RESUME DE L'ACTUALITE A 11h00 GMT (14/11)

le
0
WASHINGTON - Le président élu Donald Trump a déclaré dans un 
entretien à CBS qu'il comptait expulser des Etats-Unis deux à 
trois millions immigrés clandestins, qui ont commis des délits. 
    Dans sa première interview en tant que président élu, le 
milliardaire a annoncé en outre qu'il renoncerait à son salaire 
de président des Etats-Unis, soit 400.000 dollars annuels. 
    Sur le front des droits des femmes et des minorités 
sexuelles, le futur président a déclaré qu'il choisirait un juge 
"pro-life" (anti-avortement) à la Cour suprême mais qu'il 
maintiendrait la loi autorisant les mariages homosexuels. 
    Interrogé sur l'éventuelle abrogation de l'arrêt Roe v. Wade 
de la Cour reconnaissant l'avortement comme un droit 
constitutionnel, et sa conséquence pour les femmes, il a déclaré 
que ces dernières "devraient peut-être aller dans un autre Etat" 
pour avorter. 
    Durant la campagne électorale, le candidat républicain avait 
clamé qu'il expulserait 11 millions de personnes en situation 
irrégulière, pour la plupart hispaniques, et il avait aussi 
affirmé que le Mexique envoyait aux Etats-Unis ses criminels et 
ses violeurs. 
    Aux cris de "pas mon président" et "l'amour triomphe de la 
haine", plusieurs milliers de manifestants sont à nouveau 
descendus dans la rue pour protester contre l'élection du magnat 
de l'immobilier à la présidence. Les rassemblements les plus 
importants ont eu lieu à New York, dans la baie de San 
Francisco, à Los Angeles et Chicago. 
     
    PEKIN/WASHINGTON - La coopération est la seule option pour 
les relations entre la Chine et les Etats-Unis, a déclaré le 
président chinois Xi Jinping au président élu des Etats-Unis, 
Donald Trump, à l'occasion d'un entretien téléphonique, ont 
annoncé les médias officiels chinois. 
    Dans un communiqué, Donald Trump a salué la conversation 
marquée par "un respect mutuel". Le président élu a annoncé au 
président chinois croire à la possibilité d'établir "l'une des 
relations les plus fortes pour les deux pays". 
    Donald Trump s'est montré pendant sa campagne très critique 
vis-à-vis de Pékin et s'est proposé de relever jusqu'à 45% les 
tarifs douaniers sur les importations chinoises. 
    Son élection surprise laisse planer une incertitude sur les 
relations entre les deux premières économies de la planète à un 
moment où Pékin a besoin de stabilité pour mener à bien 
d'importantes réformes intérieures, pour composer avec un 
ralentissement de la croissance et procéder à des remaniements 
au sein de l'appareil gouvernemental autour de Xi Jinping.   
     --- 
    PARIS - Un an après les attentats du 13 novembre 2015, la 
France a rendu hier un hommage aux victimes empreint de 
sobriété, à la demande des associations qui les représentent, 
sur les sites des attaques qui ont fait 130 morts et des 
centaines de blessés à Paris et à Saint-Denis. 
    Le président François Hollande et la maire de Paris Anne 
Hidalgo se sont rendus en premier lieu devant le stade de France 
à Saint-Denis pour y dévoiler une plaque commémorative rendant 
hommage à la première victime du commando kamikaze. 
    Le chef de l'Etat et la maire de Paris se sont ensuite 
rendus devant quatre bars et restaurants des Xe et XIe 
arrondissements de la capitale, puis devant la salle de concert 
du Bataclan, où l'hommage a été rendu sous haute sécurité.  
    François Hollande, qui a salué des proches de victimes, n'a 
pas prononcé de discours pour respecter la "sobriété" désirée 
par les familles qui craignaient une récupération politique à 
six mois de l'élection présidentielle. 
     
    PARIS - L'état d'urgence devra sans doute être prolongé de 
quelques mois en janvier en France, notamment dans la 
perspective de l'élection présidentielle de 2017, a déclaré le 
Premier ministre, Manuel Valls. Le ministre des Affaires 
étrangères Jean-Marc Ayrault s'est également dit favorable à une 
nouvelle prolongation de l'état d'urgence "à titre personnel". 
    L'état d'urgence instauré en France après les attaques du 13 
novembre 2015, qui ont fait 130 morts à Paris et à Saint-Denis, 
a déjà été prolongé de six mois fin juillet. 
     --- 
    WELLINGTON - Un puissant séisme, suivi cette nuit d'une 
forte réplique, a ébranlé la Nouvelle-Zélande hier aux premières 
heures, faisant au moins deux morts et déclenchant une alerte au 
tsunami qui a conduit des milliers d'habitants à fuir vers des 
zones élevées. 
    La nouvelle secousse de magnitude 6.2 a eu lieu à 01h45 
(0045 GMT) aujourd'hui. Des équipes de secours ont été dépêchées 
par hélicoptère vers la région proche de l'épicentre de la 
secousse de magnitude 7,8 sur l'échelle de Richter (selon 
l'institut géologique américain), à 90 km environ au 
nord-nord-est de Christchurch sur l'île Sud, où des bâtiments se 
sont effondrés et où il y aurait des blessés. 
     --- 
    BAGDAD - L'armée irakienne a annoncé hier avoir repris à 
l'organisation Etat islamique (EI) la ville de Nimrud, célèbre 
pour abriter les ruines d'une ancienne cité assyrienne d'il y a 
3.000 ans.  
    Des officiers de l'armée ont annoncé que les djihadistes 
avaient été chassés de la cité antique. Nimrud se trouve sur la 
rive orientale du Tigre, à 30 km au sud de Mossoul, dernier 
grand bastion urbain de l'EI en Irak et cible actuelle des 
forces de sécurité. 
    La ville moderne de Nimrud est située à un km à l'ouest du 
site archéologique sur lequel se trouvent les ruines de la 
grande métropole de la Mésopotamie antique. Elle était autrefois 
la capitale de l'empire assyrien qui s'étendait de l'Egypte 
jusqu'à des territoires qui font partie aujourd'hui de l'Iran et 
de la Turquie. 
     --- 
    LONDRES - La procureure générale de Suède Ingrid Isgren est 
arrivée ce matin à l'ambassade d'Equateur à Londres pour 
interroger Julian Assange, fondateur du site WikiLeaks, dans le 
cadre d'une enquête pour viol. 
    L'entretien sera dirigé par un magistrat équatorien qui 
posera à l'Australien les questions que lui a adressées par 
avance le parquet de Suède. 
    Les autorités suédoises souhaitent interroger Julian Assange 
accusé par une jeune femme de 27 ans au moment des faits d'avoir 
eu avec elle en 2010 une relation sexuelle non protégée alors 
qu'elle était endormie. La loi suédoise qualifie de viol tout 
rapport sexuel avec une personne inconsciente. 
     --- 
    PARIS - Le journaliste français Olivier Bertrand retenu 
depuis vendredi par les autorités turques est en cours 
d'expulsion vers la France, a annoncé hier son employeur, le 
site d'information en ligne lesjours.fr. 
    Dans la matinée, le ministre français des Affaires 
étrangères Jean-Marc Ayrault avait jugé "choquante" et 
"inadmissible" la détention d'Olivier Bertrand. 
    Le journaliste du site d'information lesjours.fr a été 
arrêté vendredi en Turquie lors d'un reportage dans la ville de 
Gaziantep, dans le sud-est du pays au nord de la frontière 
syrienne, selon sa rédaction. 
     --- 
    MARRAKECH, Maroc - Les émissions mondiales de dioxyde 
carbone (CO2) sont restées à un niveau quasi identique pour la 
troisième année consécutive en 2016, grâce notamment à la 
réduction des émissions chinoises, montre une étude 
internationale publiée aujourd'hui par le Global Carbon Project 
à l'occasion de la COP22 à Marrakech. 
    Les émissions de CO2 issues de combustibles fossiles et de 
l'industrie ont augmenté de 0,2% en 2016 par rapport à 2015, et 
s'établissent à 36,4 milliards de tonnes, selon des chiffres 
encore préliminaires. Dans les années 2000, elles progressaient 
encore à un rythme de 3%. 
 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant