RESUME DE L'ACTUALITE A 11h00 GMT (13/11)

le
0

BERLIN/FRANCFORT - Le robot Philae s'est posé hier sur la comète 67P/Tchourioumov-Guerassimenko ("Tchouri") où il doit procéder à une série d'expériences destinées à comprendre la formation du système solaire. L'atterrisseur d'une centaine de kilos s'était séparé dans la matinée de la sonde Rosetta, mise au point par l'ESA, avant d'entamer une phase d'approche qui a duré environ sept heures. Les scientifiques ont confirmé peu après 16h00 GMT qu'il s'était posé sur la comète, un bloc de quatre kilomètres de long et de dix milliards de tonnes situé à quelque 500 millions de kilomètres de la Terre. Le robot devait ensuite s'ancrer à la surface à l'aide de harpons, mais le système ne s'est pas déployé. L'ESA devait tenter à nouveau la manoeuvre pour assurer sa stabilité. C'est la première fois dans l'histoire de la conquête spatiale qu'un engin construit par l'homme se pose sur une comète. D'autres en avait déjà survolé pour prendre des photos. --- VIENNE - Le cessez-le-feu dans l'est de l'Ukraine conclu début septembre est pratiquement caduc, déclare le représentant pour l'Ukraine de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) dans un entretien publié aujourd'hui par le quotidien autrichien Die Presse. Cette trêve, au respect de laquelle l'OSCE est chargée de veiller, a été conclue le 5 septembre à Minsk, en Biélorussie. Mais il est désormais pratiquement impossible de continuer de parler de cessez-le-feu, a dit Ihor Prokoptchouk. --- TRIPOLI - Des bombes ont explosé ce matin près de l'ambassade d'Egypte et de celle des Emirats arabes unis (EAU) dans la capitale libyenne, Tripoli, mais on ne signalait aucune victime ni dégâts importants dans l'immédiat. Ces explosions font suite à la série d'attentats à la voiture piégée commis mercredi, essentiellement dans des villes sous le contrôle du gouvernement reconnu par la communauté internationale, qui siège à Tobrouk, dans l'est du pays, mais dont la légitimité est contestée par un gouvernement rival installé à Tripoli. --- NEW DELHI/WASHINGTON - L'Inde annonce avoir obtenu le soutien des Etats-Unis à son programme de distribution de produits alimentaires, ce qui permet de sauver l'accord commercial conclu par l'Organisation mondiale du commerce l'an dernier à Bali, bloqué depuis plusieurs mois. New Delhi devrait en effet lever son veto à la mise en oeuvre de cet "Accord sur la facilitation des échanges" commerciaux internationaux, dont l'impact potentiel sur l'économie mondiale est estimé à 1.000 milliards de dollars avec à la clé 21 millions d'emplois, dont 18 millions dans les pays en développement. --- GENEVE - L'épidémie de fièvre Ebola a fait 5.147 morts sur 14.068 cas confirmés en Sierra Leone, au Liberia et en Guinée, les trois pays les plus touchés, a annoncé hier l'Organisation mondiale de la santé (OMS), dont le bilan a été établi le 9 novembre. Treize décès et 30 cas ont été dénombrés dans cinq autres pays (Nigeria, Sénégal, Mali, Espagne et Etats-Unis). Des signes montrent que le nombre de nouveaux cas ne progresse plus à l'échelle nationale en Guinée et au Liberia, mais des augmentations importantes sont encore enregistrées en Sierra Leone, dit l'OMS. --- CHILPANCINGO, Mexique - Des manifestants ont incendié hier le parlement de l'Etat de Guerrero, dans le sud-ouest du Mexique, pour protester contre le sort des 43 étudiants qui ont été semble-t-il massacrés par des policiers corrompus et des narcotrafiquants. De violentes manifestations ont éclaté dans plusieurs autres Etats, les protestataires bloquant par exemple un aéroport ou endommageant une permanence du Parti révolutionnaire institutionnel (PRI), formation du président Enrique Pena Nieto. --- PARIS - Le parquet de Paris a fait appel de la condamnation à 10.000 euros d'amende du directeur de la publication de l'hebdomadaire d'extrême droite Minute, qui avait assimilé Christiane Taubira à un singe en "une", a-t-on appris hier de source judiciaire. Le parquet avait en effet requis une peine supérieure à celle prononcée par le tribunal correctionnel de Paris, demandant la condamnation de Jean-Marie Molitor à trois mois de prison avec sursis, en plus des 10.000 euros d'amende. Sous le titre "Maligne comme un singe, Taubira retrouve la banane", l'hebdomadaire avait publié une photo de la ministre de la Justice en novembre 2013. --- STRASBOURG - La réclusion criminelle à perpétuité dite "incompressible", qui exclut tout aménagement de peine avant une période de trente ans, ne constitue pas un traitement inhumain et dégradant, a estimé la Cour européenne des droits de l'homme. La juridiction du Conseil de l'Europe a débouté Pierre Bodein, qui contestait sa condamnation à une telle peine en 2007, puis en appel en 2008, pour les meurtres de deux jeunes filles et d'une jeune femme accompagnés de viols en Alsace. --- PARIS - Bernard Cazeneuve se prépare à annoncer dans les prochaines heures des décisions "extrêmement fortes" concernant l'utilisation des munitions par les force de l'ordre, après le décès de Rémi Fraisse à Sivens (Tarn) fin octobre. Ce travail a été engagé avant le décès du jeune botaniste sur le site du barrage controversé de Sivens, qui a provoqué la mise en cause de l'utilisation de certaines grenades par la gendarmerie, les décisions étant accélérées en raison de sa mort, a précisé le ministre de l'Intérieur. --- PARIS - Le secrétaire d'Etat au Budget, Christian Eckert, a relativisé la promesse de François Hollande qu'il n'y aurait plus de hausse d'impôt à partir de l'an prochain. "On ne peut pas graver dans le marbre une situation qui dépend d'un contexte international que nous ne maîtrisons pas", a dit Christian Eckert sur RTL. Prié de dire si François Hollande avait donc été imprudent, le secrétaire d'Etat au Budget a répondu : "Non, le président de la République a donné un cap. Et pour atteindre un cap, vous savez, parfois il faut tirer quelques bords". --- PARIS - Jusqu'à la moitié des villes de plus de 10.000 habitants et des départements pourraient se trouver en difficulté d'ici à 2017, si rien n'est fait pour corriger une dérive de leurs finances qui sera accentuée par la baisse des dotations de l'Etat, estime un rapport du Sénat publié hier. Le gouvernement a décidé de faire contribuer les collectivités locales pour 11,5 milliards d'euros, sous la forme d'une baisse des dotations de l'Etat, à l'effort de 50 milliards sur les dépenses publiques programmé sur la période 2015-2017. Ces dotations ont déjà diminué de 1,5 milliard d'euros en 2014. --- LONDRES - La Coupe du monde de football 2018 aura bien lieu en Russie et celle de 2022 au Qatar, annonce la Commission d'éthique de la Fédération internationale (Fifa), expliquant n'avoir aucune raison de remettre en cause les procédures d'attribution. Dans un rapport attendu de longue date, la Commission déclare que "les différents incidents qui pourraient s'être produits n'aboutissent pas à compromettre l'intégrité des processus d'attribution des Coupes du monde Fifa 2018-2022 dans leur ensemble".

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant