RESUME DE L'ACTUALITE A 10h00 GMT (25/06)

le , mis à jour à 12:55
0

BRUXELLES - Les négociations sur la dette grecque semblent à nouveau dans l'impasse à six jours d'une échéance susceptible de placer la Grèce en situation de défaut de paiement. Les institutions représentant les créanciers de la Grèce avaient donné à Athènes jusqu'à 9h00 GMT aujourd'hui pour présenter une nouvelle proposition de réforme réaliste, susceptible de débloquer une aide financière lui évitant un défaut de paiement mardi prochain. Sans accord, les institutions devaient soumettre leur propre proposition à l'Eurogroupe. Les ministres des Finances de la zone euro doivent de nouveau se réunir à 11h30 GMT à Bruxelles, leur réunion de la veille ayant été interrompue après une heure. Les dernières propositions des créanciers internationaux de la Grèce constituent un "chantage", a déclaré ce matin le porte-parole du groupe parlementaire de Syriza, le parti de la gauche radicale au pouvoir à Athènes. --- BEYROUTH - Les combattants de l'Etat islamique ont lancé ce matin des offensives simultanées contre l'armée gouvernementale syrienne et contre les forces kurdes, tentant de reprendre l'initiative après avoir perdu du terrain face aux milices kurdes dans la province de Rakka, bastion de l'organisation djihadiste. Dans le Sud, les insurgés ont lancé une attaque contre la ville de Deraa, où les forces du président Bachar al Assad ont essuyé une série de revers au cours des dernières semaines. Les combattants de l'Etat islamique ont parallèlement lancé une offensive contre la ville de Hassaka, dans le nord-est du pays, et sur la ville de Kobani, située à la frontière turque. Selon la télévision d'Etat syrienne, des affrontements violents opposent les djihadistes à l'armée syrienne et à ses forces supplétives dans le quartier d'Al Nachoua de Hassaka, une ville contrôlée d'un côté par les forces gouvernementales, de l'autre par les Kurdes et leurs Unités de protection du peuple (YPG). Dans un communiqué publié sur internet, l'EI dit avoir repoussé les forces gouvernementales vers le centre de la ville après avoir capturé un quartier du sud-ouest de Hassaka. A Kobani, les hommes de l'EI ont fait exploser une voiture piégée à proximité du poste-frontière turc avant de lancer, selon un porte-parole des forces kurdes, une offensive dans trois secteurs de la ville. L'OSDH rapporte que des dizaines de personnes ont été tuées ou blessées dans les bombardements et les combats qui ont suivi. --- PARIS - Les chauffeurs de taxi français ont engagé un mouvement de protestation massif contre les véhicules clandestins qui utilisent l'application UberPOP, perturbant la circulation dans de nombreuses villes et bloquant l'accès à des aéroports. Ils réclament la désactivation d'UberPOP, déjà interdite, seule manière selon eux de bloquer les activités de la société américaine en France, mais ils s'en prennent aussi aux voitures de tourisme avec chauffeur (VTC) légalement enregistrées. A Paris, ils ont perturbé les accès aux gares et aux aéroports d'Orly et de Roissy ainsi que la circulation sur le boulevard périphérique de Paris, parfois au prix de tensions avec les forces de l'ordre déployées massivement. Plusieurs incidents ont été signalés avec des chauffeurs UberPOP ou des VTC, notamment Porte Maillot à Paris, où deux voitures ont été retournées et où les forces de l'ordre présentes en masse ont utilisé des gaz lacrymogènes. --- PARIS - Le président américain, Barack Obama, a réitéré "sans ambiguïté" à François Hollande son engagement à en terminer avec la pratique des écoutes, selon le compte rendu de l'Elysée de la discussion téléphonique qu'ont eue les deux dirigeants hier en fin d'après-midi. "L'échange a été l'occasion d'une mise au point sur les principes qui doivent gouverner les relations entre alliés en matière de renseignement", précise l'Elysée dans un communiqué. Une nouvelle salve d'informations sur les activités de la NSA par Wikileaks et relayées par le journal Libération et le site Médiapart ont révélé que les présidents Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy et François Hollande avaient été mis sur écoute par les services de renseignement américains entre 2006 et 2012. L'Elysée a dénoncé des "faits inacceptables" et l'ambassadrice des Etats-Unis à Paris a été convoquée au Quai d'Orsay. PARIS - Le Parlement français a adopté le projet de loi sur le renseignement qui légalise des techniques d'espionnage, au grand dam des défenseurs des libertés individuelles et à l'heure des nouvelles révélations sur la surveillance pratiquée par les services de renseignement américains. Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a mis en garde contre "tout amalgame" ou "certaines confusions" entre son projet de loi et les écoutes pratiquées par la NSA. "Ce projet de loi n'autorise pas une surveillance généralisée mais au contraire l'interdit", a-t-il affirmé, assurant qu'il ne mettait nullement en danger "les libertés individuelles". Face aux critiques et inquiétudes, François Hollande a annoncé dès le début du parcours parlementaire du texte qu'il saisirait lui-même le Conseil constitutionnel afin de s'assurer de sa conformité à la Constitution. --- PARIS - La France et l'Arabie saoudite vont signer des contrats d'une valeur de 12 milliards de dollars, a annoncé hier le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius à l'issue d'une réunion avec son homologue saoudien. Ces contrats portent notamment sur la livraison de 23 hélicoptères multifonctions Airbus H145, pour un montant de 500 millions de dollars. La France et l'Arabie saoudite vont également étudier la faisabilité de la construction de deux réacteurs nucléaires EPR en Arabie saoudite. --- PARIS - Le nombre de demandeurs d'emploi en France a une nouvelle fois augmenté en mai, selon les chiffres publiés hier par le ministère du Travail. Le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A (sans aucune activité) a progressé le mois dernier de 0,5% en métropole, soit 16.200 personnes, ce qui porte le total à 3.552.200. En ajoutant les catégories B et C (personnes ayant exercé une activité réduite), le nombre d'inscrits à Pôle Emploi est en hausse de 1,3%, soit 69.600 personnes, pour un total de 5.414.200 personnes et 5.717.900 en incluant les départements d'Outre-mer.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant