RESUME DE L'ACTUALITE A 03h00 GMT (01/11)

le
0

OUAGADOUGOU - Le lieutenant-colonel Issaac Zida, commandant de la garde présidentielle du Burkina Faso, a annoncé ce matin être à la tête du pays, quelques heures après la démission du président Compaoré et la prise de pouvoir du général Traoré. "J'assume la fonction de chef de l'Etat et appelle la Cédéao (Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest) et la communauté internationale à soutenir les nouvelles autorités", a déclaré Issaac Zida dans un communiqué lu sur les ondes de Radio Omega. Le chef d'état-major de l'armée, le général Honoré Traoré, s'était emparé du pouvoir quelques heures plus tôt, après la démission du président Blaise Compaoré, confronté à la colère de ses compatriotes descendus en masse dans les rues du pays pour contester sa volonté de se maintenir au pouvoir au-delà de 2015. Le général Traoré avait déclaré assumer la "responsabilité de chef de l'Etat" tandis qu'un groupe d'officiers autour du lieutenant-colonel Issaac Zida annonçait la mise en place d'un "organe de transition avec les forces vives de la nation". Parvenu à la tête du Burkina Faso à la faveur d'un coup d'Etat en 1987, Blaise Compaoré aurait gagné le Ghana. Le président français François Hollande, qui avait discrètement tenté de convaincre Blaise Compaoré d'accepter un poste dans une institution internationale à la fin de son mandat, a salué la démission du président burkinabé et a demandé la tenue rapide d'élections démocratiques. --- SURUC, Turquie - Un convoi de combattants kurdes irakiens est entré hier soir dans la ville syrienne de Kobani, assiégée depuis plus de 40 jours par les djihadistes de l'organisation Etat islamique, ont annoncé les peshmergas. Ces combattants kurdes d'Irak, au nombre de 150, étaient arrivés en Turquie dans la nuit de mardi à mercredi. Peu de temps avant, un journaliste de Reuters les avait vus embarquer à bord d'une dizaine de camions et de jeeps, accompagnés de pièces d'artillerie, et quitter un point de ralliement situé à 8 km de la frontière. Kobani se trouve juste de l'autre côté. Une avant-garde d'une dizaine de peshmergas s'était brièvement rendue jeudi dans Kobani pour tenter de mettre au point une stratégie commune avec les chefs des Unités de protection du peuple kurde (YPG) qui défendent cette ville adossée à la frontière turque. A leur approche de la frontière, de puissantes explosions ont été entendues en provenance de Kobani. Dans la journée, la coalition militaire emmenée par les Etats-Unis avait de nouveau bombardé des positions de l'Etat islamique autour de la ville. D'après l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), au moins 21 combattants de l'Etat islamique, dont un Danois, ont été tués dans ces dernières frappes de la coalition. En visite à PARIS, le président turc Recep Tayyip Erdogan a reproché de son côté à la coalition internationale de concentrer ses actions sur Kobani et de ne pas avoir pris en compte d'autres territoires syriens. "Pourquoi seulement Kobani ? Pourquoi pas d'autres villes ? Pourquoi pas Idlib ? (ndlr, ville du nord ouest de Syrie)", a demandé le président turc à l'issue d'un entretien avec François Hollande à l'Elysée. WASHINGTON - La Maison blanche et le Pentagone se sont efforcés hier de dissiper toute rumeur de désaccord sur la stratégie américaine en Syrie après la révélation dans les médias américains d'une note du secrétaire à la Défense Chuck Hagel jugeant confuse l'attitude des Etats-Unis à l'égard du régime de Bachar al Assad. Josh Earnest, porte-parole du président Barack Obama, a déclaré que la stratégie américaine contre l'Etat islamique en Syrie et en Irak fonctionnait. Il a rejeté l'idée selon laquelle les Etats-Unis s'attachaient avant tout à affaiblir les djihadistes aux dépens de leur autre objectif d'une mise à l'écart d'Assad. --- ABUJA - Un attentat à la voiture piégée à un arrêt d'autobus très fréquenté a fait au moins dix morts hier à Gombe, capitale de l'Etat du même nom dans le nord-est du Nigeria, ont annoncé les services d'urgence. L'attentat n'a pas été revendiqué. La secte islamiste Boko Haram est considérée comme l'auteur d'une série d'attentats à l'explosif dans la région. Parallèlement, la population continuait à fuir la ville de Mubi, située dans l'Etat voisin d'Adamawa, mise à sac par Boko Haram mercredi et jeudi. Depuis l'annonce par le gouvernement d'un cessez-le-feu avec Boko Haram il y a deux semaines, dans le cadre des négociations pour faire libérer quelque 200 lycéennes enlevées en avril dernier, les violences se sont intensifiées au Nigeria. --- MOSCOU - La Russie pourrait reprendre ses livraisons de gaz à l'Ukraine dès la semaine prochaine si les engagements financiers ukrainiens sont remplis, a annoncé hier Alexeï Miller, patron de la compagnie gazière russe Gazprom. L'Ukraine, la Russie et l'Union européenne ont signé jeudi soir à Bruxelles un accord garantissant les livraisons de gaz russe à l'Ukraine durant l'hiver, jusqu'en mars 2015. Gazprom avait cessé ses approvisionnements en juin en raison d'un contentieux sur la dette ukrainienne et sur le prix exigé par Moscou alors que se poursuivait la guerre civile dans l'est de l'Ukraine. --- ROME - Les autorités italiennes ont annoncé hier la fin prochaine de l'opération Mare Nostrum visant à porter secours aux migrants qui tentent de traverser la Méditerranée en provenance d'Afrique ou du Proche-Orient. Le ministre de l'Intérieur, Angelino Alfano, a précisé que l'opération, qui a coûté 114 millions d'euros à l'Italie, laisserait place à une mission menée et financée par l'Union européenne. L'opération avait été lancée il y a un peu plus d'un an par la marine italienne à la suite de la mort de plus de 360 migrants dans un naufrage au large de l'île sicilienne de Lampedusa. --- LOS ANGELES - Un vaisseau de la compagnie Virgin Galactic s'est écrasé hier lors d'un vol d'essai dans le désert californien du Mojave, faisant un mort et un blessé grave, respectivement le copilote et le pilote. Le vaisseau Space Ship Two s'est écrasé à la suite d'une "grave anomalie", a annoncé de son côté la compagnie Virgin Galactic, du milliardaire Richard Branson, qui ambitionne de commercialiser des vols suborbitaux. Aucune précision sur les causes de l'accident n'a été fournie dans l'immédiat. --- LA HAYE - En déplacement aux Pays-Bas, Manuel Valls a assuré hier que François Hollande avait une "vocation naturelle" à briguer un second mandat en 2017, dans une période où les spéculations sur les tensions entre le Premier ministre et le président vont bon train. "Ma loyauté à son égard ne peut pas une seconde être mise en cause", a dit le chef du gouvernement à la presse en marge d'une visite aux Pays-Bas. "Pas un seul responsable socialiste avec la tête sur les épaules ne pourrait dire autre chose." La baisse de popularité du président français a nourri les rumeurs sur une rivalité dans la perspective d'une éventuelle primaire socialiste pour la présidentielle de 2017. --- PARIS - L'avionneur européen Airbus AIR.PA a entamé des négociations avec China Aircraft Leasing (Calc) 1848.HK pour la vente d'une centaine d'A320, rapporte aujourd'hui Le Figaro. Le groupe basé à Hong Kong "doit prochainement signer un protocole d'accord avec Airbus pour l'acquisition d'une centaine d'A320, soit une commande potentielle de neuf à onze milliards de dollars", écrit le quotidien, qui ne cite pas ses sources. En 2012, Airbus avait déjà enregistré une commande de 36 A320 de la part du loueur basé à Hong Kong. --- PARIS - La CGT a déposé un préavis de grève à la SNCF et à la RATP pour mardi prochain dans le cadre d'une mobilisation nationale pour la défense du service public dans les transports et l'énergie. Le préavis de grève national à la SNCF court du lundi 3 novembre à 19 heures jusqu'au mercredi 5 à 8h00.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant