RESUME DE L'ACTUALITE A 03h00 GMT (10/03)

le
0
    PARIS - Plus de 200.000 personnes ont manifesté hier contre 
la réforme du droit du travail lors d'une journée de 
mobilisation présentée comme une mise en jambes par les 
opposants les plus résolus au projet du gouvernement.  
    La CGT, Force ouvrière et une vingtaine de mouvements de 
jeunesse avaient appelé à cette journée d'action qui s'est 
également traduite par le blocage de 90 lycées sur quelque 2.500 
établissements, selon les chiffres de l'Education nationale. 
    Parallèlement à une grève des cheminots, dont les 
revendications portent sur les conditions de travail, 176 
rassemblements ou défilés ont été organisés. 
    Les organisateurs évaluent le nombre de participants à 
400.000, voire un demi-million d'après le syndicat étudiant 
Unef, dont environ 100.000 à Paris, 20.000 à Toulouse, plus de 
10.000 à Lyon, 6.000 à Rennes ou 15.000 à Bordeaux. 
    Le ministère de l'Intérieur parle de 224.000 manifestants 
sur tout le territoire français, dont 27.000 à 29.000 pour le 
cortège parisien, environ 10.000 à Toulouse, 7.000 à Lyon, 4.500 
à Rennes et 9.000 à Bordeaux.    
      
    PARIS - Le gouvernement, qui a conclu hier ses consultations 
avec les partenaires sociaux sur la réforme du Code du travail, 
étudie la piste d'une surtaxation des CDD afin d'inciter les 
employeurs à embaucher en contrat à durée indéterminée (CDI), a 
confirmé Jean-Marie Le Guen. 
    Selon France Info, qui a révélé l'information, "parmi les 
pistes de travail, une surtaxation des CDD tient la corde à 
Matignon". 
    Le Premier ministre s'est montré ouvert à des modifications 
du projet de loi El Khomri d'ici sa présentation en conseil des 
ministres le 24 mars, ont dit mardi des parlementaires 
socialistes. 
     --- 
    LILLE - Le déplacement des migrants du bidonville de 
Grande-Synthe (Nord) vers un camp aux normes internationales 
ouvert par la mairie et Médecins sans frontières (MSF) malgré 
l'opposition du gouvernement est achevé, a annoncé hier Utopia 
56. 
    "Les navettes sont terminées aujourd'hui, il ne reste que 
quelques personnes qui rejoindront le site plus tard dans la 
soirée", a déclaré à Reuters Yann Manzi, responsable de 
l'association gestionnaire du nouveau camp. 
    Depuis lundi matin, les migrants avaient commencé à se 
déplacer d'un bidonville boueux et insalubre vers un camp aux 
normes humanitaires, composé de cabanes en bois chauffées, avec 
des points d'eau et des sanitaires. 
     --- 
    DIDIM, Turquie - Les garde-côtes turcs ont intercepté hier 
plusieurs dizaines de migrants, essentiellement venus de Syrie, 
le long de la côte de la mer Egée, signe que l'accord en 
gestation entre Ankara et l'Union européenne ne dissuade pas les 
tentatives périlleuses de traversée en bateau vers l'Europe. 
    L'UE et la Turquie s'activent pour finaliser cet accord 
avant la tenue de leur prochain sommet les 17 et 18 mars, et, à 
en croire le chef de la diplomatie turque, Mevlut Cavusoglu, 
l'UE a pour une bonne part accepté les conditions d'Ankara. 
    Plus loin, sur la route des Balkans empruntée l'an dernier 
par plus d'un million de demandeurs d'asile, la Macédoine a 
annoncé la fermeture "complète" de sa frontière aux migrants 
illégaux, après l'annonce par la Serbie et la Slovénie de 
nouvelles restrictions sur l'accès des étrangers à leur 
territoire. 
    La Hongrie prend de son côté des dispositions pour être en 
mesure de construire une barrière à sa frontière avec la 
Roumanie dans les dix jours si cela s'avère nécessaire, comme 
elle l'a fait aux frontières avec la Croatie et la Serbie. 
     --- 
    TUNIS - L'armée tunisienne a tué hier dix islamistes de plus 
à Ben Guerdane, ville à la frontière libyenne où sont mortes 55 
personnes durant une attaque menée lundi par un commando du 
groupe djihadiste Etat islamique. Un soldat a péri dans les 
opérations militaires menées hier soir et ce matin à travers 
cette ville de 60.000 habitants.  
    Selon les derniers chiffres communiqués par le gouvernement 
tunisien, les islamistes qui ont lancé l'attaque lundi à l'aube 
contre des casernes de l'armée et de la police à Ben Guerdane 
étaient une cinquantaine. L'armée a tué 36 assaillants. Douze 
militaires et sept civils ont également été tués. 
     --- 
    MONROE, Caroline du Nord - Deux victoires pourraient 
suffire, la semaine prochaine, à Donald Trump pour être assuré 
de l'investiture du Parti républicain, ont averti hier plusieurs 
membres influents du mouvement conservateur hostiles à sa 
candidature. 
    "Si nous perdons la Floride et l'Ohio, j'ai peur qu'il ne 
devienne imbattable", a ainsi déclaré le sénateur Lindsey 
Graham, qui faisait partie des prétendants potentiels au début 
de la course à l'investiture. 
     Malgré le tir de barrage des élites du Parti, Donald Trump 
s'est imposé mardi dans le Michigan, "gros lot" du jour, ainsi 
que dans le Mississippi et à Hawaï, ne laissant que l'Idaho à 
Ted Cruz, son plus proche adversaire.  
     --- 
    SAO PAULO - L'ancien président brésilien Luis Inacio Lula da 
Silva a été mis en examen mercredi dans le cadre d'une enquête 
pour blanchiment d'argent, a fait savoir hier le procureur de 
Sao Paulo, sans préciser les faits qui lui sont reprochés. 
    L'ex-chef de l'Etat, qui été interpellé vendredi et 
interrogé trois heures par la police fédérale, est soupçonnée 
d'avoir dissimulé la propriété d'un luxueux appartement à 
Guaruja.  
     --- 
    JERUSALEM - Deux Palestiniens ont ouvert le feu hier sur des 
voitures à Jérusalem, blessant un homme avant d'être abattus par 
la police, rapportent les services de sécurité qui notent une 
multiplication des violences à l'occasion de la visite du 
vice-président américain Joe Biden. 
    Des coups de feu ont d'abord été tirés près d'un autobus de 
banlieue, sans faire de blessés et sans que le véhicule soit 
touché, a rapporté un porte-parole de la police. 
    Quelques minutes plus tard, deux Palestiniens en voiture, 
sans doute ceux qui avaient tenté d'attaquer l'autobus, ont tiré 
des coups de feu près de la porte de Damas, à l'entrée de la 
vieille ville de Jérusalem. 
     --- 
    DUBAI - Les Gardiens de la révolution, unité d'élite de 
l'armée iranienne, ont procédé mercredi à deux nouveaux tirs de 
missiles balistiques conçus, ont-ils précisé, pour pouvoir 
atteindre Israël, ignorant les critiques des Etats-Unis à propos 
d'essais similaires menés la veille. 
    La télévision publique a diffusé les images de deux missiles 
Qadr en train d'être lancés d'un site situé dans le nord de 
l'Iran. Ils ont atteint des cibles dans le sud du pays, à 
environ 1.400 kilomètres de distance. Après les tests effectués 
mardi, les Etats-Unis ont menacé l'Iran de nouvelles sanctions. 
     --- 
    SEOUL - La Corée du Nord a tiré deux missiles balistiques à 
courte portée au large de sa côte orientale aux premières heures 
de jeudi, rapporte l'agence de presse sud-coréenne Yonhap.  
    Les deux missiles, tirés de la ville de Wonsan, ont parcouru 
environ 500 kilomètres, ajoute l'agence qui cite l'armée 
sud-coréenne. 
     --- 
    PARIS - Alain Juppé, favori de la primaire de la droite et 
du centre, a proposé aux centristes de l'UDI, qui menacent de 
boycotter le scrutin, "d'établir dès aujourd'hui les bases d'un 
accord de gouvernement" pour 2017. 
    L'ancien Premier ministre a écrit cette semaine au président 
de l'UDI, Jean-Christophe Lagarde, pour lui faire part de sa 
"position" à l'approche du congrès de la formation centriste, 
qui se prononcera le 20 mars sur sa participation à la primaire 
des 20 et 27 novembre. 
    L'UDI a sollicité en janvier Nicolas Sarkozy, président des 
Républicains, pour des discussions sur une plateforme commune en 
vue de l'élection présidentielle et les investitures aux 
législatives de juin 2017. 
     --- 
    PARIS - La commission des Lois du Sénat, où la droite est 
majoritaire, s'est démarquée hier de l'Assemblée en limitant la 
déchéance de nationalité aux seuls binationaux, ce qui rend 
encore plus aléatoire l'adoption d'une révision de la 
Constitution. Les députés ont adopté le 10 février le projet de 
loi de révision de la Constitution en étendant la déchéance de 
la nationalité aux personnes condamnées pour terrorisme, 
qu'elles soient binationales ou mononationales. 
    La commission des Lois a adopté un amendement interdisant la 
déchéance "si elle a pour effet de rendre un Français apatride" 
et limitant le prononcé de cette déchéance "aux seules 
condamnations définitives pour des crimes constituant une 
atteinte grave à la vie de la Nation". 
     ---     
    PARIS - Le Parlement a adopté définitivement hier une loi 
qui renforce la sécurité dans les transports publics en matière 
de prévention du terrorisme et de lutte contre la fraude. Cette 
loi autorise notamment les agents de sécurité de la SNCF et de 
la RATP, avec l'accord des passagers, à procéder de façon 
aléatoire, avec la possibilité d'agir en tenue civile, "à des 
palpations de sécurité" et des fouilles des bagages. 
 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant