RESUME DE L'ACTUALITE A 02h00 GMT (27/07)

le
0
SAINT-ETIENNE-DU-ROUVRAY, Seine-Maritime - L'un des deux hommes 
qui ont tué hier un prêtre et grièvement blessé un fidèle d'une 
église de Seine-Maritime avant d'être abattus par la police 
était connu de la justice antiterroriste et avait été libéré de 
prison sous contrôle judiciaire en mars dernier contre l'avis du 
parquet, a annoncé François Molins. 
    L'attentat contre l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray a été 
revendiqué par l'Etat islamique, organisation contre laquelle 
François Hollande a prédit une "guerre longue" mais victorieuse. 
    Le deuxième assaillant n'était toujours pas été identifié 
hier soir, a précisé le procureur de la République de Paris lors 
d'une conférence de presse. 
    La section antiterroriste du parquet de Paris s'est saisie 
de l'enquête, confiée à la sous-direction antiterroriste (SDAT) 
et à la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI).  
    La droite et l'extrême droite ont réclamé dans la foulée 
plus d'actes et de fermeté au gouvernement à la suite de 
l'assassinat d'un prêtre, nouveau palier dans l'escalade 
terroriste en France qui menace selon elles de déclencher "une 
guerre de religions". 
    Comme après l'attentat meurtrier de Nice le 14 juillet, 
Nicolas Sarkozy, qui devrait prochainement se porter candidat à 
l'investiture présidentielle à droite, a mis en cause l'inertie 
présumée de l'Etat face à l'"ennemi". 
    Plusieurs élus de droite ont toutefois mis en garde contre 
toute déclaration polémique et souligné la nécessité de la 
cohésion nationale alors que perdure la controverse entre 
Christian Estrosi, président (Les Républicains) de 
Provence-Alpes-Côte d'Azur, et le ministre de l'Intérieur 
Bernard Cazeneuve sur le dispositif de sécurité à Nice. 
     --- 
    PARIS - Le parquet de Nice a enregistré quatre plaintes 
contre X dénonçant des manquements à la sécurité sur la 
promenade des Anglais, où une attaque au camion a fait 84 morts 
le 14 juillet dernier, a-t-on appris auprès du procureur de 
Nice. "Il s'agit de personnes pas directement touchées 
physiquement, qui estiment qu'il y a eu un dimensionnement 
inadéquat ou une mise en œuvre inadéquate du dispositif de 
sécurité", précise Jean-Michel Prêtre.  
    Selon lui, ces plaintes "visent a priori les personnes qui 
ont mis en œuvre le dispositif", c'est-à-dire les services de 
l'Etat et la ville.  
    D'autres plaintes similaires sont en cours d'étude et 
pourraient venir s'ajouter à celles-ci dans les prochains jours, 
ajoute le magistrat. 
     
    NICE - Le parquet de Nice a ouvert hier une enquête 
préliminaire pour abus d'autorité à la suite du signalement fait 
par la policière municipale qui affirme avoir subi des pressions 
du ministère de l'Intérieur, a-t-on appris auprès du procureur 
Jean-Michel Prêtre.  
    "L'enquête préliminaire est ouverte sur la base des 
transmissions faites par Mme Bertin", a-t-il indiqué.  
    Deux signalements ont été déposés avant-hier, l'un par 
l'avocat de Mme Bertin, l'autre par Christian Estrosi, premier 
adjoint de la ville de Nice, président de la métropole et de 
Paca, et le maire de Nice Philippe Pradal, a précisé le 
procureur. Les investigations viseront à vérifier les faits 
dénoncés par Sandra Bertin, chef de service de la police 
municipale de Nice. 
     --- 
    PHILADELPHIE, Pennsylvanie - Hillary Clinton est devenue la 
première femme investie dans la course à la Maison blanche par 
un parti majeur des Etats-Unis, un moment historique dont les 
démocrates espèrent qu'il éclipsera le malaise perceptible à 
Philadelphie. 
    L'ex-Première dame et ancienne secrétaire d'Etat de Barack 
Obama (2009-2013) a été officiellement désignée candidate du 
Parti démocrate à l'élection présidentielle du 8 novembre au 
deuxième jour de la convention nationale, dans un climat tendu. 
    Les partisans de Bernie Sanders, son rival malheureux des 
primaires, ont exprimé leur colère et malgré les efforts du 
sénateur du Vermont, qui a appelé à voter pour Clinton et l'a 
présentée comme une camarade de sa lutte pour plus d'égalité 
économique, une partie d'entre eux ont hué son nom au cours du 
premier soir de la convention. 
      
    WINSTON-SALEM, Caroline du Nord - Donald Trump a annoncé 
hier qu'en cas de victoire à l'élection présidentielle de 
novembre aux Etats-Unis, il envisagerait une éventuelle alliance 
avec la Russie contre l'organisation Etat islamique. 
    Mais le candidat républicain a rejeté l'idée selon laquelle 
le président russe Vladimir Poutine chercherait à favoriser son 
élection alors qu'une piste russe est évoquée dans le piratage 
des courriers électroniques de la direction du Parti démocrate.  
    La publication par WikiLeaks de 19.000 courriels suggérant 
que le Comité national démocrate (DNC) a pris le parti de 
Hillary Clinton face à Bernie Sanders lors de la primaire a 
attisé les tensions à la convention démocrate. 
     --- 
    PARIS - Le rebond du chômage amorcé en mai après deux mois 
de baisse s'est prolongé en juin en France sous l'effet d'une 
hausse sensible du nombre de demandeurs d'emplois de moins de 25 
ans, selon les chiffres publiés hier soir par le ministère du 
Travail. Le nombre de demandeurs de catégorie A (sans aucune 
activité) a ainsi progressé de 0,2% le mois dernier pour 
atteindre 3.525.700, soit 5.400 de plus qu'à fin mai.  
    En ajoutant les catégories B et C (personnes exerçant une 
activité réduite), le nombre d'inscrits à Pôle Emploi a augmenté 
de 0,1%, soit 6.300 personnes de plus en un mois, à 5.434.600 
(5.733.900 en incluant les départements d'Outre-mer). 
    Sur un an, les demandeurs de catégorie A sont en recul de 
0,7% mais ceux des catégories A, B et C augmentent de 0,9%. 
     --- 
    PARIS - Air France a précisé hier qu'elle assurerait 92% de 
ses vols long-courriers, 90% de ses vols domestiques et plus de 
80% de ses vols moyen-courriers demain au premier jour de la 
grève des hôtesses et stewards. Les prévisions fournies par la 
compagnie dans un communiqué sont globalement conformes à ses 
estimations annoncées lundi. La loi oblige les grévistes à se 
déclarer 48 heures avant leur vol prévu. Air France sera donc en 
mesure de donner dans la journée une estimation de trafic pour 
jeudi. 
 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant