RESUME DE L'ACTUALITE A 11h00 GMT (12/03)

le
0
    CHICAGO - Donald Trump a annulé un meeting prévu hier à 
Chicago après que le rassemblement a semblé échapper à tout 
contrôle à la suite de l'irruption de nombreux protestataires 
opposés à la candidature à l'élection présidentielle américaine 
du magnat immobilier, qui a multiplié des propos polémiques sur 
des sujets sensibles tels que l'islam et les immigration. 
    Un membre de l'équipe de campagne Donald Trump, qui fait la 
course en tête dans la primaire républicaine en vue du scrutin 
du 8 novembre, est monté sur scène environ une demi-heure après 
le début programmé de la réunion pour venir dire que cette 
dernière était reportée pour des raisons de sécurité. 
    A la suite de cette annonce, une partie de la foule a 
commencé à chanter et à applaudir. Des échauffourées ont éclaté 
au moment où des partisans de Donald Trump se sont vus arracher 
des panneaux de leurs mains, ce qui a conduit la police à 
intervenir pour séparer les deux camps. 
    Les meetings de Donald Trump sont devenus de plus en plus  
agités à mesure de la progression de la campagne, l'homme 
d'affaires s'interrompant souvent pour réprimander des 
protestataires, demandant au service d'ordre de les évacuer. 
    
    PARIS - L'Union européenne et les Etats-Unis ne sont pas 
prêts pour un président comme Donald Trump, un "populiste" qui 
aurait la capacité de prendre des décisions "extrêmement 
dangereuses", a déclaré le président du Parlement européen. 
    "Il faut s'inquiéter, pas sur la stabilité de la démocratie, 
mais sur [la tentative] de la déstabiliser par un populisme 
incroyable", a estimé Martin Schulz sur iTELE.  
    "Trump appartient à ces gens que nous connaissons ici en 
Europe, qui ont pour n'importe quelle chose un bouc émissaire 
mais jamais une solution concrète", a-t-il ajouté quelques 
heures avant une réunion de dirigeants sociaux-démocrates 
européens autour de François Hollande à l'Elysée. 
     --- 
    PARIS - Manuel Valls a promis hier de dévoiler un compromis 
"dynamique et ambitieux" sur la réforme du Code du travail, sans 
convaincre les mouvements étudiants et lycéens d'abandonner leur 
combat contre le texte. 
    Après avoir été reçus par le Premier ministre, l'Unef et 
trois syndicats lycéens ont appelé les jeunes à amplifier leur 
mobilisation, notamment lors des manifestations des 17 et 31 
mars, afin d'obtenir le retrait de la réforme. 
    La Fage, un autre syndicat étudiant, a dit qu'elle 
attendrait de voir lundi si ses demandes de modification du 
texte, "inacceptable" en l'état, avaient été entendues. 
    Deux jours après des manifestations qui ont rassemblé entre 
224.000 et 500.000 personnes dans toute la France, le 
gouvernement tente d'éviter que le mouvement s'envenime. 
    Huit Français sur dix (82%) sont pour la modification (47%) 
ou le retrait (35%) de la réforme du Code du travail, selon un 
sondage OpinionWay-LCI-Metronews diffusé hier. Dix-sept pour 
cent souhaitent que le gouvernement maintienne son projet en 
l'état. 
     --- 
    WASHINGTON/HAFR AL BATIN, Arabie saoudite - Le secrétaire 
d'Etat américain John Kerry a souhaité que les pourparlers de 
paix sur la Syrie démarrent comme prévu lundi à Genève en dépit 
de violations présumées de la trêve par les forces 
gouvernementales.  
    Le département d'Etat américain a, pour la première fois 
depuis sa mise en place, accusé hier le gouvernement syrien de 
violer l'accord de cessation des hostilités entré en vigueur le 
27 février dernier, évoquant des frappes aériennes qui auraient 
pris pour cible des civils à Alep et Deraa. 
    Lors d'une discussion avec un pool de reporters qui 
l'accompagnent en Arabie saoudite, où il s'est entretenu avec 
son homologue saoudien Adel al Djoubeïr, John Kerry a déclaré 
que des observateurs russes et américains se rencontreraient 
samedi à Amman et à Genève pour discuter de ces incidents. Le 
chef de la diplomatie américaine a également sollicité un 
entretien téléphonique avec son homologue russe Sergueï Lavrov.  
    Selon le secrétaire d'Etat américain, qui a rencontré 
vendredi le roi Salman d'Arabie saoudite, l'accord de cessation 
des hostilités a permis de réduire de 80 à 90% le niveau de 
violence en Syrie. "Et nous voulons continuer à oeuvrer pour le 
réduire encore", a-t-il ajouté.  
     --- 
    GAZA - Un garçon palestinien de 10 ans a été tué par les 
éclats d'un missile tiré par l'armée israélienne ce matin dans 
la bande de Gaza en réponse à des tirs de roquettes sur Israël, 
rapportent des sources médicales. 
    Dans un communiqué, l'armée israélienne a déclaré qu'une 
frappe aérienne avait visé quatre camps d'entraînement 
appartenant au Hamas après les tirs de quatre roquettes dans le 
sud d'Israël, qui n'ont fait aucune victime.  
    Selon les habitants de Beit Lahiya, dans le nord de la bande 
de Gaza, le jeune Yassine Abou Khoussa a été tué par un éclat 
qui a touché sa maison, située près d'un des camps. Sa soeur, 
âgée de six ans, a été blessée, ajoutent les sources médicales.  
    Il s'agit du premier décès dans une frappe aérienne 
israélienne sur l'enclave palestinienne depuis octobre dernier. 
     --- 
    ATHENES - L'Union européenne est prête à apporter à la Grèce 
une aide financière pour traiter la crise des migrants, a 
déclarée le commissaire européen à l'Aide humanitaire, le 
Chypriote Christos Stylianides. 
    "Nous avons un devoir moral, en tant qu'Européens, 
d'apporter cette aide aux réfugiés. Je veux être clair: la Grèce 
n'est pas seule dans ces moments difficiles, nous nous tenons 
prêts à soutenir et à aider la Grèce", a-t-il dit à la presse à 
l'issue d'une rencontre avec Alexis Tsipras à Athènes. 
    La Commission européenne a lancé la semaine dernière un 
programme d'aide d'urgence de 700 millions d'euros pour venir en 
aide aux réfugiés bloqués en Grèce notamment. 
    D'après les statistiques de l'agence européenne Frontex de 
contrôle aux frontières, près d'un demi-million de migrants sont 
arrivés en Grèce au cours des trois derniers mois de 2015, la 
majorité d'entre eux prenant ensuite la route du nord-ouest de 
l'Europe via les Balkans. 
    Le Conseil de l'Europe a lancé de son côté un cri d'alarme 
sur la situation de milliers de migrants bloqués dans les 
Balkans de part et d'autre des frontières entre la Grèce, la 
Macédoine et la Serbie. 
     --- 
    SEOUL - Le programme AlphaGo conçu par Google a remporté une 
troisième manche décisive 3-0 aujourd'hui dans sa partie de go 
qui l'opposait au Sud-Coréen Lee Sedol, considéré comme le 
meilleur joueur du monde, un événement dans l'histoire de 
l'intelligence artificielle.  
    Le succès de la machine développée par DeepMind, une filiale 
du géant des nouvelles technologies, a surpris jusqu'à ses 
propres concepteurs et souligne de manière éclatante les progrès 
enregistrés par l'intelligence artificielle. 
    AlphaGo avait déjà fait sensation en octobre en devenant le 
premier logiciel à battre Fan Hui, un joueur professionnel, dans 
ce jeu de plateau fondé sur la stratégie et considéré comme le 
plus complexe existant.  
 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant