RESUME DE L'ACTUALITE A 03h00 GMT (19/02)

le
0

KIEV - La ville de Debaltseve, noeud stratégique dans l'est de l'Ukraine, est tombée hier aux mains des séparatistes pro-russes, qui continuaient à la pilonner ces derniers jours en dépit du cessez-le-feu décidé à la réunion de Minsk le 12 février. La perte de Debaltseve, à la suite d'un violent bombardement et de combats de rue, est un nouveau coup dur pour l'Ukraine, dont l'armée ne parvient pas à freiner la progression des séparatistes en lutte pour conquérir un territoire appelé "Novorossia" (Nouvelle Russie) par le Kremlin. Après une lourde défaite à Illovaïsk en août dernier et la chute de l'aéroport de Donetsk en janvier, il s'agit du troisième gros revers militaire pour l'Ukraine en dix mois de conflit. --- ATHENES/FRANCFORT - La Grèce va demander aujourd'hui à ses partenaires de la zone euro une prolongation pour une durée de six mois d'un "accord de prêt", bien que l'Allemagne assure qu'aucune solution de ce type ne soit envisagée et qu'elle exige toujours le respect par Athènes des termes du programme d'aide existant. L'initiative grecque, confirmée par un porte-parole du gouvernement, reflète la volonté du nouveau Premier ministre Alexis Tsipras d'opérer une distinction entre l'aide financière et les conditions qui lui ont été associées jusqu'à présent. Dans la soirée, la Banque centrale européenne (BCE) a relevé modestement le montant des fonds d'urgence accessible aux banques grecques, accroissant la pression sur la Grèce afin qu'elle parvienne à un accord avec ses partenaires européens avant que ses établissements de crédit se trouvent à court de liquidités. --- ZURICH - Le parquet de Genève a annoncé ordonner une perquisition des locaux genevois de HSBC Holdings et ouvrir une enquête touchant à un blanchiment d'argent aggravé présumé. La perquisition est conduite par Olivier Jornot, procureur général, et Yves Bertossa, premier procureur, précise le parquet de Genève. Le parquet a précisé que l'enquête concernait HSBC Private Bank (Suisse) et qu'elle pouvait s'étendre à des personnes physiques. Hervé Falciani, l'ancien informaticien de HSBC à l'origine de la diffusion d'informations sur les clients de la banque, s'est dit prêt à revenir en Suisse et à participer à l'enquête s'il obtenait un sauf-conduit lui garantissant de ne pas être arrêté. --- NATIONS UNIES - La Libye et l'Egypte ont demandé au Conseil de sécurité des Nations unies de lever l'embargo sur les armes qui vise la Libye afin que cette dernière puisse constituer son armée et combattre l'Etat islamique. "La Libye a besoin de mesures décisives de la part de la communauté internationale afin qu'elle l'aide à constituer son armée et cela proviendra d'une levée de l'embargo sur les armes qui permettra à notre armée de recevoir du matériel et des armes et de pouvoir contrer le terrorisme", a déclaré Mohamed Daïri, ministre libyen des Affaires étrangères. La Libye doit pour l'instant faire valider chaque importation d'armes par la commission du Conseil de sécurité chargée de superviser le respect de l'embargo sur les armes, en place depuis 2011. --- BUENOS AIRES - Des dizaines de milliers d'Argentins ont calmement défilé hier dans les rues de Buenos Aires pour réclamer une justice indépendante, un mois après la mort du procureur Alberto Nisman dans des circonstances mystérieuses alors qu'il enquêtait sur la présidente Cristina Fernandez. La manifestation, l'une des plus imposantes depuis l'arrivée à la tête de l'Etat de Cristina Fernandez il y a sept ans, illustre l'onde de choc provoquée par cette affaire d'Etat. --- PARIS - François Hollande a demandé au gouvernement français de poursuivre l'action de réforme pour redresser l'économie, au lendemain du passage en force à l'Assemblée nationale sur la loi sur l'activité et la croissance, dite "loi Macron". Le gouvernement a choisi d'appliquer l'article 49-3 de la Constitution pour faire adopter ce texte "pour aller vite", car il n'y avait "pas de temps à perdre ni de risque à prendre", a rapporté Stéphane Le Foll, le porte-parole du gouvernement. Les députés examineront aujourd'hui une motion de censure déposée par l'opposition de droite que voteront les élus du Front de gauche, mais qui n'a aucune chance d'être adoptée. Outre le PS, les radicaux de gauche et les écologistes ont en effet confirmé qu'ils ne voteraient pas ce texte. --- PARIS - Le parquet de Paris a ouvert une information judiciaire en décembre sur le financement de trois vols en jet privé qui ont transporté Nicolas Sarkozy fin 2012 et début 2013 et qui ont été pris en charge par la société de Stéphane Courbit, un proche de l'ex-président, a-t-on appris de source judiciaire. L'enquête est ouverte des chefs d'abus de biens sociaux, complicité et recel de ce délit au préjudice éventuel de la société Lov Group, a-t-on précisé. --- PARIS - Le Consortium de réalisation (CDR), structure publique créée en 1995 pour gérer le passif du Crédit Lyonnais après sa quasi-faillite, dispose de tous les éléments nécessaires pour obtenir un remboursement des sommes versées à Bernard Tapie à l'issue de l'arbitrage de 2008, selon une source proche du dossier. Il est plus que vraisemblable que le CDR va lancer les actions appropriées, indique une autre source. Joint par Reuters, Me Jean-Pierre Martel, avocat du CDR, a refusé de commenter ces informations en l'état. --- STRASBOURG - Les cinq adolescents qui ont reconnu avoir vandalisé le cimetière juif de Sarre-Union (Bas-Rhin) ont été mis en examen pour profanation de sépultures en raison de la religion des défunts et dégradation de biens publics en réunion, conformément aux réquisitions du parquet. Présentés à un juge d'instruction, les cinq mineurs ont été soumis à un contrôle judiciaire qui leur interdit notamment de paraître à Sarre-Union et placés, pour quatre d'entre eux, en centre éducatif, le cinquième étant confié à un tiers digne de confiance, selon un communiqué du procureur. --- PARIS - Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour "violences volontaires en raison de la race dans un moyen de transport collectif de voyageurs" après qu'un homme noir a été refoulé mardi soir d'une rame de métro par des supporters de Chelsea, a-t-on appris de source judiciaire. Cet incident s'est produit avant un match opposant au Parc des Princes le Paris Saint-Germain au club anglais en Ligue des Champions.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant