RESUME DE L'ACTUALITE A 03h00 GMT (22/03)

le
0
    LA HAVANE - Barack Obama a appelé hier Cuba à améliorer son 
bilan en matière de droits de l'homme, à l'issue d'un long 
entretien en tête à tête au palais de la Révolution de La Havane 
avec Raul Castro, qui a déploré pour sa part que les Etats-Unis 
aient deux poids et deux mesures sur cette question. 
    Lors d'une conférence de presse donnée au deuxième jour de 
sa visite historique dans l'île communiste, le président 
américain a indiqué qu'il avait eu un échange "franc et honnête" 
avec Raul Castro à propos des droits de l'homme et des domaines 
de coopération entre les deux pays.  
    "Nous continuons d'avoir de sérieuses divergences, notamment 
sur la démocratie et les droits de l'homme", a déclaré Barack 
Obama au côté de Raul Castro lors d'une apparition conjointe 
devant la presse débutée par des plaisanteries mais agrémentée 
de moments de tension. 
    "En l'absence de (progrès sur cette question), je pense que 
cela continuera à être un facteur très puissant d'irritation", a 
poursuivi le président américain, dont les propos étaient 
retransmis en direct à la télévision cubaine. 
    Le président cubain, qui a lui aussi répondu en direct à la 
télévision cubaine aux questions de journalistes étrangers, ce 
qui n'était jamais arrivé, a parfois paru mal à l'aise et a 
montré de l'agacement après une question portant sur les 
prisonniers politiques. 
    Raul Castro a défendu le bilan de son pays en matière de 
droits tels que l'accès aux soins, l'accès à l'éducation et 
l'égalité entre les hommes et les femmes, alors que Cuba 
critique régulièrement le racisme et les violences policières 
aux Etats-Unis ainsi que le recours à la torture sur la base 
américaine de Guantanamo, sur le territoire cubain. 
    Il a livré ses propres exigences pour améliorer les 
relations entre les deux pays. Il a réclamé aux Etats-Unis la 
levée de leur embargo commercial en vigueur depuis plus d'un 
demi-siècle et la restitution de la base de Guantanamo. 
    Barack Obama doit avoir aujourd'hui une rencontre privée 
avec des dissidents cubains à l'ambassade des Etats-Unis. 
     --- 
    BAMAKO - Des hommes armés ont attaqué hier un hôtel de 
Bamako utilisé comme quartier général par la mission de 
formation de l'Union européenne au Mali, sans faire de victime 
dans les rangs de cette dernière. 
    Cette attaque, qui a débuté vers 18h30 (18h30 GMT), n'a pas 
été revendiquée. Le Mali et d'autres pays d'Afrique de l'Ouest 
ont été ces derniers mois la cible de combattants islamistes, 
certains affiliés à Al Qaïda. 
    Un assaillant a péri et deux suspects ont été arrêtés, a dit 
le ministre malien de la Sécurité, Salif Traoré. 
     --- 
    GENEVE - Le sort du président Bachar al Assad n'est pas 
l'ordre du jour des négociations avec l'opposition, a réaffirmé 
hier le chef de la délégation syrienne à Genève, ajoutant que la 
lutte contre le "terrorisme" demeurait la priorité pour Damas. 
    S'adressant à la presse à l'ouverture d'une deuxième semaine 
de discussions indirectes sous l'égide de l'émissaire de l'Onu 
Staffan de Mistura, Bachar Djaafari a mis le manque de progrès 
enregistré lors des pourparlers sur le compte du Haut Comité des 
négociations (HCN), la principale instance de représentation de 
l'opposition. 
     --- 
    BRUXELLES - Un des complices des commandos qui ont commis 
les attentats du 13 novembre à Paris, connu sous la fausse 
identité de Soufiane Kayal, a été identifié comme Najim 
Laachraoui, âgé de 24 ans, a annoncé le parquet fédéral belge. 
    L'enquête a pu établir que le nommé Soufiane Kayal "peut 
être identifié comme étant le nommé Laachraoui Najim, né le 18 
mai 1991, parti en Syrie en février 2013", a-t-il déclaré dans 
un communiqué. 
    Le parquet n'a pas précisé la nationalité de cet homme, qui 
est activement recherché. 
     --- 
    LESBOS, Grèce - Des responsables turcs sont arrivés hier sur 
l'île grecque de Lesbos, en mer Egée, pour aider à la mise en 
oeuvre d'un accord conclu vendredi dernier entre Ankara et 
l'Union européenne dans le but de gérer la crise migratoire. 
    Au lendemain du lancement officiel de l'accord, les 
autorités ont annoncé que 1.662 personnes étaient arrivées sur 
les îles grecques à 07h00 locales (05h00 GMT), soit deux fois 
plus que la veille. 
    Les arrivants sont dirigés vers des bus des garde-côtes qui 
les conduisent vers le "hot spot" de Moria, un centre où ils 
sont enregistrés et où leurs demandes d'asile sont traitées. 
     --- 
    PARIS - La justice française a décidé hier de reporter sa 
décision concernant la tenue d'un nouveau procès de Jérôme 
Kerviel, réclamée par l'ancien trader condamné deux fois pour 
avoir fait perdre 4,9 milliards d'euros à la Société Générale. 
    Ce sursis à statuer décidé par la commission d'instruction 
de la Cour de révision constitue un nouvel épisode dans un 
feuilleton qui s'est ouvert il y a huit ans et n'a cessé, 
depuis, de connaître des rebondissements. 
    "On continue le combat, nous avons encore de nombreux 
éléments à exploiter", a déclaré l'ancien opérateur de marché, 
condamné une première fois en 2010 à cinq ans de prison dont 
trois fermes, puis à nouveau en appel en 2012. 
    Pour justifier leur demande, ses avocats se fondaient en 
particulier sur ce qu'ils présentaient comme un "fait nouveau", 
le témoignage d'une ex-enquêtrice de la Brigade financière qui a 
suivi l'enquête. 
     --- 
    SAN FRANCISCO - Les autorités américaines ont annoncé hier 
qu'une "tierce partie" leur avait présenté une méthode 
susceptible de leur permettre d'avoir accès aux données de 
l'iPhone d'un des auteurs de la tuerie de San Bernardino sans la 
collaboration d'Apple. 
    Ce rebondissement pourrait entraîner la fin du bras de fer 
judiciaire très médiatisé opposant les autorités américaines, 
qui défendent des impératifs de sécurité, à Apple, qui met en 
avant la protection des données des utilisateurs de ses 
appareils. 
 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant