RESUME DE L'ACTUALITE A 11h00 GMT (12/02)

le
0

MINSK - Un accord censé mettre fin au conflit ukrainien a été conclu à Minsk au terme d'une longue nuit de discussions entre les dirigeants ukrainien, russe, français et allemand. "L'essentiel de ce qui a été obtenu, c'est qu'un cessez-le-feu général et inconditionnel sera proclamé dans la nuit de samedi à dimanche", s'est félicité le président ukrainien Petro Porochenko après dix-sept heures de négociations, ajoutant qu'il serait suivi d'un retrait des armes lourdes. Les "quatre" ont pas ailleurs assuré que la souveraineté et l'intégrité territoriale de l'Ukraine seraient respectées, selon un document conjoint distribué par le Kremlin. "C'est un espoir pour l'Ukraine, un soulagement pour l'Europe et un bel exemple de ce que l'Allemagne et la France sont capables de faire au service de la paix", a quant à lui souligné François Hollande, rappelant que le sommet avait été organisé à l'initiative de Paris et de Berlin. "Il y a encore beaucoup de travail mais ce que nous avons est une véritable chance d'améliorer la situation", a-t-il poursuivi. Le président a en outre assuré que "toutes les questions" avaient été traitées, y compris les relations économiques, et que le texte avait été signé par les séparatistes prorusses. Il demandera aux dirigeants européens réunis jeudi à Bruxelles, en présence Angela Merkel et le président ukrainien Petro Porochencko, de l'approuver. Avant l'ouverture du sommet, les insurgés avaient lancé l'une de leur plus vastes offensives à Debaltseve, où 19 soldats ukrainiens ont été tués en 24 heures. Des renforts russophones à bord de blindés sans signes distinctifs se dirigent depuis plusieurs jours vers cette ville stratégique située entre les bastions séparatistes de Donetsk et de Louhansk. --- BRUXELLES - Le Premier ministre grec Alexis Tsipras a déclaré ce matin, à son arrivée au Conseil européen des chefs d'Etat et de gouvernement, qu'il restait attaché aux réformes. "Il est temps de promouvoir les changements que le précédent gouvernement n'a pas faits, de mettre un terme à la corruption et de s'attaquer à l'évasion fiscale", a-t-il dit à la presse, après avoir rencontré le Premier ministre belge Charles Michel. La Grèce et ses partenaires de la zone euro ont dressé le constat de leur incapacité à s'entendre ne serait-ce que sur une déclaration commune à l'issue d'une réunion extraordinaire de l'Eurogroupe, hier dans la capitale belge. Ils se sont donné rendez-vous lundi pour tenter de parvenir à un accord. La réunion, qui a duré sept heures, a fourni à chacun des participants l'occasion de défendre son point de vue, notamment sur la question épineuse de l'extension du plan d'aide internationale à la Grèce, dont Athènes a réaffirmé ne pas vouloir. La Grèce et l'Ukraine devraient dominer une grande partie des discussions au sommet de Bruxelles, consacré également à la lutte contre le terrorisme dans l'Union européenne. --- WASHINGTON - Le président américain Barack Obama a demandé hier au Congrès l'autorisation d'employer la force contre l'Etat islamique tout en limitant l'ampleur et la durée de telles opérations. Sa requête doit être approuvée par la Chambre des représentants et par le Sénat, où de vifs débats sont attendus, les républicains jugeant la politique d'Obama trop timorée face aux djihadistes. Le plan élaboré par la Maison blanche ne prévoit pas d'autoriser "des opérations de combat de grande ampleur sur le terrain sur le long terme", comme ce fut le cas en Irak et en Afghanistan. Il permet toutefois d'envoyer des soldats pour certaines opérations au sol telles que la récupération de prisonniers ou d'envoyer des membres des forces spéciales. --- BEYROUTH/AMMAN - Les forces syriennes et leurs alliés du Hezbollah ont repris hier plusieurs positions aux rebelles dans le sud du pays, où ils mènent une offensive d'envergure. Plusieurs villages et collines sont ainsi repassés dans le camp gouvernemental à l'issue d'opérations supervisées par le mouvement chiite libanais, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), organisation proche de l'opposition qui dresse un bilan quotidien du conflit. --- N'DJAMENA - Les islamistes de la secte nigériane Boko Haram ont attaqué hier des positions de l'armée tchadienne à Gambaru, dans le nord-est du Nigeria, et ont été repoussés, apprend-on de source militaire tchadienne. Treize combattants du mouvement et 11 soldats tchadiens ont été tués, selon l'état-major à N'Djamena qui précise que 11 des 14 véhicules des assaillants ont été détruits. --- ANVERS, Belgique - Le chef du groupe salafiste Sharia4Belgium, Fouad Belkacem, 32 ans, a été condamné à douze ans de prison par la justice belge pour avoir dirigé une organisation "terroriste". Sharia4Belgium, a estimé la justice lors de ce procès, le plus important jamais organisé en Belgique contre des intégristes musulmans, a convaincu des jeunes gens de partir rejoindre des groupes djihadistes au Proche-Orient. --- GROSSETO, Italie - L'ancien commandant du paquebot Costa Concordia, dont le naufrage près de l'île italienne du Giglio a fait 32 morts en janvier 2012, a été condamné hier à 16 ans de prison après avoir été notamment reconnu coupable d'homicides. Le ministère public italien avait réclamé une peine de 26 années de prison. Dans le détail, Francesco Schettino a été condamné à des peines de 10 ans de prison pour homicides, de cinq ans pour avoir provoqué le naufrage, d'une année pour avoir abandonné le navire et d'un mois pour des manquements dans l'annonce de la catastrophe. Il a encore la possibilité de faire appel du verdict. --- LILLE - Dominique Strauss-Kahn a fustigé la théorie "absurde" selon laquelle sa pratique sexuelle, plus "rude" que la moyenne, prouvait qu'il savait avoir affaire à des prostituées lors des parties fines qui lui valent d'être jugé pour proxénétisme aggravé devant le tribunal correctionnel de Lille. L'ancien directeur général du Fonds monétaire international, 65 ans, est soupçonné d'avoir été l'instigateur et le "principal bénéficiaire" de rencontres avec des professionnelles organisées entre 2008 et 2011 par ses amis du nord de la France à Paris, Bruxelles et Washington, notamment. --- BOULOGNE-BILLANCOURT, Hauts-de-Seine - Renault a fait état ce matin d'un triplement de son bénéfice net en 2014, l'augmentation de la productivité du groupe et une baisse des dépréciations ayant éclipsé les effets de changes négatifs et la crise du marché automobile russe. Le groupe a également annoncé son intention d'embaucher cette année 1.000 personnes en France, pour moitié dans ses usines, soit un nombre légèrement supérieur aux engagements qu'il avait pris en mars 2013 lors de la signature d'un accord de compétitivité avec ses syndicats. --- PARIS - Le trafic aérien va être perturbé à l'aéroport de Paris-Charles de Gaulle aujourd'hui et demain en raison d'un mouvement de grève des personnels d'Aéroports de Paris, a annoncé ADP. La grève est prévue de ce midi à demain midi. Des retards sont possibles aux départs et arrivées à Roissy, précise ADP dans un communiqué. Le trafic sera normal à l'aéroport d'Orly.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant