RESUME DE L'ACTUALITE A 10h00 GMT (08/06)

le , mis à jour à 12:15
0

KRÜN, Allemagne - Angela Merkel espère obtenir aujourd'hui des dirigeants du Groupe des Sept (G7) un engagement ferme en faveur de la réduction des émissions de gaz à effet de serre, au deuxième jour du sommet du G7 à Elmau, en Bavière. A moins de six mois de la conférence de Paris COP21, le climat est le principal sujet à l'ordre du jour de cette dernière journée de discussions, consacrée également à la lutte contre les épidémies, à la lutte contre le terrorisme et au développement des pays africains. Hier, les chefs d'Etat et de gouvernement des Sept ont promis de maintenir les sanctions contre la Russie jusqu'à ce Moscou et les rebelles ukrainiens prorusses respectent totalement le dernier accord de paix conclu en février. La poursuite des violences en Ukraine et la crise de la dette grecque ont dominé le premier jour du sommet, qui se tient cette année au château d'Elmau (Schloss Elmau), un hôtel luxueux dans les Alpes bavaroises. --- KRÜN, Allemagne - Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a accusé le Premier ministre grec Alexis Tsipras de déformer les propositions des créanciers d'Athènes dans le cadre des négociations sur la dette grecque. Le chef de l'exécutif bruxellois n'a pas caché son exaspération vis-à-vis du chef du gouvernement grec, qui a qualifié vendredi d'"absurdes" et d'"irréalistes" les propositions des créanciers (Commission européenne, Banque centrale européenne, Fonds monétaire international) pour éviter à la Grèce un défaut de paiement. "Pour rester amis, il faut respecter un minimum de règles", a déclaré Jean-Claude Juncker, invitant le Premier ministre grec à présenter rapidement des propositions alternatives afin de permettre des négociations au cours de la semaine à venir. --- ANKARA - Le Premier ministre turc, Ahmet Davutoglu, devrait être en mesure de former un gouvernement de coalition tenant compte des nouveaux rapports de force au Parlement où le parti AKP a perdu sa majorité absolue, a estimé son vice-Premier ministre, Numan Kurtulmus. A défaut, a-t-il ajouté, la Turquie ira vers des élections anticipées. "Je pense que notre Premier ministre sera en mesure de former un gouvernement dans les délais impartis", a-t-il dit à la presse à Ankara. Le Parti de la justice et du développement (AKP) du président Recep Tayyip Erdogan a essuyé un vif recul aux élections de dimanche, obtenant moins de 41% des voix contre près de 49% lors des précédentes législatives, en 2011, et perdant sa majorité absolue. Ce revers, qu'explique en grande partie la percée du Parti démocratique des peuples (HDP, prokurde), est un coup d'arrêt pour le projet de présidentialisation des institutions que prône Erdogan. --- ROME/LONDRES - Une flotte internationale a récupéré ce week-end quelque 5.900 migrants partis des côtes d'Afrique du Nord pour l'Europe sur des embarcations de fortune, a annoncé la garde-côte italienne qui coordonne les secours en Méditerranée. Des navires britanniques, suédois, espagnols et italiens se sont portés à la rescousse de 15 embarcations dimanche et ont sauvé 2.400 personnes au total. Samedi, 3.500 migrants ont été secourus au large des côtes libyennes. --- PARIS - Le procès de quatorze membres du groupuscule islamiste Forsane Alizza, dissous par décret en mars 2012, commence aujourd'hui devant le tribunal correctionnel de Paris. Il devrait durer jusqu'au 23 juin. Tous les prévenus, parmi lesquels celui qui est présenté comme le fondateur et l'émir de Forsane Alizza, Mohamed Achamlane, vont être jugés pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste. Certains sont aussi poursuivis pour acquisition et détention illégale d'armes. Un quinzième prévenu, mineur au moment des faits, comparaîtra devant un tribunal pour enfants. Le groupe Forsane Alizza -- "Les cavaliers de la Fierté" --, a été créé en 2010, officiellement pour enrayer une islamophobie grandissante en France et faire de la contre-propagande en ligne. Selon l'accusation, il s'agissait en fait d'un ensemble "structuré et hiérarchisé" ayant vocation à devenir un "groupe armé, prêt à mener le djihad, le combat armé, y compris sur le sol français", indique une source judiciaire. --- PARIS - Deux hommes ont été interpellés et placés en garde à vue hier dans les Yvelines dans le cadre de l'enquête sur l'attentat déjoué de Villejuif (Val-de-Marne) ouverte en avril, a déclaré le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve. Les enquêteurs cherchent à identifier les complicités dont aurait pu bénéficier Sid Ahmed Ghlam, un étudiant en informatique de 24 ans soupçonné d'avoir préparé un attentat contre au moins une église à Villejuif. --- PARIS - Cent treize Français ou résidents français ont été tués dans des pays où ils avaient rejoint une organisation terroriste, a déclaré le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve. Bernard Cazeneuve a également indiqué que 60 interdictions de sortie du territoire avaient été prononcées et qu'une "cinquantaine d'autres" étaient en cours d'instruction. --- POITIERS, Vienne - Le congrès du Parti socialiste, qui devait être ce week-end à Poitiers celui de l'unité retrouvée derrière François Hollande à moins de deux ans de l'élection présidentielle, n'a pas réussi à masquer la persistance de fortes contradictions en son sein. Manuel Valls a estimé qu'il serait abusif de croire définitivement tournée la page de la "fronde" d'une quarantaine de députés, qui ont refusé de voter la loi sur l'activité et la croissance du ministre de l'Economie Emmanuel Macron en première lecture à l'Assemblée et ont poussé le gouvernement à engager sa responsabilité pour faire passer le texte. La maire de Lille, Martine Aubry, poids lourd du parti, a confié au Journal du dimanche (JDD) qu'elle entendait revenir au bureau national du parti, où elle n'a plus mis les pieds depuis l'été 2012, et averti qu'elle serait vigilante quant à l'application des engagements de la motion majoritaire. "Je ferai entendre ma voix quand il le faudra", dit-elle. L'ex-trublion du gouvernement Arnaud Montebourg, absent de Poitiers et flanqué du banquier Matthieu Pigasse, a quant à lui joué les imprécateurs dans le JDD en attaquant une politique à laquelle il a participé plus de deux ans. Manuel Valls lui a répondu sèchement : "Moi j'assume ma responsabilité et je laisse l'irresponsabilité aux autres." --- MARSEILLE - Deux nouveaux repreneurs potentiels de la SNCM ont manifesté leur intérêt pour la compagnie maritime quelques jours avant la décision du tribunal de commerce de Marseille, qui pourrait faire mercredi son choix entre les trois candidats "fermes". La SNCM, dont l'actionnaire majoritaire est Transdev, coentreprise entre la Caisse des dépôts et Veolia, a été placée fin novembre en procédure de redressement judiciaire. --- ZURICH - La Russie et le Qatar pourraient se voir privés de l'organisation des Coupes du monde 2018 et 2022 s'il était prouvé que les deux pays ont monnayé des voix dans le processus d'attribution des mondiaux de football, a déclaré à un journal suisse le président indépendant du comité d'audit et de conformité de la Fifa, Domenico Scala. La Russie et le Qatar démentent avoir commis la moindre malversation dans le processus d'attribution de l'organisation des Coupes du monde 2018 et 2022 sur lesquelles la justice américaine n'a pas officiellement annoncé de poursuites.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant