RESUME DE L'ACTUALITE A 10h00 GMT (24/07)

le
0
    PARIS - La policière responsable de la vidéosurveillance à 
Nice (Alpes-Maritimes) affirme dans un entretien au Journal du 
Dimanche avoir subi des pressions du ministère de l'Intérieur 
lors de la rédaction d'un rapport sur la soirée meurtrière du 
14-juillet. 
    Selon Sandra Bertin, en poste le soir de l'attaque qui a 
fait 84 morts sur la promenade des Anglais, un représentant de 
la place Beauvau lui a donné pour instruction de mentionner la 
présence de policiers nationaux sur les lieux. 
    "J'ai (...) eu affaire à une personne pressée qui m'a 
demandé un compte-rendu signalant les points de présence de la 
police municipale, les barrières, et de bien préciser que l'on 
voyait aussi la police nationale sur deux points dans le 
dispositif de sécurité", déclare-t-elle au JDD. 
    "Or la police nationale était peut-être là, mais elle ne 
m'est pas apparue sur les vidéos. Cette personne m'a alors 
demandé d'envoyer par email une version modifiable du rapport", 
ajoute la chef du Centre de supervision urbain (CSU) de la 
municipalité. 
     --- 
    PARIS - Un dispositif de sécurité "renforcée" est déployé 
aujourd'hui à Paris pour l'arrivée du 103e Tour de France, dix 
jours après l'attaque au camion qui a fait 84 morts le 14 
juillet à Nice.  
    L'arrivée de la caravane du Tour dans la capitale est prévue 
aux alentours de 15h55 dimanche, et celle des coureurs autour de 
17h50. Des policiers doivent jalonner le parcours emprunté par 
les cyclistes, des barrières ont été installées pour accueillir 
les spectateurs, et les terrasses seront fermées et vidées sur 
toute l'avenue des Champs-Elysées.  
     --- 
    BAGDAD - Un attentat suicide revendiqué par le groupe Etat 
islamique (EI) a fait au moins six morts et 20 blessés ce matin 
à l'entrée d'un quartier majoritairement chiite du nord-ouest de 
Bagdad, a-t-on appris de sources policières et médicales. 
    Selon l'organisation djihadiste, qui a publié un message de 
revendication via son agence Amaq, le kamikaze a pris pour cible 
les forces de sécurité stationnées à l'entrée du quartier de 
Khadimiya. 
     --- 
    KABOUL - Un attentat suicide perpétré hier pendant une 
manifestation rassemblant plusieurs milliers de personnes à 
Kaboul et revendiqué par le groupe Etat islamique a fait au 
moins 80 morts et 231 blessés.  
    Plusieurs milliers de membres de la minorité chiite Hazara 
défilaient dans les rues de la capitale pour protester contre la 
discrimination dont ils s'estiment victimes quand plusieurs 
explosions ont retenti. Via son agence de communication Amaq, 
l'organisation djihadiste Etat islamique a revendiqué cette 
attaque, commise selon elle par deux de ses membres équipés de 
ceintures explosives.    
     --- 
    BEYROUTH - Le gouvernement syrien s'est dit prêt, 
aujourd'hui, à entamer de nouveaux pourparlers de paix avec 
l'opposition et résolu à chercher une solution politique au 
conflit, qui a fait plus de 250.000 morts en cinq ans. 
    "La Syrie (...) est prête à poursuivre le dialogue entre 
Syriens sans conditions préalables (...) et sans ingérence 
étrangère, avec le soutien des Nations unies", selon l'agence de 
presse officielle Sana, citant un responsable au sein du 
ministère des Affaires étrangères. 
    Après l'échec des dernières tentatives, l'Onu espère 
convoquer une nouvelle séance de discussions de paix à Genève, 
le mois prochain. 
     --- 
    MUNICH - Le jeune homme qui a ouvert le feu vendredi dans un 
centre commercial de Munich, tuant neuf personnes, et semé la 
panique dans la ville n'avait apparemment aucun lien avec 
l'organisation Etat islamique (EI), a déclaré la police 
bavaroise. Cet adolescent germano-iranien de 18 ans, né à Munich 
où il a également grandi, semble avoir agi seul, sans le soutien 
du groupe djihadiste qui a revendiqué l'attentat de Nice du 14 
juillet et une attaque dans un train allemand lundi, a précisé 
le chef de la police de Munich, Hubertus Andrä. 
    Les enquêteurs sont arrivés à cette conclusion à l'issue 
d'une perquisition menée samedi à l'aube au domicile du tireur, 
qui faisait par ailleurs l'objet d'un suivi psychiatrique et 
n'était pas connu des services de police. 
     --- 
    ISTANBUL - Le président turc Recep Tayyip Erdogan a renforcé 
un peu plus son emprise sur la Turquie en ordonnant hier la 
fermeture de milliers d'écoles privées, d'organisations 
caritatives et autres institutions, dans le cadre du premier 
décret depuis l'instauration de l'état d'urgence consécutive au 
putsch avorté du 15 juillet. 
    Les autorités ont en outre placé en détention provisoire un 
neveu de Fethullah Gülen, le prédicateur en exil aux Etats-Unis 
accusé par Ankara d'être l'instigateur du putsch manqué. 
    Le président turc a également annoncé, selon la chaîne de 
télévision NTV, que le Conseil militaire suprême, organe présidé 
par le Premier ministre qui supervise les forces armées, se 
réunirait jeudi prochain.  
     --- 
    LE CAIRE - L'avion solaire Solar Impulse II a décollé dans 
la nuit du Caire pour boucler la dernière étape de son tour du 
monde sans carburant entamé en mars 2015, à Abou Dhabi. 
    Le prototype d'avion à une place est parti du Caire dans la 
nuit pour rejoindre sa destination d'origine, un vol qui devrait 
durer deux à trois jours. 
     --- 
    CHENGDU, Chine - Les ministres des Finances et banquiers 
centraux des vingt économies les plus importantes de la planète 
vont renouveler cet après-midi leur engagement à soutenir la 
croissance mondiale et mieux coordonner leur action face à 
l'incertitude créée par le Brexit. 
    Selon le texte final, qui sera rendu public à l'issue du 
sommet, le Brexit accroît l'incertitude dans l'économie mondiale 
mais les membres du G20 sont "bien placés pour traiter de 
manière proactive les conséquences économiques et financières 
potentielles." 
     --- 
    PARIS - François Hollande reçoit aujourd'hui le président de 
la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, pour un dîner de 
travail consacré au "Brexit" et à la préparation des réformes 
européennes qui doivent être présentées en septembre. 
    La rencontre portera également sur les questions de 
sécurité, dont la France veut faire une priorité pour l'avenir 
de l'Europe. Elle ne sera pas accompagnée de déclarations 
publiques, a-t-on précisé. Après des visites de travail mardi au 
Portugal et jeudi en Irlande consacrées à ces questions, avec en 
ligne de mire le sommet de Bratislava en Slovaquie le 16 
septembre, François Hollande a reçu jeudi la nouvelle Première 
ministre britannique, Theresa May. 
 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant