RESUME DE L'ACTUALITE A 10h10 GMT (07/10)

le
0
    OSLO - Le prix Nobel 2016 de la paix a été attribué ce matin 
au président colombien Juan Manuel Santos pour ses "efforts 
déterminés" en faveur de la paix en dépit de l'échec du 
référendum sur l'accord conclu avec les Forces armées 
révolutionnaires de Colombie (Farc), a annoncé le comité Nobel. 
    Le comité souligne que "ce prix doit aussi être vu comme un 
hommage au peuple colombien qui, malgré de grandes difficultés 
et de grandes souffrances, n'a pas renoncé à l'espoir d'une paix 
juste, et à toutes les parties qui ont contribué au processus de 
paix". 
    Juan Manuel Santos s'est dit "bouleversé" et "reconnaissant" 
lorsqu'il a appris que le prix Nobel de la paix lui avait été 
attribué, a déclaré le secrétaire général du comité Nobel à la 
chaîne de télévision norvégienne NRK. 
    Négocié pendant plus de quatre ans et signé fin septembre à 
Carthagène par le président colombien et Rodrigo Londoño, le 
chef des Farc - qui ne partagera donc pas le Nobel avec lui -, 
l'accord de paix devait mettre un terme à 52 ans d'un conflit 
armé qui a fait 220.000 morts et déplacé des millions de 
personnes. 
    Mais, jugé trop favorable aux ex-guérilléros par ses 
détracteurs, il a été rejeté dimanche par référendum par 50,21% 
des voix contre 49,78%. 
     --- 
    JUPITER/ORLANDO, Floride - L'ouragan Matthew se dirige vers 
les côtes américaines après avoir auparavant balayé les Bahamas 
et tué au moins 343 personnes dans les Caraïbes, principalement 
en Haïti. 
    Le centre de l'ouragan était en début de matinée à 125 km 
environ au sud-est de Cap Canaveral, en Floride, où se trouve la 
principale base spatiale américaine, et se dirigeait vers le 
nord-ouest à une vitesse de l'ordre de 20 km/h. Les rafales de 
vent étaient mesurées à 195 km/h. 
    D'après les calculs du Centre américain des ouragans (NHC), 
Matthew devrait atteindre ce soir la côte est de la Floride ou 
la longer puis sa trajectoire pourrait s'incurver vers le nord, 
remontant vers la Georgie et la Caroline du Sud. 
    Après avoir évoqué dans un précédent bulletin un "impact 
potentiellement désastreux", le NHC note qu'un affaiblissement 
progressif de l'ouragan est attendu pour les prochaines 48 
heures. D'après le service de météorologie nationale, Matthew 
pourrait être la tempête la plus violente à s'abattre sur le 
nord-est de la Floride en 118 ans. 
    En Haïti, l'ouragan a fait au moins 339 morts selon le 
dernier bilan en date rendu public par les autorités, et des 
milliers de personnes ont été déplacées, le vent et la pluie 
ayant détruit des habitations, arraché des toitures et inondé 
des quartiers entiers. En République dominicaine, il a tué 
quatre personnes. 
     --- 
    BEYROUTH - L'armée syrienne et ses alliées affrontent des 
forces rebelles dans le sud d'Alep, ont rapporté une source 
militaire, des insurgés et une organisation non-gouvernementale. 
    Les combats se concentrent dans le quartier de Cheikh Saïd, 
proche de celui de Ramoussah, où ont eu lieu les affrontements 
les plus intenses de cet été. Mais des informations 
contradictoires circulent sur d'éventuelles avancées des troupes 
du régime dans cette zone. 
    Les frappes aériennes de l'armée et de l'aviation russe 
restent nettement moins nourries qu'au cours des deux dernières 
semaines, après l'annonce mercredi par Damas d'une réduction du 
pilonnage de la zone. 
    Hier, l'envoyé spécial des Nations unies pour la Syrie, 
Staffan de Mistura, a proposé de se rendre dans les quartiers 
d'Alep-Est pour escorter hors de la ville le millier de 
combattants djihadistes qui s'y trouveraient dans l'espoir de 
faire cesser les bombardements. 
    Le département d'Etat américain a déclaré pour sa part que 
Washington continuait d'étudier des options non-diplomatiques 
pour répondre à la guerre en Syrie en dépit de l'avertissement 
émis par la Russie jeudi sur les conséquences possibles de 
frappes visant des positions de l'armée syrienne. 
    De son côté, Jean-Marc Ayrault, le chef de la diplomatie 
française, s'est rendu à Moscou pour redire "les yeux dans les 
yeux" à son homologue russe, Sergueï Lavrov, que nul ne pouvait 
tolérer les événements en cours dans la grande ville du nord de 
la Syrie. 
     --- 
    PARIS - Les Européens doivent être intransigeants face aux 
manoeuvres du Royaume-Uni pour tenter de contourner la libre 
circulation des personnes tout en conservant les avantages de 
l'Union, a déclaré ce matin le président de la Commission 
européenne. 
    "Il doit être évident que si le Royaume-Uni veut avoir un 
libre accès au marché intérieur, que toutes les règles et toutes 
les libertés (...) doivent être intégralement respectées. On ne 
peut pas être un pied dedans et un pied dehors", a déclaré 
Jean-Claude Juncker lors d'un colloque à Paris pour les 20 ans 
de l'Institut Jacques Delors. "Sur ce point, nous devons être 
intransigeants", a-t-il ajouté. 
     --- 
    PARIS - Le Premier ministre français, Manuel Valls, s'est 
prononcé ce matin pour une "vraie politique de croissance" en 
Europe et a dit assumer sur ce point un "désaccord fort" avec 
l'Allemagne. 
    Dans un discours à Paris, à l'invitation de l'Institut 
Jacques Delors, il a également jugé que l'Union européenne 
devait pouvoir s'endetter. 
    "Je pense qu'il nous faut porter une vraie politique de 
croissance, qui ne peut pas se résumer aux seuls enjeux de 
compétitivité", a déclaré Manuel Valls. "Je sais que ce point-là 
est un point de désaccord fort avec notre grand partenaire 
allemand, et je l'assume". 
    Manuel Valls a par ailleurs estimé que l'"hypocrisie" 
entourant la question de l'adhésion de la Turquie à l'Union 
européenne devait cesser, quelques jours après l'appel lancé par 
le président turc à l'UE pour qu'elle se prononce clairement sur 
cette question. "L'Union n'a pas vocation à s'élargir 
indéfiniment", a estimé le Premier ministre français. 
     ---  
    PARIS - Alain Juppé, favori dans la course à l'investiture 
présidentielle de la droite, a déclaré hier voir des signes de 
panique dans les récentes sorties de Nicolas Sarkozy, qu'il juge 
outrancières. 
    Prié de réagir à des propos de l'ex-président dénonçant en 
termes virulents les appels lancés aux électeurs de gauche, le 
maire de Bordeaux a déploré à son tour la stratégie de son 
principal concurrent. 
    "Cette espèce d'outrance est mauvais signe. Il y a un peu de 
panique à bord", a affirmé Alain Juppé, invité de L'Emission 
politique de France 2. "Je regardais une étude, il n'y a pas 
très longtemps, qui montre que la seule chance de Nicolas 
Sarkozy de gagner, c'est de capter les voix de 
l'extrême-droite", a-t-il ajouté. 
      
    PARIS - L'UDI pourrait présenter un candidat à l'élection 
présidentielle de 2017 si Nicolas Sarkozy devait être investi 
par la droite, a déclaré ce matin Chantal Jouanno, porte-parole 
de la principale formation centriste. 
    "La question se posera très sérieusement d'avoir notre 
candidat, très sérieusement, parce que chez nos adhérents, 
aujourd'hui, il est loin de faire consensus", a dit Chantal 
Jouanno à Sud Radio et Public Sénat. 
    "Je ne vois pas comment nos adhérents suivraient un candidat 
anti-européen, anti-environnement et qui aujourd'hui est en 
train de mettre de l'huile sur le feu dans un pays qui a besoin 
d'humanisme", a-t-elle ajouté.     
     --- 
    PARIS - Des familles de victimes des attentats du 13 
novembre ont saisi le parquet de Paris pour apologie du 
terrorisme après les propos du polémiste Eric Zemmour, qui dit 
"respecter les djihadistes prêts à mourir pour ce en quoi ils 
croient", a-t-on appris ce matin auprès de leur avocate. 
    Me Samia Maktouf considère que ces propos "glorifient 
l'action des terroristes" et demande au parquet d'engager des 
poursuites pénales et le retrait immédiat de ces déclarations 
"où elles viendraient à se trouver sur internet". 
    Dans une interview donnée au mensuel Causeur, paru hier, 
l'écrivain estime qu'entre la France et l'islam, "les musulmans 
doivent choisir" et prône le rétablissement "des règles 
assimilationnistes qui prévalaient jusqu'aux années 1960". 
     --- 
    PARIS - Le ministre des Sports, Patrick Kanner, a assuré ce 
matin sur France Info que la France saurait maîtriser le budget 
des Jeux Olympiques d'été de 2024 si la candidature de Paris est 
retenue mais il s'est donné la possibilité d'un dépassement de 
10%. Il a fourni cette précision le jour de la remise au Comité 
international olympique du volet gouvernance et finances de 
cette candidature par le "comité Paris 2024". 
    Le gouvernement chiffre à environ six milliards d'euros 
l'organisation des JO de 2024 à Paris, dont trois milliards pour 
la partie événements sportifs, totalement autofinancée par les 
droits télévisuels, la billetterie, la contribution du CIO, les 
sponsors, et trois milliards pour les infrastructures. 
 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant