RESUME DE L'ACTUALITE A 02h00 GMT (22/09)

le
0

NATIONS UNIES - Seules des négociations directes permettront de mettre fin au conflit proche-oriental, a déclaré hier à la tribune des Nations unies Barack Obama, invitant les palestiniens à renoncer à leur projet d'adhésion à l'Onu.

"Je suis convaincu qu'il n'y a pas de raccourci vers l'issue d'un conflit qui dure depuis des décennies. La paix ne viendra pas avec des communiqués et des résolutions de l'Onu", a déclaré le président américain devant l'Assemblée générale des Nations unies à New York. "Au final, c'est aux Israéliens et aux Palestiniens, pas à nous, de trouver un accord sur les problèmes qui les divisent: sur les frontières et la sécurité, sur les réfugiés et Jérusalem."

Son auditoire, largement acquis à la cause palestinienne, est resté silencieux à l'issue de ce discours de 36 minutes.

Le négociateur palestinien Nabil Chaas a par la suite indiqué à la presse que Mahmoud Abbas, président de l'Autorité autonome, répondrait par la négative à la demande de Barack Obama. A l'issue de son discours, le président américain s'est entretenu avec le Premier ministre israélien. Il a vu également le président de l'Autorité autonome palestinienne, Mahmoud Abbas.

Illustrant l'impatience des Européens face aux échecs répétés de la diplomatie américaine au Proche-Orient, Nicolas Sarkozy a quant à lui proposé que l'Onu accorde à la Palestine le statut d'Etat observateur, reconnu au Vatican, en attendant un accord définitif sur le futur Etat palestinien, qu'il juge possible d'ici un an. Le président français a proposé à la tribune de l'Onu un plan de paix prévoyant une reprise des négociations d'ici un mois, un accord sur les frontières et la sécurité dans six mois et un règlement définitif dans un an.

---

JACKSON, Géorgie - L'exécution de Troy Davis, dans l'Etat américain de Géorgie, a été retardée de quelques heures, le temps que la Cour suprême fédérale décide si elle prend en compte ou non un appel de dernière minute interjeté par les avocats du condamné. Il devait normalement être exécuté par injection létale mercredi à 19h00 locales (23h00 GMT), à la prison de Jackson en Géorgie.

Condamné à mort pour le meurtre d'un policier en 1989 à Savannah, en Géorgie, Troy Davis est devenu un symbole de la lutte contre la peine capitale. Sept des neuf témoins de l'accusation se sont rétractés depuis son procès et les partisans de l'abolition estiment que la justice est en passe d'exécuter un homme dont la culpabilité n'est pas certaine.

---

TRIPOLI - Les troupes du conseil de transition qui dirige la Libye ont annoncé hier s'être emparées de l'un des derniers bastions de Mouammar Kadhafi, l'oasis de Djoufra dans le Sahara, et contrôler la majeure partie d'un autre grand fief de l'ancien régime, Sebha. Des porte-parole militaires du CNT (Conseil national de transition) ont déclaré que leurs forces contrôlaient désormais l'avant-poste de Djoufra, à 700 km au sud-est de Tripoli.

"L'ensemble du secteur de Djoufra a été libéré, nous a-t-on informés", a déclaré un porte-parole, Fassi Bachaagha, aux journalistes dans la ville de Misrata. "Il y avait un dépôt d'armes chimiques et désormais, il est sous la garde de nos combattants", a-t-il ajouté.

Les pays de l'Otan ont d'autre part conforté le CNT en prolongeant de trois mois la campagne aérienne qui a permis d'ores et déjà aux insurgés anti-Kadhafi de remporter la victoire et de faire tomber Tripoli fin août. Pour autant, la confusion règne parmi les combattants qui assiègent deux autres grands bastions des kadhafistes: Syrte au bord de la Méditerranée, et Bani Walid, à 150 km au sud-est de Tripoli.

---

TEHERAN - L'Iran a libéré hier deux randonneurs américains emprisonnés depuis plus de deux ans pour espionnage, après le versement de 500.000 dollars de caution pour chacun d'eux par le sultanat d'Oman. Josh Fattal et Shane Bauer, arrêtés en juillet 2009 alors qu'ils marchaient le long de la frontière Irak-Iran, nient être des espions. Ils ont gagné l'aéroport Mehrabad de Téhéran dans un convoi escorté par des responsables omanais et dans lequel se trouvait l'ambassadrice de Suisse. Les deux hommes ont quitté ensuite le pays en avion.

---

BERLIN - Le pape Benoît XVI entame aujourd'hui son déplacement le plus délicat à ce jour dans son pays d'origine, l'Allemagne, où il se rendra dans des régions majoritairement protestantes ou athées de l'ex-RDA. Au premier jour de sa visite, le souverain pontife, bavarois, doit s'exprimer devant la chambre basse du parlement allemand, le Bundestag. Une centaine de députés - soit près d'un sur sept - ont prévu de boycotter le discours papal.

---

TOKYO - Le puissant typhon Roke frappe le Japon hier, provoquant de fortes pluies dans la région de Tokyo puis dans le Tohoku, perturbant les transports publics et faisant six morts et autant de disparus.

Deuxième tempête de grande force à toucher l'archipel nippon ce mois-ci, Roke est accompagné de vents dont les pointes atteignent 240 km/heure et il a déversé plus de 40 cm de pluie dans l'est et l'ouest du Japon ces dernières 24 heures, selon l'Agence météorologique japonaise. Le typhon a privé d'électricité plus de 575.000 foyers desservis par la compagnie Tepco et obligé des entreprises comme Toyota Motor, Nissan et Mitsubishi Industries à fermer certaines usines.

---

ATHENES - Le gouvernement grec a annoncé hier soir un plan d'austérité renforcé, de façon à s'assurer le versement de sa prochaine tranche d'aide internationale et éviter une faillite le mois prochain. Alors que l'opinion publique ne voit pas le bout de la récession, les syndicats de salariés ont annoncé qu'ils s'opposeraient à ces mesures via deux grèves de 24 heures le mois prochain. Parmi les nouvelles mesures adoptées par le gouvernement, figurent une baisse des retraites, une prorogation de la taxe immobilière et une baisse de salaire pour plusieurs milliers de fonctionnaires.

---

KOUROU - Le lanceur européen Ariane 5 a réussi hier sa cinquième mission de l'année avec la mise sur orbite des satellites de télécommunication Arabsat 5C pour le compte de l'opérateur saoudien Arabsat et SES-2 pour l'opérateur SES.

---

PARIS - Un proche de Nicolas Sarkozy, Thierry Gaubert, a été mis en examen hier dans l'enquête sur une corruption présumée en marge de contrats d'armements et de la présidentielle de 1995, tandis qu'un second ami du chef de l'Etat, Nicolas Bazire, était placé en garde à vue. Ces mesures s'inscrivent dans les enquêtes liées à un attentat anti-français commis en 2002 à Karachi au Pakistan, derrière lequel se profilent des querelles d'argent et des allégations au sujet de mallettes d'argent en espèces, sur fond de guerre politique à droite en France.

Thierry Gaubert, conseiller de Nicolas Sarkozy au ministère du Budget en 1993-1995, ex-secrétaire général de la mairie de Neuilly, a passé deux jours en garde à vue depuis lundi. Déféré au juge d'instruction Renaud Van Ruymbeke, il a été mis en examen pour "recel d'abus de biens sociaux" et placé sous contrôle judiciaire, a dit son avocat François Esclatine.

Témoin de mariage de Nicolas Sarkozy et de Carla Bruni en 2008, Nicolas Bazire a de son côté été simultanément arrêté à son domicile et les enquêteurs ont perquisitionné à son domicile et son bureau. Il pourrait être présenté d'ici vendredi au juge.

---

NANTES - François Hollande a proposé hier "une nouvelle donne" pour faire face à "la conjugaison des crises économique, écologique et morale" de la France, lors d'un meeting de campagne pour les primaires socialistes à Nantes.

L'ex-premier secrétaire du Parti socialiste, qui devance Martine Aubry et Ségolène Royal dans les sondages, a ainsi promis la création de 60.000 postes en cinq ans dans l'Education nationale s'il venait à être élu à l'Elysée en 2012.

---

PARIS - Le président-fondateur des laboratoires Servier, Jacques Servier, et cinq entités juridiques de son groupe ont été mis en examen dans l'enquête sur Mediator, qui aurait fait de 500 à 2.000 morts de 1976 à 2009, a annoncé hier leur avocat Hervé Temime. Entendu toute la journée par deux juges d'instruction parisiens, Jacques Servier, 89 ans, est poursuivi pour "homicides et blessures involontaires, tromperie aggravée, escroquerie" notamment, de même que ses sociétés.

Le médecin est sous contrôle judiciaire avec une caution de quatre millions d'euros à payer, et doit fournir avant le 15 décembre une garantie portant sur six autres millions.

---

PARIS - Un convoyeur a été tué et deux employés ont été blessés dans une attaque à l'explosif menée hier matin par une dizaine d'hommes armés de fusils d'assaut contre une société de transports de fonds à Orly, dans le Val-de-Marne. Les malfaiteurs, portant des combinaisons d'intervention de policiers, avec des brassards, ont pénétré avant 06h00 (04h00 GMT) dans un "centre-fort", un dépôt d'argent liquide de la société Temis. Ils se sont emparés d'un butin d'environ 5 millions d'euros, selon une source proche de l'enquête, confirmant une information du Figaro.fr

---

AUCKLAND - Si des doutes subsistaient sur la volonté des All Blacks de jouer à fond le premier 'crunch' de la Coupe du monde, samedi contre la France, Graham Henry les a levés, hier, lors de l'annonce de sa sélection. Le capitaine Richie McCaw sera bien là pour récolter sa 100e cap, un record pour un joueur néo-zélandais. L'ouvreur Daniel Carter, en délicatesse avec son dos, débutera aussi la rencontre. Le sélectionneur des All Blacks a également titularisé le demi de mêlée Piri Weepu et sa paire de centres n°1, Ma'a Nonu et Conrad Smith, aux dépens de Sonny Bill Williams. Adam Thomson sera au centre de la troisième ligne. Owen Franks, Keven Mealamu, Tony Woodcock, Sam Whitelock et Brad Thorn formeront un cinq de devant taillé pour ferrailler avec le pack français.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant