RESUME DE L'ACTUALITE A 10h00 GMT (26/08)

le
0

PARIS - Le nouveau gouvernement de Manuel Valls devrait entrer en fonctions aujourd'hui, mais sa composition, après le départ d'Arnaud Montebourg et d'autres ministres "frondeurs", se révèle délicate tant les équilibres politiques à gauche sont ébranlés. Le gouvernement "Valls II" devrait être connu en fin d'après-midi ou en début de soirée, indique-t-on de sources gouvernementales. François Hollande, qui a pris la décision de démettre le gouvernement hier après les vives attaques de l'ex-ministre de l'Economie contre sa politique social-démocrate, s'est entretenu jusque tard dans la soirée avec le Premier ministre de la future équipe. Une équipe "en cohérence" avec les choix économiques du chef de l'Etat, qui a réaffirmé hier sa détermination à "restaurer la compétitivité de la France" et à "lutter contre les inégalités pour préserver la cohésion sociale". Manuel Valls poursuit aujourd'hui à Matignon les consultations entamées la veille avec les ministres sortants. Les allées et venues de possibles entrants, comme le président du Parti radical de gauche Jean-Michel Baylet, ont débuté. --- MINSK - Les présidents russe et ukrainien ont rendez-vous cet après-midi à Minsk, capitale de la Biélorussie, à l'occasion d'un sommet régional mais l'antagonisme et le manque de confiance réciproque sont tels que la probabilité de trouver une issue aux affrontements dans l'est de l'Ukraine paraît faible. Les discussions qui devraient s'ouvrir après 11h00 GMT, réuniront, outre Petro Porochenko et Vladimir Poutine, la représentante de la diplomatie européenne, Catherine Ashton, et les dirigeants biélorusse et kazakh. Depuis que Poutine et Porochenko se sont rencontrés pour la dernière fois, le 6 juin en France, les forces ukrainiennes ont inversé le cours des choses sur le terrain et encerclé les positions des combattants séparatistes. Mais, sur le plan diplomatique, les relations entre les deux pays n'ont cessé de s'envenimer, en particulier depuis la destruction à la mi-juillet d'un avion de ligne de la Malaysia Airlines au-dessus d'une zone contrôlée par les insurgés. Hier, Kiev a accusé, vidéo à l'appui, Moscou d'avoir envoyé des soldats russes sur le territoire ukrainien afin d'ouvrir un nouveau front - ce que la Russie a démenti. Petro Porochenko a également annoncé la dissolution du parlement et la tenue d'élections législatives le 26 octobre, une initiative présentée comme un moyen de débarrasser l'assemblée des partisans du président pro-russe Viktor Ianoukovitch, renversé par la rue en février. MOSCOU - Le groupe de soldats russes capturés par l'armée ukrainienne a franchi de manière accidentelle la frontière dans l'est de l'Ukraine, a affirmé une source au ministère russe de la Défense cité par l'agence de presse RIA. "Les soldats participaient en fait à une patrouille sur une portion de la frontière russo-ukrainienne, ils ont franchi par erreur une portion qui n'était pas signalée et d'après ce que nous savons ils n'ont opposé aucune résistance aux forces armées ukrainiennes lorsqu'ils ont été détenus", a ajouté cette source. Le porte-parole de l'armée ukrainienne, Andriy Lissenko, a rejeté cette explication, assurant que les soldats étaient en "mission commandée". Il a affirmé que l'aviation et l'artillerie gouvernementales avaient détruits mardi 12 véhicules blindés dans la région de Novoazovsk, sur les rives de la mer d'Azov, où Kiev accuse Moscou de chercher à ouvrir un nouveau front. --- GAZA - Des frappes aériennes menées cette nuit par l'armée israélienne ont tué deux Palestiniens et détruit une bonne partie de l'un des plus hauts immeubles d'appartements et de bureaux de Gaza, rapportent des responsables des services de santé palestiniens. Selon les autorités médicales palestiniennes, le bilan des sept semaines d'hostilités s'élève désormais à 2.125 morts dans la bande de Gaza, dont une majorité de civils parmi lesquels plus de 490 enfants. --- BENGHAZI - L'ancien Parlement libyen, remplacé à la faveur d'élections générales au mois de juin, s'est à nouveau réuni hier pour désigner un député islamiste comme Premier ministre, contestant ainsi l'autorité de la nouvelle assemblée qui a récemment voté le démantèlement des brigades armées. Le Congrès général national (CGN), où les islamistes sont représentés en nombre, refuse de reconnaître la légitimité de la nouvelle Chambre des représentants dominée par les libéraux et les fédéralistes. Un porte-parole du CGN, qui s'est réuni à Tripoli, a précisé que le congrès avait élu Omar al Hasi comme son nouveau chef de file. La Libye se trouve donc avec deux parlements et deux chefs de gouvernement concurrents, chacuns soutenus par des factions armées rivales. --- KABOUL - Abdullah Abdullah, l'un des deux candidats à l'élection présidentielle en Afghanistan, menace de se retirer de la procédure de vérification menée sous l'autorité de l'Onu et visant à déterminer la validité de ce scrutin contesté. Cet audit électoral fait partie d'un accord conclu grâce à la médiation des Etats-Unis alors qu'Abdullah Abdullah et son rival Ashraf Ghani revendiquent tous deux la victoire dans cette élection qui doit désigner le successeur au président Hamid Karzaï. --- GENEVE - L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a rendu public un rapport dans lequel elle demande une réglementation stricte sur les cigarettes électroniques prévoyant notamment d'en interdire la publicité ainsi que d'en bannir l'usage à l'intérieur et la vente aux mineurs. Le rapport, qui doit être débattu en octobre par les pays membres de l'organisation sanitaire, exprime une inquiétude face à la concentration d'un marché estimé à trois milliards de dollars entre les mains de multinationales du tabac. L'OMS propose une série d'"options réglementaires" dont l'interdiction pour les fabricants de "e-cigarettes" de revendiquer que leurs produits puissent avoir des effets bénéfiques sur la santé en aidant les fumeurs à ne plus consommer des cigarettes traditionnelles. --- SAN FRANCISCO/LOS ANGELES - Amazon a annoncé hier le rachat pour 970 millions de dollars (732 millions d'euros) de Twitch, pionnier de la diffusion en streaming de parties de jeux vidéo, un segment en pleine croissance. Le groupe de Jeff Bezos confirme ainsi sa volonté de ne plus se contenter de la distribution et de se diversifier dans la vidéo et les jeux en ligne. Twitch, société créée en 2011 et basée à Los Angeles, permet de diffuser des parties de jeux vidéo en streaming, sans téléchargement et en direct, et la plateforme permet à ses utilisateurs d'échanger des commentaires, conseils et autres informations. Elle était également convoitée par Google. --- LOS ANGELES - La 66e cérémonie des Emmy Awards a été dominée par "Breaking Bad" qui a raflé quatre statuettes majeures, dont celle de meilleure série dramatique, et y a ajouté celle du meilleur scénario au terme d'une soirée qui a pris les allures d'un riche adieu de la profession à cette fiction majeure des années 2010. L'académie, connue pour un certain conservatisme, a récompensé la série "Modern Family" au titre de meilleure comédie de l'année et ce pour la cinquième fois consécutive dans un genre à nouveau dépourvu du moindre suspense. La liste des nominations présentée à la mi-juillet avait laissé espérer une forme de renouvellement dans le palmarès et laissé attendre quelques surprises lors des résultats. Il n'en a rien été tant les nouveaux venus ont été éclipsés par les séries déjà en place. "Breaking Bad", dont la cinquième et dernière saison a été coupée en deux et diffusée sur deux années en 2012 et 2013, obtient comme l'an passé l'Emmy le plus convoité de meilleure série dramatique.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant