RESUME DE L'ACTUALITE A 04h00 GMT (06/04)

le
0

PARIS - Les forces spéciales françaises ont libéré un otage néerlandais lors d'une opération hier matin dans l'extrême nord du Mali, a annoncé le ministère français de la défense. A Bamako, un porte-parole du dispositif Barkhane, déployé par l'armée française contre les groupes djihadistes au Sahel, a précisé que deux combattants islamiques avaient été tués et deux autres capturés lors de l'opération qui a permis la libération de Sjaak Rijke, enlevé à Tombouctou en novembre 2011. "M. Rijke a été évacué et mis en sécurité à Tessalit, sur la base temporaire avancée de l'opération Barkhane. Il est sain et sauf", a précisé le ministère à Paris. En visite au mémorial d'Izieu, dans l'Ain, François Hollande a déclaré que les commandos français ignoraient tout de la présence de l'otage néerlandais au moment de leur intervention. --- BEYROUTH - Des insurgés islamistes ont relâché hier 300 civils kurdes qu'ils avaient enlevés la veille dans le nord de la Syrie, a annoncé un responsable kurde syrien. Nawaf Khalil, porte-parole en Europe du PYD (Union démocratique kurde), a déclaré par téléphone à Reuters que tous les otages avaient été libérés "par les groupes islamistes qui les retenaient". Selon un responsable kurde en Syrie, le Front al Nosra, branche syrienne d'Al Qaïda, était responsable de ces enlèvements. L'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) a confirmé la libération des civils kurdes. --- ADEN, Yémen - Des combattants du sud du Yémen, appuyés par l'aviation de la coalition arabe, ont attaqué les miliciens chiites houthis hier dans plusieurs provinces méridionales et sont parvenus à les chasser de certaines de leurs positions, ont rapporté des témoins et des sources proches de ces combattants. Les combattants du Sud ont enregistré ces succès au 12e jour des opérations aériennes de la coalition arabe, sous conduite saoudienne, qui cherche à empêcher les Houthis de s'emparer d'Aden, grande ville portuaire et dernier gros bastion des partisans du président Abd-Rabbou Mansour Hadi. Les violents combats ont fait des centaines de morts, coupé l'eau et l'électricité à une partie de la population et conduit l'Unicef, le Fonds des Nations unies pour l'enfance, à mettre en garde contre l'imminence d'une catastrophe humanitaire. --- ANKARA/ISTANBUL - Les autorités turques ont mis fin hier soir au blocage de Twitter décidé en raison de la diffusion sur les réseaux sociaux de photos d'un procureur d'Istanbul détenu par des militants d'extrême gauche la semaine dernière, quelques heures avant qu'il ne soit tué. Les discussions avec YouTube, elles, se poursuivent, a déclaré un responsable turc. Dans la soirée, un tribunal d'Istanbul a enjoint à Google de retirer les contenus mis en cause, faute de quoi l'accès à ses services sera bloqué. A la requête d'Ankara, Twitter a fermé au bout de quelques heures les comptes concernés et retiré les photos de l'otage, a dit ce responsable en annonçant la fin du blocage. Twitter n'a pu être joint dans l'immédiat pour commenter cette information. --- NAIROBI - L'aviation kényane annonce avoir détruit dans la région de Gedo, en Somalie, deux camps des Chabaab, les islamistes qui ont revendiqué le massacre du campus universitaire de Garissa, dans l'est du Kenya, où 148 personnes ont été massacrées jeudi dernier. Les islamistes somaliens ont démenti que leurs camps aient été touchés, affirmant que les bombes de l'armée de l'air kényane étaient tombées plus loin, dans des champs. --- MAIDUGURI - Des islamistes du groupe Boko Haram se faisant passer pour des prédicateurs ont tué au moins 24 personnes dans un village de l'Etat de Borno, dans le nord-est du Nigeria, ont rapporté hier un témoin et une source militaire. Les assaillants sont arrivés en voiture dimanche soir dans le village de Kwajafa et ont rassemblé des habitants aux abords d'une mosquée en se présentant comme des prédicateurs. C'est alors qu'ils ont ouvert le feu sur la foule, a rapporté un témoin, Simeon Buba. --- ATHENES - La Grèce devra parvenir à un accord-cadre sur sa dette avec ses créanciers lors de la réunion de l'Eurogroupe programmée pour le 24 avril, déclare le ministre des Finances Yanis Varoufakis dans une interview publiée par le journal grec Naftemporiki. "Il faudra être parvenu à une conclusion préliminaire (des négociations) à l'Eurogroupe du 24 avril, conformément à l'accord intervenu à l'Eurogroupe du 20 février", dit-il. Yanis Varoufakis a rencontré hier à Washington la directrice générale du FMI, Christine Lagarde, et a assuré à cette occasion que son gouvernement avait l'intention d'honorer "toutes ses obligations" - allusion à un prêt de 450 millions de dollars du FMI qui arrive à échéance ce jeudi. ATHENES - L'Allemagne doit près de 279 milliards d'euros à la Grèce en réparations de guerre à la suite de l'occupation du pays par l'armée allemande entre 1941 et 1944, a déclaré hier le vice-ministre grec des Finances, Dimitris Mardas. Devant une commission parlementaire, il a avancé le chiffre de 278,7 milliards d'euros, en se fondant sur les calculs de la cour des comptes grecque. --- LONDRES - A un mois des élections législatives du 7 mai, un candidat des Tories, Mike Whitehead, a annoncé qu'il passait dans le camp de l'UKIP (Parti de l'indépendance du Royaume-Uni), hostile à l'Union européenne. La décision de Mike Whitehead, qui jusqu'à ces derniers jours était candidat du Parti conservateur pour le siège de Hull West, dans le nord de l'Angleterre, va ramener un certain optimisme dans les rangs de l'UKIP, pour lequel les intentions de vote sont en recul dans certains sondages à la suite d'une série d'affaires de racisme et de sexisme. --- CITE DU VATICAN - Le pape François a appelé en ce lundi de Pâques la communauté internationale à accorder une aide concrète aux chrétiens persécutés à travers le monde, "martyrs de notre temps", quelques jours après le massacre de près de 150 personnes par des islamistes au Kenya. S'adressant à une foule de fidèles massés place Saint-Pierre, le souverain pontife a dressé la liste des souffrances infligées à des personnes pour leur foi et exhorté la communauté internationale à passer aux actes. "Ce sont les martyrs de notre temps, et ils sont nombreux. On peut dire qu'ils sont plus nombreux dans ce cas qu'en des siècles reculés. J'espère que la communauté internationale n'assistera pas, muette, sans rien faire, face à de tels crimes inacceptables", a-t-il dit. --- PARIS - Tous les aspects de l'histoire de France, même les plus sombres, doivent être enseignés dans tous les établissements scolaires, a déclaré François Hollande lors d'une visite au mémorial d'Izieu, un village de l'Ain où 44 enfants et sept adultes juifs ont été raflés par les nazis il y a 71 ans. Le chef de l'Etat a dénoncé en outre les "poisons mortels" que constitueraient pour la France le repli et l'isolement, dans une allusion à peine voilée au programme du Front national. Trois mois après les attentats de Paris, il a évoqué la situation dans des pays comme l'Irak, la Syrie, le Nigeria ou plus récemment le Kenya où l'on tue "des juifs parce que juifs, des chrétiens parce que chrétiens et des musulmans parce qu'ils sont musulmans." "La barbarie n'a pas d'âge, de couleur, de limite" et de couleur", a-t-il dit avant d'insister sur le rôle des lieux de mémoire et de l'éducation nationale pour la transmission des valeurs. --- PARIS - Le couturier italien Francesco Smalto, grand maître de l'élégance masculine, est décédé à l'âge de 87 ans, annonce la maison de couture parisienne qui porte son nom. Selon la presse marocaine, Francesco Smalto est décédé dans son sommeil à l'hôtel Mamounia de Marrakech, où il séjournait. Francesco Smalto, qui avait fondé sa maison de couture en 1962 à Paris, s'était retiré en 2001 après l'avoir vendue. --- PARIS - La RATP est revenue hier sur son refus de la mention "au bénéfice des chrétiens d'Orient" au bas d'une affiche publicitaire d'un concert du groupe Les Prêtres, cédant aux multiples pressions des responsables politiques et religieux. Dans un court communiqué, le président de la RATP, Pierre Mongin, a déclaré que "les nouvelles affiches concernant le concert du choeur des prêtres du 14 juin prochain comporteront bien évidemment la mention 'En faveur des chrétiens d'Orient'. --- PARIS - Le conseil d'administration d'Orange se réunit aujourd'hui pour étudier une offre de Vivendi sur Dailymotion après que le chinois PCCW a renoncé à négocier un partenariat avec le site de vidéos en ligne face à l'hostilité du gouvernement français. De source proche du dossier, on a appris lundi que Vivendi proposait de l'ordre de 250 millions d'euros pour l'essentiel du capital de Dailymotion, contrôlé à 100% par Orange depuis début 2013. L'annonce de cette offre intervient après que le groupe chinois PCCW a annoncé hier matin mettre un terme à ses discussions avec Orange en vue d'un accord de partenariat avec Dailymotion.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant