RESUME DE L'ACTUALITE A 03h00 GMT (17/02)

le
0

LE CAIRE - L'armée de l'air égyptienne a bombardé hier matin des positions du groupe Etat islamique en Libye, au lendemain de la diffusion d'une vidéo montrant la décapitation de 21 Egyptiens de confession copte. Cette opération aérienne, menée aux premières heures du jour, a été réalisée conjointement avec les forces aériennes du gouvernement libyen reconnu par la communauté internationale. L'opération a visé des camps, des sites d'entraînement et des arsenaux de l'EI situés à proximité de la frontière égypto-libyenne. Les avions libyens ont aussi participé à l'attaque contre Derna, petite ville côtière de l'Est libyen qui sert de base aux djihadistes de l'Etat islamique. PARIS - Dassault Aviation a signé au Caire son premier contrat d'exportation de l'avion de combat Rafale. Le ministre de la Défense français Jean-Yves Le Drian était présent à la cérémonie. La vente de 24 Rafale à l'Egypte entre dans un contrat global de 5,2 milliards d'euros, qui comprend aussi une frégate multimissions Fremm, pour près d'un milliard, ainsi que des missiles. --- COPENHAGUE - Plusieurs dizaines de milliers de personnes se sont rassemblées hier soir à Copenhague pour une veillée en mémoire des deux victimes tuées lors de deux attaques terroristes commises au cours du week-end par un jeune homme de 22 ans contre un centre culturel et contre la grande synagogue de la capitale danoise. Deux hommes arrêtés dimanche par les forces de l'ordre ont été formellement accusés d'avoir aidé le tireur et ont été placés en détention provisoire pour une durée de dix jours. "Les deux hommes sont accusés d'avoir soutenu le suspect lié aux fusillades (du centre culturel) de Krudttonden et (de la synagogue de) Krystalgadeen en lui apportant des conseils et une aide matérielle", a dit la police dans un communiqué. --- KIEV - Les séparatistes pro-russes continuent de pilonner la ville de Debaltseve et Kiev a annoncé ne pas vouloir retirer ses armes lourdes de la ligne de front tant que le cessez-le-feu, théoriquement en vigueur depuis dimanche 00h00, sera violé. François Hollande, Angela Merkel et le président ukrainien Petro Porochenko ont demandé que les observateurs de l'OSCE aient un accès libre sur le terrain alors que la trêve semble plutôt respectée, a-t-on appris à l'Elysée. Le président français, la chancelière allemande et le président ukrainien ont également exprimé leur préoccupation quant au cas de Debaltseve. Se disant "gravement préoccupés" par la poursuite de combats autour de Debaltseve, les Etats-Unis ont appelé la Russie et les séparatistes pro-russes à "cesser toutes leurs attaques immédiatement". L'Union européenne a de son côté officialisé une nouvelle liste de personnes physiques et morales, russes ou séparatistes ukrainiennes, frappées de sanctions, ce en quoi Moscou a vu une décision "inappropriée". --- BRUXELLES - Les ministres des Finances de la zone euro ont donné à la Grèce jusqu'à vendredi pour solliciter une prolongation de son programme d'aide international, prolongation qu'elle a rejetée hier, hypothéquant d'autant les chances de succès des discussions sur sa dette. Ces discussions, dont on s'attendait à ce qu'elles se prolongent tard dans la nuit, ont été rompues en moins de quatre heures, Athènes refusant la proposition de l'Eurogroupe de prolonger de six mois son programme de renflouement actuel. Le président de l'Eurogroupe Jeroen Dijsselbloem a expliqué que les ministres des Finances de la zone euro pourraient accepter de la part de la Grèce une requête de prolongation cette semaine, avec une réunion supplémentaire de l'Eurogroupe prévue vendredi, mais pas au-delà. Le ministre des Finances grec Yanis Varoufakis a tenté de minimiser l'échec des discussions, y voyant une gêne momentanée plutôt qu'une réelle impasse. --- TOKYO - Le nord-est du Japon, dévasté par un raz-de-marée en 2011, a été frappé ce matin par un puissant séisme de magnitude 6,9 qui a déclenché une alerte au tsunami, mais aucune victime ni graves dégâts n'ont été signalés. La secousse s'est produite au large de l'île de Honshu et l'alerte a concerné la préfecture d'Iwate, à 600 km au nord de Tokyo, où les autorités ont ordonné l'évacuation des villes les plus proches de la côte. L'alerte a été levée par la suite. --- SAVERNE, Bas-Rhin - Cinq adolescents ont été placés en garde à vue après la profanation de plusieurs centaines de tombes au cimetière juif de Sarre-Union (Bas-Rhin) qui a suscité une vive émotion en France, annonce le procureur de la République de Saverne. Philippe Vannier a précisé que les motivations des jeunes gens, âgés de 15 ans et demi à 17 ans, n'étaient pas connues et que ces derniers n'avaient pas d'antécédents judiciaires. Ils ne s'étaient pas non plus fait remarquer jusqu'à présent pour des opinions quelconques. François Hollande et Manuel Valls ont vivement condamné ces actes antisémites qui appellent selon le président "la réaction la plus forte". --- PARIS - Manuel Valls refuse, pour ne pas être "sali", de répondre à l'ancien ministre socialiste Roland Dumas, qui a déclaré que le Premier ministre était "probablement" sous influence juive par le biais de son épouse. "Je ne répondrai jamais d'un point de vue personnel car je serais sali", a-t-il déclaré à la presse en évoquant "un homme dont on connaît le passé et les propos qui ne font pas honneur à la République depuis bien longtemps". --- PARIS - Manuel Valls a exhorté hier les députés "frondeurs" socialistes, qui menacent de ne pas voter la loi Macron, aujourd'hui, sur la croissance et l'activité, d'en finir avec les "postures". Manuel Valls a dit ne pas imaginer que ces élus voteraient contre ce projet de loi de 200 articles "qui soutient l'activité et qui, en même temps, protège" les salariés. ---- PARIS - La moitié des sympathisants de l'UMP sont favorables à des alliances locales entre leur formation politique et le Front national pour les départementales de mars prochain, selon un sondage réalisé par TNS Sofres pour France Info, Le Monde et Canal+, un bond de dix points par rapport à l'an dernier. --- LILLE - Les avocats des prostituées qui ont participé à des soirées organisées pour Dominique Strauss-Kahn ont renoncé à réclamer des dommages et intérêts au procès du Carlton, faute de pouvoir prouver l'infraction de proxénétisme aggravé. "Des associations et les prostituées ont renoncé à formuler des demandes de dommages et intérêts contre Dominique Strauss-Kahn, estimant que tous les éléments pour caractériser l'infraction de proxénétisme aggravé n'étaient pas réunis", a déclaré à Reuters Gérald Laporte, avocat de quatre prostituées. Emmanuel Daoud, l'avocat de l'association "Le Nid" qui vient en aide aux prostituées, a en revanche maintenu sa position. Il réclame 40.000 euros de préjudice moral à l'ensemble des prévenus du procès en correctionnelle de Lille. --- PARIS - L'enquête ouverte à Paris sur la filiale suisse de HSBC a été clôturée par les juges le 12 février, trois jours après les révélations de plusieurs journaux sur un système d'évasion fiscale que la banque aurait mis en place dans les années 2000, a-t-on appris de source judiciaire. Le Parquet national financier a désormais trois mois pour prendre ses réquisitions quant à son éventuel renvoi devant un tribunal, a-t-on précisé.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant