RESUME DE L'ACTUALITE A 11h00 GMT (14/01)

le
0

DUBAI - Al Qaïda au Yémen a revendiqué aujourd'hui l'attentat commis mercredi dernier par Saïd et Chérif Kouachi contre l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo et explique qu'il s'agit d'un acte de vengeance pour insulte au prophète Mahomet, selon une vidéo diffusée sur YouTube. "En ce qui concerne la sainte Bataille de Paris, nous, l'Organisation d'Al Qaïda du Djihad dans la péninsule arabique revendiquons la responsabilité pour cette opération comme vengeance pour le messager de Dieu", déclare Nasser bin Ali al Ansi, de la branche yéménite d'Aqpa. Il est également dit dans la vidéo que les deux tueurs avaient reçu pour instruction d'attaquer l'hebdomadaire. --- PARIS - Les kiosques à journaux ont été pris d'assaut dès les premières heures ce matin en France par des lecteurs en quête du numéro de Charlie Hebdo rédigé par les survivants de la rédaction de l'hebdomadaire satirique, décimée il y a une semaine par deux tueurs, Saïd et Chérif Kouachi. Bien avant 7h00, de nombreux points de vente parisiens étaient en rupture de stocks de l'hebdomadaire, pourtant tiré exceptionnellement à trois millions d'exemplaires. "Les gens attendaient à l'ouverture du magasin à six heures. J'avais dix exemplaires, ils sont partis tout de suite", a dit une libraire du quartier Jules Joffrin, dans le XVIIIe arrondissement de Paris. --- PARIS - Le polémiste Dieudonné, visé par une enquête pour apologie d'actes de terrorisme après un message sur les attentats de la semaine dernière, a été arrêté et placé en garde à vue ce matin. Il a été arrêté à son domicile d'Eure-et-Loir par la police judiciaire parisienne. L'un de ses avocats, Me Jacques Verdier, a dénoncé un acte démesuré, réfutant que le polémiste ait pu inciter directement à des actes de terrorisme par ses propos. "Le Premier ministre a indiqué hier à l'Assemblée qu'à situation exceptionnelle, il fallait des mesures exceptionnelles. Eh bien la première mesure, c'est d'arrêter Dieudonné", a-t-il dit sur BFM TV. --- COLOMBO - La pape François a canonisé aujourd'hui le père Joseph Vaz, un missionnaire d'origine indienne qui a vécu aux XVIIe et XVIIIe siècles, en présence de plusieurs centaines de milliers de Sri-Lankais lors d'une messe célébrée sur le front de mer à Colombo. Eprouvé par la chaleur à son arrivée dans l'île, la veille, le souverain pontife âgé de 78 ans a semblé détendu tandis qu'il délivrait son message de tolérance à une foule toujours très marquée par le long conflit séparatiste qui s'est achevé en 2009. François devait ensuite se rendre en hélicoptère à Mahdu, dans le Nord à dominante tamoule, pour prier au sanctuaire de Notre-Dame du Rosaire qui a été bombardé pendant la guerre. Demain, il gagnera les Philippines, seconde étape de cette tournée asiatique qui culminera dimanche par une messe en plein à laquelle six millions de personnes pourraient assister. --- ROME - Le président italien, Giorgio Napolitano, a annoncé sa démission ce matin, après neuf ans de mandat, un départ qui va contraindre le président du Conseil, Matteo Renzi, à des négociations délicates pour lui trouver un successeur. Giorgio Napolitano, âgé de 89 ans, avait depuis longtemps laissé entendre qu'il quitterait ses fonctions avant la fin de son deuxième mandat. Dans ses voeux au pays le 31 décembre, il avait expliqué que son âge rendait de plus en plus difficile l'exercice de ses fonctions. --- DJAKARTA - Les enquêteurs indonésiens ont entamé aujourd'hui l'examen des "boîtes noires" de l'Airbus d'AirAsia qui s'est abîmé en mer de Java le 28 décembre avec 162 personnes à bord. L'enregistreur des paramètres de vol et celui des conversations du cockpit ont été respectivement repêchés avant-hier lundi et hier. --- KIEV - L'attaque d'un autocar hier dans le sud-est de l'Ukraine a finalement fait 12 morts, ont annoncé ce matin les autorités, après la mort dans la nuit d'un des blessés. Le président ukrainien Petro Porochenko, qui a dit que cette attaque lui avait "glacé le sang", a promis de signer un décret mercredi pour envoyer des renforts militaires sur la ligne de front. Le véhicule, qui transportait des civils, a été touché près de la ville de Volnovakha, à une soixantaine de kilomètres au sud de Donetsk, la principale ville du Donbass tenue par les séparatistes pro-russes. --- TOULOUSE - Le gendarme lanceur de la grenade qui a tué le militant écologiste Rémi Fraisse lors d'une manifestation contre le projet de barrage de Sivens dans le Tarn, fin octobre 2014, a été placé en garde à vue, a annoncé ce matin le parquet de Toulouse. Le parquet de Toulouse avait ouvert une information judiciaire pour "violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner" trois jours après la mort du militant de 21 ans. --- LONDRES - L'euro est passé aujourd'hui sous le niveau de sa première cotation du 4 janvier 1999 à 1,1747 dollar, tombant à un nouveau plus bas de neuf ans dans la perspective de l'annonce rapide d'un plan de rachats de dettes souveraines par la Banque centrale européenne (BCE). --- PARIS - PSA Peugeot Citroën a fait état aujourd'hui d'un rebond de ses ventes mondiales de véhicules en 2014 grâce à sa performance en Europe et en Chine, devenue premier marché du groupe devant la France. Le deuxième constructeur automobile européen, qui émerge d'une grave crise financière, a commercialisé l'an dernier 2,94 millions de voitures et utilitaires légers à travers le monde, un chiffre en hausse de 4,3% par rapport à 2013. --- PARIS - EDF est confiant dans sa capacité à prolonger la durée de vie de ses centrales nucléaires françaises de 40 à 50 ans voire 60 ans, a déclaré aujourd'hui son PDG, Jean-Bernard Lévy. Lors d'une audition au Sénat, il a en outre confirmé que le programme d'investissement dans le parc nucléaire français devrait atteindre 55 milliards d'euros d'ici à 2025. --- PARIS - Les prix à la consommation ont augmenté de 0,1% en décembre et dans les mêmes proportions sur l'ensemble de l'année 2014 en France, l'inflation retombant ainsi à des plus bas depuis octobre 2009, annonce aujourd'hui l'Insee. Par comparaison, le rythme d'inflation sur douze mois se situait à +0,3% en novembre. L'inflation sous-jacente est négative pour le deuxième mois consécutif, alors qu'elle ne l'avait jamais été depuis que la série existe en 1991. --- PARIS - La balance des paiements courants de la France a enregistré un excédent de 0,2 milliard d'euros en novembre après un déficit révisé à 0,4 milliard d'euros en octobre, selon les données publiées aujourd'hui par la Banque de France. Il s'agit du premier excédent mensuel des paiements courants de la France depuis octobre 2010.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant