individuelles hors micro-entrepreneurs. Mais les 
immatriculations de micro-entrepreneurs ont reculé de 9,8%. 
     --- 
    ZURICH - Le gouvernement suisse a revu en baisse ses 
prévisions de croissance de cette année et de la suivante en 
raison d'une conjoncture économique mondiale peu favorable. Le 
Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO) projette dorénavant une 
croissance de 1,4% cette année, et non plus de 1,5% comme il 
l'anticipait en décembre, et de 1,8% en 2017 au lieu de 1,9%. 
 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant