RESUME DE L'ACTUALITE A 10h00 GMT (29/09)

le
0
ANKARA - Le président Recep Tayyip Erdogan a plaidé aujourd'hui 
pour une prolongation de l'Etat d'urgence imposé pour une durée 
de trois mois après le putsch manqué du 15 juillet, estimant 
qu'une telle mesure serait bénéfique pour la Turquie. 
    S'exprimant au lendemain de la recommandation faite par le 
Conseil de sécurité nationale en faveur d'une poursuite du 
régime d'exception pour trois mois supplémentaire, Erdogan a 
expliqué que plus de temps était nécessaire pour éradiquer la 
menace terroriste.   
     --- 
    LIBREVILLE - Le président gabonais Ali Bongo, investi mardi 
pour un deuxième mandat, a chargé Emmanuel Issozé Ngondet de 
former le prochain gouvernement. Un décret lu hier à la 
télévision publique indique que Ngondet, qui occupait jusque-là 
le poste de ministre des Affaires étrangères, a été chargé de 
composer un gouvernement "d'ouverture", signe que des membres de 
l'opposition pourraient être invités à le rejoindre. 
     --- 
    PEKIN - Trente-deux personnes sont portées disparues dans 
deux villages de l'est de la Chine après le passage du typhon 
Megi qui a provoqué hier de fortes pluies et des glissements de 
terrain, ont rapporté aujourd'hui les médias chinois. 
    Les sauveteurs ont extrait quinze personnes vivantes des 
décombres du village de Sucun, dans la province de Zhejiang, 
mais 26 autres y sont portées disparues. Six personnes sont 
également portées manquantes dans le village de Baofeng, situé 
dans la même région. Le typhon a également coûté la vie mardi à 
quatre personnes et fait plus de 500 blessés en balayant Taïwan. 
     --- 
    ISLAMABAD/NEW DELHI - Deux soldats pakistanais ont été tués 
et neuf autres blessés au cours d'échanges de coups de feu avec 
des militaires indiens dans la région sensible du Cachemire 
partagée de facto entre l'Inde et le Pakistan, a annoncé l'armée 
pakistanaise. Les incidents ont débuté tôt ce matin dans les 
secteurs de Bhimber, Hot Spring, Kel et Lipa et ont duré environ 
six heures.  
     --- 
    PARIS - Le président du MoDem, François Bayrou, a demandé 
aujourd'hui une enquête sur les accusations de Patrick Buisson, 
ancien conseiller de Nicolas Sarkozy, concernant l'attitude de 
ce dernier quand il était encore ministre de l'Intérieur. 
    Dans son livre à charge "La Cause du peuple", Patrick 
Buisson raconte que Nicolas Sarkozy a laissé faire des casseurs 
aux Invalides, à Paris, le 26 mars 2006, lors du mouvement 
contre le Contrat premier embauche (CPE). 
    Selon l'ancien conseiller de celui qui sera élu un an plus 
tard à la présidence de la République, Nicolas Sarkozy voulait 
apparaître comme l'homme fort du gouvernement face au Premier 
ministre de l'époque, Dominique de Villepin, son rival. 
    "Si c'est vrai, c'est une forfaiture, c'est-à-dire quelqu'un 
qui trahit sa mission au profit de ses intérêts", a dit François 
Bayrou, qui a qualifié sur Europe 1 de "très graves" ces 
allégations. "Il faut qu'il y ait une enquête."     
     --- 
    PARIS - François Hollande a convié son prédécesseur Nicolas 
Sarkozy dans l'avion qui l'emmènera jeudi soir en Israël pour 
les obsèques de Shimon Peres, a-t-on appris dans l'entourage du 
président. Des dirigeants du monde entier doivent assister 
demain aux funérailles de l'ancien président et Premier ministre 
israélien, mort mercredi à l'âge de 93 ans.  
    Les deux hommes avaient assisté ensemble aux obsèques de 
l'ancien président sud-africain Nelson Mandela à Johannesburg en 
2013. Ils avaient toutefois voyagé dans deux avions différents. 
    Les obsèques de Shimon Peres seront célébrées au cimetière 
du mont Herzl, à Jérusalem. L'ancien président et Premier 
ministre, et l'un des pères fondateurs d'Israël, sera enterré 
dans le carré réservé au "Grands dirigeants de la nation". 
    Barack Obama, le prince Charles d'Angleterre, la candidate 
démocrate à la Maison blanche Hillary Clinton et son époux, Bill 
Clinton, hôte de la cérémonie de signature des accords d'Oslo, 
en 1993 à la Maison blanche, seront présents.  
     --- 
    PARIS - Il n'y aura pas de revalorisation des retraites au 
1er octobre en raison de l'absence d'inflation, a déclaré 
aujourd'hui à LCI le secrétaire d'Etat au Budget, Christian 
Eckert. Les retraités sont appelés par neuf de leurs 
organisations, dont leurs fédérations CGT, Force ouvrière, CFTC, 
CFE-CGC, FSU et Solidaires, à manifester dans la journée pour 
demander une revalorisation de leurs pensions. 
    Christian Eckert a invoqué l'indexation des retraites sur 
l'inflation pour leur opposer une fin de non recevoir. 
     --- 
    TOULOUSE - Une centaine de salariés de l'équipementier 
aéronautique Latécoère de Toulouse sont en grève illimitée 
depuis hier pour dénoncer le manque d'information de la 
direction de l'entreprise, qui prévoit 160 suppressions de 
postes et 77 reclassements, dont 55 sur d'autres sites du 
groupe. A l'appel de la CGT, les employés ont débrayé une 
nouvelle fois ce matin alors que les réunions de négociations 
avec la direction sur le plan de sauvegarde de l'emploi doivent 
se poursuivre jusqu'à demain.  
     --- 
    PARIS - Un hommage national aux victimes de l'attentat de 
Nice le 14 juillet aura lieu dans la ville de la Côte d'Azur le 
14 octobre en présence de François Hollande, déclare la 
secrétaire d'Etat chargée de l'aide aux victimes Juliette Méadel 
dans une interview à Nice-Matin. 
    L'attentat commis par le Tunisien Mohamed Lahouaiej Bouhlel 
en fonçant dans la foule au volant d'un poids lourd avant d'être 
abattu par la police a fait 86 morts et plus de 300 blessés.  
     --- 
    PARIS - L'ancien directeur du renseignement intérieur 
Bernard Squarcini a été mis en examen hier dans le cadre d'une 
enquête menée par l'Inspection générale de la Police nationale 
(IGPN). L'ancien responsable policier a été mis en examen pour 
trafic d'influence et recel de violation du secret 
professionnel, et laissé libre sous contrôle judiciaire. 
 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant