RESUME DE L'ACTUALITE A 10h00 GMT (03/04)

le
0

PARIS - Les premières analyses des l'enregistreur de paramètres de vol de l'avion de la Germanwings qui s'est écrasé la semaine dernière dans les Alpes françaises avec 150 personnes à bord confirment qu'il s'agit d'un acte volontaire, a annoncé le Bureau d'enquêtes et d'Analyses (BEA). "Une première lecture fait apparaître que le pilote présent dans le cockpit a utilisé le pilote automatique pour engager l'avion en descente vers une altitude de 100 pieds, puis, à plusieurs reprises au cours de la descente, le pilote a modifié le réglage du pilote automatique pour augmenter la vitesse de l'avion en descente", peut-on lire dans le communiqué. --- LAUSANNE, Suisse - Au terme de huit jours de négociations marathon à Lausanne, l'Iran et les puissances impliquées dans les négociations sur son programme nucléaire ont conclu hier un accord-cadre portant sur au moins dix ans et qualifié d'"historique" par Barack Obama. Cet accord politique devra désormais être concrétisé par un règlement définitif global sur le programme nucléaire de Téhéran, lequel doit être conclu au plus tard le 30 juin. "Aujourd'hui, nous avons fait un pas décisif, nous nous sommes entendus sur des paramètres", a déclaré lors d'une conférence de presse Federica Mogherini, porte-parole de la diplomatie européenne, et qui coordonne les pays du P5+1 impliqués dans les négociations avec Téhéran. En vertu de l'accord-cadre, l'Iran devra se défaire de plus des deux tiers de ses centrifugeuses - lesquelles produisent de l'uranium pouvant servir à une bombe atomique -, démanteler un réacteur qui pourrait produire du plutonium et accepter des vérifications. Les sanctions internationales seront suspendues lorsque l'AIEA (Agence internationale de l'énergie atomique) aura constaté que l'Iran s'est soumis à toutes ses obligations. Elles pourront être rétablies à tout moment si l'Iran ne respecte plus ses engagements, lit-on dans le document américain. Le président américain, qui a appelé les dirigeants français, allemand et britannique afin de les remercier pour leur coopération, a salué un "bon accord". Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a en revanche jugé qu'il menaçait directement l'existence de l'Etat hébreu. François Hollande s'est félicité de l'accord de principe mais a prévenu que la France veillerait à ce que les Occidentaux puissent vérifier que l'accord définitif est respecté. --- GARISSA, Kenya - L'attaque du campus universitaire de Garissa dans l'est du Kenya, revendiquée par les islamistes somaliens d'Al Chabaab, a fait hier au moins 147 morts et 79 blessés, et les forces de sécurité kényanes n'ont repris l'entier contrôle des lieux qu'au bout de pratiquement 15 heures. Il s'agit de l'attaque la plus meurtrière au Kenya depuis l'attentat contre l'ambassade des Etats-Unis à Nairobi, qui avait fait 213 morts le 7 août 1998. Les insurgés d'Al Chabaab ont fait irruption avant l'aube sur le campus, épargnant les étudiants musulmans et prenant de nombreux chrétiens en otages. Selon le ministre kényan de l'Intérieur, quatre individus, qui avaient sur eux des explosifs, ont lancé cette attaque, soit le même nombre que les membres du commando qui avaient fait 67 morts au centre commercial Westgate de Nairobi, en septembre 2013. Cette attaque-là avait aussi été revendiquée par les Chabaab. --- ADEN, Yémen - Des avions de la coalition sunnite mise en place par l'Arabie saoudite pour contrer les miliciens chiites Houthis au Yémen ont procédé aujourd'hui à des largages d'armes destinées aux combattants défendant le centre d'Aden, la grande ville du sud du pays. Les Houthis et leurs alliés de l'armée fidèles à l'ex-président Ali Abdallah Saleh se sont rendus maîtres hier du quartier du Cratère, dans le centre-ville, infligeant un revers à la coalition qui mène des raids aériens depuis plus d'une semaine au Yémen. Quelques heures après cette prise, les miliciens chiites ont également remporté une autre victoire symbolique en s'emparant d'une résidence présidentielle qui domine le quartier, rapportent des habitants. A la tombée de la nuit, les combattants chiites avaient atteint les abords du quartier portuaire de Moualla. --- BEYROUTH - Des affrontements opposent les combattants de l'Etat islamique (EI) et des groupes insurgés rivaux pour le contrôle du camp de réfugiés palestiniens de Yarmouk, tout près de Damas, rapporte l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). L'organisation djihadiste a pris mercredi la majeure partie de Yarmouk, à quelques kilomètres seulement du centre de la capitale syrienne. L'EI, qui contrôle de larges territoires dans le nord et l'est de la Syrie, ne s'était jusqu'à présent jamais retrouvé aussi près des lieux du pouvoir de Bachar al Assad. --- TRIE-CHÂTEAU, Oise - François Hollande a annoncé la création prochaine d'un dispositif de soutien à l'investissement pour les équipements commandés dans les prochains mois par les entreprises. Si plusieurs clignotants macroéconomiques sont repassés au vert en France, l'Insee ne voit toujours aucune embellie sur le front de l'investissement susceptible d'enrichir la reprise en emplois. "La France a un avenir dans l'industrie, cet avenir suppose des investissements et c'est pourquoi il faut encourager l'acte même d'investir", a déclaré François Hollande lors de la visite d'une entreprise dans l'Oise. Le chef de l'Etat a annoncé la mise en place cette année d'un dispositif fiscal de soutien "exceptionnel" à l'investissement productif. --- PARIS - L'Insee a confirmé le scénario d'un rebond de l'économie française alimenté par la chute des cours du pétrole et la dépréciation de l'euro, mais d'une ampleur insuffisante à ce stade pour enrayer la progression du chômage. Si plusieurs clignotants sont repassés au vert après trois années de stagnation, l'institut ne voit dans sa dernière note de conjoncture aucune embellie sur le front de l'investissement des entreprises susceptible d'enrichir cette reprise en emplois. Le gouvernement, qui doit annoncer des mesures de soutien à l'investissement la semaine prochaine, se trouve néanmoins conforté dans son scénario macroéconomique pour 2015. --- PARIS - Quatre jours après le second tour de scrutin, les assemblées des 98 départements français en jeu dimanche ont élu hier leur président, consacrant la victoire de la droite qui en dirige désormais un peu plus des deux tiers. Vingt-six départements sont passés de gauche à droite lors du scrutin au cours duquel le Front national a échoué à remporter un département malgré son score très élevé du premier tour, avec plus de 25% des suffrages. Sur les 101 départements de France au total, 68 sont désormais dirigés par la droite et 33 par la gauche, a-t-on appris auprès de l'Assemblée des départements de France. --- PARIS - Trois anciens responsables de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2012, qui avaient été placés en garde à vue mercredi dans l'enquête sur l'affaire Bygmalion, ont été déférés vendredi et vont être présentés aux juges d'instruction en vue de leur éventuelle mise en examen, a-t-on appris de source judiciaire. Il s'agit du préfet Guillaume Lambert, ex-directeur de la campagne présidentielle, du député UMP Philippe Briand, qui était son trésorier, et de l'avocat Philippe Blanchetier. Les magistrats enquêtent sur un système présumé de fausses facturations qui aurait permis d'imputer à l'UMP des dépenses de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2012. --- PARIS - Les députés français ont adopté vendredi, dans le cadre de l'examen du projet de loi sur la santé, un amendement qui interdit le recours à des mannequins maigres et dénutris. L'Assemblée a adopté un amendement qui dispose que "l'exercice d'une activité de mannequin est interdit à toute personne dont l'indice de masse corporelle est inférieur à des niveaux définis", sur proposition des autorités de santé.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant