RESUME DE L'ACTUALITE A 08H45 GMT

le
0

LE CAIRE - L'islamiste Mohamed Morsi, candidat des Frères musulmans, a été déclaré président de l'Egypte avec 51,7% des suffrages au second tour de l'élection du week-end dernier devant l'ancien général Ahmed Chafik, a annoncé hier la Commission électorale.

Des dizaines de milliers d'Égyptiens se sont rassemblés dans la soirée sur la place Tahrir, au Caire, pour manifester leur joie.

Le premier président de l'Egypte démocratiquement élu succède à Hosni Moubarak, renversé il y a seize mois après un soulèvement populaire inspiré du "Printemps arabe" en Tunisie.

Les prérogatives du chef de l'Etat ont toutefois été fortement réduites il y a une semaine par un décret du conseil militaire qui dirige le pays depuis février 2011.

Mohamed Morsi, 60 ans, a remporté l'élection avec près de 900.000 voix d'avance sur son rival, qui avait été le dernier chef de gouvernement de Moubarak.

Dans une allocution télévisée en soirée, il a salué "un moment historique" et souligné qu'il serait "le président de tous les Egyptiens", affirmant que la révolution se pousuivrait tant que tous ses objectifs n'auront pas été atteints. Il a assuré que son pays tiendra ses engagements internationaux et a rendu hommage aux forces armées, dont il a salué le rôle.

Barack Obama a téléphoné à Mohamed Morsi afin de le féliciter et a également appelé Ahmed Chafik, pour l'encourager à persévérer sur la scène politique égyptienne. Le président français François Hollande a félicité lui aussi Mohamed Morsi pour sa victoire, tout en souhaitant que la transition vers la démocratie se poursuive dans ce pays.

---

ANKARA - La Turquie a accusé hier la Syrie d'avoir abattu sans avertissement l'un de ses avions de reconnaissance militaires dans l'espace aérien international et a convoqué pour demain une réunion de l'Otan destinée à adopter une position face au président syrien Bachar al Assad.

Le gouvernement turc tient réunion ce lundi à Ankara au sujet de l'incident aérien de vendredi, qui a donné une dimension internationale plus menaçante au soulèvement en cours depuis mars 2011 contre le régime du président Assad.

De violents affrontements se sont poursuivis hier à travers la Syrie. Les chars et l'artillerie de l'armée ont pilonné la ville de Daïr az Zour, dans l'Est, tuant au moins 20 personnes au deuxième jour de violents bombardements dans cette région pétrolifère, selon des militants de l'opposition. Dans le reste du pays, toujours selon l'opposition, au moins 70 personnes, surtout des civils et des déserteurs, ont été tuées par l'armée fidèle au régime.

---

BRUXELLES - Les dirigeants européens discuteront des mesures spécifiques à une union bancaire, une plus forte intégration budgétaire et la possibilité d'un fonds de remboursement de la dette lors du sommet de jeudi et vendredi à Bruxelles, selon un document préparé pour la réunion.

Quatre "piliers" nécessaires à une union économique et monétaire solide, indispensable selon les dirigeants européens pour garantir l'avenir de l'euro, sont détaillés dans ce document d'une douzaine de pages, rédigé le mois dernier et qui pourrait être corrigé d'ici au sommet, ont indiqué deux responsables.

En plus des progrès sur l'union bancaire, il est discuté dans ce document du besoin de davantage de politiques budgétaires intégrées, des mesures pour une intégration économique plus poussée et de la façon de conserver "une légitimité démocratique" si les pays renoncent à une partie de leur souveraineté.

Le document a été rédigé par le président de la Commission européenne José Manuel Barroso, le président du Conseil européen Herman Van Rompuy, le président de la Banque centrale européenne Mario Draghi et le président de l'Eurogroupe Jean-Claude Juncker.

---

ATHÈNES - Antonis Samaras, qui vient de prendre ses fonctions de chef du gouvernement grec, a été opéré de l'oeil samedi et sera de ce fait absent du sommet européen des 28 et 29 juin, a annoncé hier le porte-parole du gouvernement.

Lors de ce sommet, déterminant pour l'avenir de la zone euro, Athènes devrait chercher à assouplir les conditions de son plan de renflouement international. Victime d'un décollement de la rétine, Antonis Samaras, âgé de 61 ans, a subi avec succès une opération au laser et devrait sortir de l'hôpital aujourd'hui.

---

PARIS - La France aura besoin de sept à dix milliards d'euros d'économies supplémentaires pour atteindre son objectif de déficit budgétaire en 2012, a déclaré ce matin le ministre de l'Economie et des Finances Pierre Moscovici.

Le gouvernement se réunit en séminaire pour préparer le budget 2013, et doit présenter le projet de loi de finances rectificative pour 2012 le 4 juillet.

Le gouvernement prévoit de ramener le déficit, qui représentait 5,2% du PIB fin 2011 à 4,5% fin 2012 et à 3,0% fin 2013.

---

PARIS - Nathalie Kosciusko-Morizet, l'ancienne porte-parole de Nicolas Sarkozy pendant la campagne présidentielle, a laissé entendre ce matin qu'elle pourrait être candidate à la présidence de l'UMP, en novembre, si sa ligne politique n'était pas représentée dans la formation.

"Si ma ligne était reprise, partagée largement, y compris par d'autres qui ont plus de qualités que moi pour la porter, je me rangerais derrière eux", a dit Nathalie Kosciusko-Morizet sur BFM-TV et RMC. "Si elle ne l'était pas, je serais tentée d'aller la porter devant les militants", a-t-elle ajouté.

La députée de l'Essonne, qui s'est opposée à la stratégie du "ni Front national, ni front républicain" choisie par l'UMP dans l'entre-deux tours des législatives, propose de reconstruire la droite autour d'une opposition nette à tout accord avec le Front national.

---

RENNES - Un adolescent de 16 ans a été mis en examen et écroué hier pour homicide volontaire à la suite du décès d'un collégien de 13 ans qui avait été grièvement blessé vendredi lors d'une bagarre au sein du collège de Cleunay, à Rennes.

Le parquet avait requis ce chef de poursuite, qui suppose l'intention de tuer, et non celui de "coups volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner". Le procureur Thierry Pocquet du Haut Jussé a expliqué dans un communiqué qu'il fondait sa demande sur l'autopsie de la victime.

---

KIEV - L'Italie a fait durer le suspense hier soir sur la pelouse du stade olympique de Kiev, n'arrachant sa qualification pour les demi-finales de l'Euro qu'à l'issue de la séance de tirs au but alors qu'elle avait dominé l'Angleterre sans marquer pendant 120 minutes.

La Squadra Azzurra rencontrera l'Allemagne jeudi à Varsovie. Dans l'autre demi-finale, l'Espagne, en quête d'un triplé inédit après son sacre à l'Euro 2008 et en Coupe du monde 2010, affrontera le Portugal mercredi.

PARIS - L'équipe de France de football a été fraîchement accueillie, hier, à son retour de l'Euro, après sa défaite en quarts de finales contre l'Espagne et un nouvel écart de comportement du joueur Samir Nasri, qui a insulté un journaliste.

L'ancienne ministre UMP des Sports Roselyne Bachelot a même plaidé sur France 2 pour l'exclusion pure et simple de l'équipe nationale des joueurs posant de tels problèmes. De telles exclusions avaient déjà été réclamées par des responsables politiques il y a deux ans, après l'épisode de la "grève de l'entraînement" lors de la Coupe du monde en Afrique du Sud.

((Service informations générales. Tél. 01 49 49 53 34. paris.newsroom@reuters.com))

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant