RESUME DE L'ACTUALITE A 10h00 GMT (25/07)

le
0
PARIS - Si le débat autour d'un attentat est légitime, il ne 
peut y avoir de "polémique ou d'affrontement", a déclaré ce 
matin François Hollande sur fond de fortes tensions entre le 
gouvernement et l'opposition de droite autour du dispositif de 
sécurité mis en place le soir de l'attentat à Nice.  
    "La vérité, la transparence sont essentiels dans une 
démocratie et c'est la justice qui doit l'établir et personne 
d'autre", a dit le chef de l'Etat lors d'un discours devant des 
militaires de l'opération Sentinelle à Vincennes (Val-de-Marne). 
    Le Premier ministre Manuel Valls et le ministre de 
l'Intérieur Bernard Cazeneuve "ont eu raison d'en appeler à la 
dignité, à la responsabilité tout en garantissant la 
transparence", a-t-il dit.  
     
    PARIS - Manuel Valls a accusé aujourd'hui une partie de la 
droite, gagnée selon lui par "une trumpisation des esprits", 
d'alimenter la polémique sur la sécurité à Nice lors de 
l'attentat du 14 juillet aux seules fins de "déstabiliser le 
gouvernement". Invité de BFM TV et RMC, le Premier ministre a 
défendu en Bernard Cazeneuve "un homme intègre, un homme d'Etat, 
un ministre de l'Intérieur formidable". 
    Ce dernier a annoncé hier soir sur France 2 porter plainte 
en diffamation contre une policière municipale de Nice qui 
affirme avoir subi des pressions de la part de ses services pour 
modifier un rapport relatif aux forces de sécurité en présence 
le soir de l'attentat qui a fait 84 morts. 
     --- 
    MUNICH - Il est fort probable que l'explosion de dimanche à 
Ansbach dans le sud de l'Allemagne soit un attentat suicide 
islamiste, a estimé ce matin le ministre bavarois de 
l'Intérieur, Joachim Herrmann, cité par le journal Die Welt. 
    "Mon opinion personnelle est que malheureusement, il est 
très probable qu'il s'agisse d'un attentat suicide à caractère 
islamiste", a-t-il dit. 
    Un Syrien de 27 ans, dont la demande d'asile avait été 
rejetée est mort hier dans l'explosion de la bombe qu'il portait 
aux abords d'un festival de musique à Ansbach, en Bavière. Douze 
personnes ont été blessées, dont trois grièvement. 
     --- 
    MIAMI - Deux personnes sont mortes et 14 à 16 autres ont été 
blessées dans une fusillade survenue aux premières heures de 
lundi dans une boîte de nuit, le Club Blu, à Fort Myers en 
Floride, a confirmé la police, qui parle de plusieurs 
interpellations. 
    Le pronostic vital de certains blessés est engagé, a ajouté 
la police. Une fête d'adolescents avait lieu dans la boîte de 
nuit quant ont éclaté les tirs, selon des chaînes de télévision. 
    En juin, un homme armé d'un fusil d'assaut et d'une arme de 
poing avait tué 49 personnes dans une discothèque fréquentée par 
des homosexuels à Orlando en Floride. 
     --- 
    ANKARA - Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut 
Cavusoglu, a déclaré aujourd'hui que les relations entre les 
Etats-Unis et Ankara souffriraient d'un refus de Washington 
d'extrader le prédicateur en exil Fethullah Gülen, que le 
pouvoir turc accuse d'être l'instigateur du putsch manqué du 15 
juillet.  
    Gülen dément avoir joué un rôle dans la tentative de putsch, 
et Washington dit aux Turcs qu'ils doivent fournir la preuve de 
son implication. Selon des avocats, un processus d'extradition 
pourrait prendre plusieurs années. 
    Mevlut Cavusoglu a reproché en outre aux Européens de 
menacer la Turquie concernant le projet éventuel de rétablir la 
peine de mort, qui a été abolie en 2004. 
    Un peu plus tôt, lundi, Jean-Claude Juncker, président de la 
Commission européenne, avait déclaré que le rétablissement de la 
peine de mort en Turquie signifierait l'arrêt des négociations 
en vue d'une adhésion à l'UE. 
     --- 
    BELFAST - Une coalition d'hommes politiques et de militants 
des droits de l'homme d'Irlande du Nord a menacé aujourd'hui 
d'engager un recours en justice contre toute décision du 
gouvernement britannique de quitter l'Union européenne, si le 
processus de paix consacré par les accords du Vendredi saint en 
1998 n'est pas préservé. 
    Cette annonce intervient alors que la nouvelle Première 
ministre britannique, Theresa May, effectue aujourd'hui une 
visite en Irlande du Nord pour évoquer les implications du 
résultat du référendum du 23 juin et la signification d'un 
"Brexit" pour l'Ulster. 
    Si le Royaume-Uni dans son ensemble s'est prononcé à 52% 
pour un retrait de l'UE, l'Irlande du Nord, elle, a voté à 56% 
en faveur du "maintien". 
     --- 
    BAGDAD - Un attentat suicide à la voiture piégée a fait au 
moins 14 morts et plus de 30 blessés ce matin à l'entrée d'une 
ville située au nord-est de la capitale irakienne Bagdad.  
L'attentat, commis aux abords de Khalis à 80 km de la capitale, 
n'a pas été revendiqué pour le moment. Le groupe djihadiste Etat 
islamique (EI) s'en prend régulièrement aux forces de sécurité 
et aux zones civiles. 
     --- 
    BERLIN - Le climat des affaires s'est détérioré en Allemagne 
en juillet mais moins qu'attendu, montre l'enquête mensuelle 
publiée ce matin par l'institut Ifo. L'enquête de juillet de 
l'institut munichois est la première à prendre en compte le vote 
britannique du 23 juin en faveur d'une sortie de l'Union 
européenne. L'indice Ifo, calculé à partir d'un échantillon de 
quelque 7.000 entreprises, est ressorti à 108,3 ce mois-ci après 
108,7 en juin. Le consensus Reuters le donnait à 107,5, les 
estimations des économistes allant de 104,0 à 108,3. 
 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant