RESUME DE L'ACTUALITE A 10h05 GMT (10/10)

le
0

OSLO - Le prix Nobel de la paix a été attribué ce matin à l'adolescente pakistanaise Malala Yousafzaï et à l'Indien Kailash Satyarthi pour récompenser leur lutte en faveur de l'accès de tous les enfants à l'éducation, a annoncé le comité Nobel norvégien. A 17 ans, Malala Yousafzaï devient la plus jeune lauréate d'un prix Nobel. Elle succède au Britannique d'origine australienne Lawrence Bragg, qui avait 25 ans lorsqu'il a partagé le prix Nobel de physique avec son père en 1915. "C'est une condition préalable au développement pacifique du monde que les droits des enfants et des jeunes soient respectés", précise le comité. Originaire de la vallée de Mingora dans la vallée de Swat, Malala Yousafzaï a suscité une vague de compassion internationale en octobre 2012 après avoir été grièvement blessée à la tête dans une tentative d'assassinat revendiquée par les taliban en raison de sa campagne en faveur de la scolarisation des jeunes filles au Pakistan, débutée à l'âge de 11 ans via un blog pour le service en ourdou de la BBC. Agé de 60 ans, Kailash Satyarthi s'inscrit pour sa part "dans la tradition de Gandhi", selon les termes du comité Nobel, qui rappelle que cet Indien a "dirigé diverses formes de contestation et de manifestations, toutes pacifiques, contre la grave exploitation des enfants à des fins de profits financiers". --- MURSITPINAR, Turquie - Les djihadistes de l'Etat islamique (EI) contrôlent désormais plus d'un tiers de Kobani malgré les frappes américaines et la résistance des combattants kurdes, a rapporté hier l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). Trois semaines après le début de leur offensive contre cette ville du nord de la Syrie adossée à la frontière turque, les combattants de l'EI progressent surtout dans la partie orientale de la ville. Pour le secrétaire d'Etat américain, John Kerry, le sort de Kobani est "tragique" mais ne changera pas la stratégie à long terme des Etats-Unis. "Kobani est une tragédie parce que cela montre tout le mal qu'incarne l'EIIL mais elle ne décide ni de la stratégie ni des mesures qui sont prises face à l'EIIL", a-t-il déclaré à la presse lors d'un déplacement à Boston. --- SEOUL - La Corée du Nord a tiré ce matin à l'artillerie contre la Corée du Sud, qui a riposté, rapporte l'agence de presse sud-coréenne Yonhap. On ignore si cet échange de tirs a fait des blessés ou des dégâts. Le ministère sud-coréen de la Défense n'a pas confirmé cette information. D'après Yonhap, les tirs nord-coréens ont visé une région proche de la frontière d'où des tracts ont été récemment lâchés en direction de la Corée du Nord. Cette escalade survient alors que le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un n'a plus été montré en public depuis le 3 septembre, alimentant les rumeurs sur son état de santé. Kim Jong-un ne semble pas avoir participé ce matin aux célébrations du 69e anniversaire de la fondation du Parti des travailleurs. Une source proche du régime a affirmé qu'il souffrait simplement d'une jambe. --- MADRID - L'état de santé de l'infirmière espagnole qui a contracté la fièvre Ebola en soignant deux prêtres atteints de la maladie s'est aggravé. L'infirmière âgée de 44 ans a contracté la maladie le mois dernier alors qu'elle soignait deux prêtres espagnols contaminés en Sierra Leone et au Liberia, qui sont par la suite décédés. Il s'agit du premier cas de contamination hors d'un pays d'Afrique de l'Ouest, et du seul confirmé pour le moment en Espagne. Trois autres personnes qui avaient été placées en observation ont pu rentrer chez elles mercredi soir, les tests s'étant avérés négatifs. A LONDRES, les autorités britanniques ont annoncé la mise en place de contrôles pour les passagers arrivant sur le sol britannique via les aéroports londoniens de Heathrow et Gatwick ou par Eurostar pour limiter les risques de propagation. Selon l'Organisation mondiale de la santé, l'épidémie de fièvre Ebola a fait plus de 3.800 morts, essentiellement au Liberia, en Sierra Leone et en Guinée. --- CLACTON-ON-SEA, Angleterre - Le Parti de l'indépendance du Royaume-Uni (UKIP), europhobe et anti-immigrés, a remporté son premier siège à la Chambre des communes, confortant sa crédibilité à sept mois des élections législatives. L'UKIP, hostile au maintien de la Grande-Bretagne dans l'Union européenne et partisan d'un durcissement de la politique d'immigration, était donné gagnant de cette législative partielle organisée hier à Clacton-on-Sea, une station balnéaire du sud-est de l'Angleterre. Mais l'ampleur inattendue de sa victoire dans la circonscription, et son score honorable dans une autre législative partielle le même jour constituent une surprise. A Clacton, le candidat de l'UKIP, Douglas Carswell, un transfuge du Parti conservateur, a remporté 60% des suffrages. Dans l'autre circonscription, Heywood & Middleton, dans la région de Manchester, fief traditionnel de l'opposition travailliste, l'UKIP a obtenu près de 39% des suffrages, contre moins de 3% en 2010, et seulement deux points de moins que le Labour (41%) qui conserve donc son siège de justesse. --- ATHENES - Le gouvernement grec se soumettra dans la journée à un vote de confiance au Parlement pour obtenir le soutien nécessaire à son plan de sortie du programme de renflouement négocié avec le FMI et ses partenaires européens et dissiper les rumeurs persistantes d'élections législatives anticipées. Le Premier ministre Antonis Samaras, qui dirige la Nouvelle démocratie (droite), entend remettre au pas les députés contestataires qui menacent sa majorité. Les résultats de ce vote devraient être connus très tard dans la soiréer. --- BERLIN - Le gouvernement allemand annoncera la semaine prochaine des prévisions de croissance de 2014 et de 2015 revues en baisse, selon deux sources de la coalition au pouvoir, l'une d'elles ayant précisé que la nouvelle prévision de croissance serait de l'ordre de 1,25% pour les deux années. "C'est le chiffre adapté", a dit l'une des sources. La seconde a mentionné une "forte réduction" des projections semestrielles, dont la dernière publication remonte à avril et qui donnaient 1,8% de croissance en 2014 et 2,0% en 2015. --- PARIS - Les députés français ont adopté ce matin l'un des articles les plus importants du projet de loi sur la transition énergétique, qui vise à réduire la part du nucléaire dans la production d'électricité de 75% à 50% en 2025. L'article premier de ce texte prévoit également de diminuer de moitié la consommation énergétique en 2050 par rapport à l'année 2012. Un amendement a été entériné qui introduit un objectif intermédiaire de réduction de 20% en 2030. L'examen de ce texte devrait s'achever dans la journée, les députés devant se prononcer sur l'ensemble du texte mardi prochain. Le Sénat devrait l'examiner à son tour en décembre ou en janvier, l'objectif du gouvernement étant de faire adopter définitivement ce projet de loi au printemps avant la tenue à Paris fin 2015 du sommet mondial sur le climat. --- PARIS - Ségolène Royal a assuré aujourd'hui que la mise à contribution des sociétés d'autoroutes pour compenser l'abandon de l'écotaxe, une piste difficile à mettre en oeuvre selon le ministre des Finances, se ferait sans augmentation des péages. La ministre de l'Ecologie a appelé les concessionnaires autoroutiers à faire un effort "au nom de l'intérêt national" au lendemain de la suspension "sine die" de l'écotaxe, réduite à un péage de transit poids lourds, en raison des difficultés liées à sa mise en oeuvre et de la grogne des routiers.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant