RESUME DE L'ACTUALITE A 02h00 GMT (21/10)

le
0

LA COURNEUVE, Seine-Saint-Denis - François Hollande a reçu hier un accueil mouvementé à La Courneuve, banlieue populaire de Seine-Saint-Denis, où le président a été copieusement hué par une foule agitée. Dix ans après la flambée de violences de 2005 dans les banlieues, le chef de l'Etat a lancé un appel au développement économique dans les territoires touchés par le chômage. "Il n'y a pas de quartiers perdus dans la République, pas une France périphérique à côté de la France des villes (...). Non, il y a une France dans laquelle l'égalité doit être assurée", a-t-il déclaré. Avant d'entrer dans une pépinière d'entreprises pour y prononcer son discours, François Hollande a été copieusement hué par des personnes qui étaient venues l'attendre. "Le changement, c'est quand ? On vit dans la misère à La Courneuve", a crié un homme à l'adresse du président, entouré d'un important service d'ordre. François Hollande a annoncé la création de l'Agence France entrepreneurs, destinée à coordonner l'aide aux entreprises dans les territoires dits fragiles. Dotée de 110 millions d'euros de budget, l'Agence France entrepreneurs sera dirigée par l'entrepreneur d'origine syrienne Mohed Altrad. --- LJUBLJANA/KLJUC BRDOVECKI, Croatie - Confrontée à une vague de migrants venus du sud, la Slovénie a déployé l'armée à sa frontière et n'a pas exclu d'ériger une clôture à l'instar de la Hongrie voisine. La fermeture vendredi par la Hongrie de sa frontière sud avec la Croatie a déclenché un effet domino dans les Balkans, des milliers de personnes à la recherche de nouveaux points de passage se trouvant bloquées en divers points frontaliers de plusieurs pays. Selon les chiffres du ministère de l'Intérieur, depuis vendredi, environ 19.500 migrants sont entrés en Slovénie, petit pays qui partage ses frontières avec la Croatie, la Hongrie, l'Autriche et l'Italie. Plus de 500.000 réfugiés et migrants économiques ont atteint la Grèce par la mer depuis le début de l'année, et le rythme quotidien de nouveaux arrivants est en augmentation, dépassant les 8.000 pour la seule journée de lundi, ont fait savoir hier les Nations unies. --- LONDRES - Le président chinois Xi Jinping a salué "l'avenir radieux" des relations entre son pays et la Grande-Bretagne hier à l'entame d'une visite dont l'enjeu économique est la conclusion d'accords pour un montant de 46 milliards de dollars et qui a été marquée par des manifestations de militants des droits de l'homme. Les autorités britanniques ont déroulé le tapis rouge pour accueillir le chef de l'Etat chinois dont l'arrivée a été saluée par le tir de 41 coups de canons à Buckingham Palace. Le Premier ministre britannique David Cameron espère profiter de cette présence pour faire de son pays un partenaire privilégié de Pékin en Europe occidentale et obtenir des investissements dans les infrastructures, l'énergie nucléaire et les transformations envisagées pour le nord de l'Angleterre. --- BEYROUTH - Au moins trois Russes combattant aux côtés des troupes du régime de Bachar al Assad ont été tués et plusieurs autres blessés lundi par un obus qui a atteint leur position en Syrie, dans la province côtière de Lattaquié, a-t-on appris hier de source militaire pro-gouvernementale haut placée à Damas. A Moscou, le ministère russe de la Défense a démenti l'information dans un communiqué. Rami Abdoulrahman, directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'homme, a dit à Reuters avoir confirmation par ses sources de la mort de Russes, mais il n'a pas pu avancer de bilan précis. Selon lui, il ne s'agirait pas de militaires russes engagés mais de volontaires. --- BRAZZAVILLE - Au moins quatre personnes ont été tuées hier à Brazzaville dans des affrontements entre policiers congolais et manifestants pour qui les modifications constitutionnelles en préparation, sur laquelle la population se prononcera dimanche par référendum, visent à maintenir indûment au pouvoir le président Denis Sassou Nguesso. Les forces de l'ordre ont eu recours aux gaz lacrymogènes et à des tirs de sommation pour disperser des milliers de manifestants qui s'étaient rassemblés en début de matinée malgré l'interdiction des réunions publiques récemment décidée par le gouvernement. Les manifestants avaient déployé des banderoles où on pouvait lire "Sassou dégage" et "Non au référendum!". --- PARIS - La France et le Koweït vont signer aujourd'hui un accord et des lettres d'acceptation portant sur trois volets de contrats d'armement terrestre, aérien et maritime, pour un montant estimé à 2,5 milliards d'euros, a-t-on indiqué hier dans l'entourage de Jean-Yves Le Drian. Le petit émirat pétrolier du Golfe, dont le Premier ministre et le ministre de la Défense sont à Paris pour une visite de deux jours, avait indiqué en juin son intention d'acquérir 24 hélicoptères lourds Caracal, d'Airbus Helicopters, la filiale d'Airbus Group, pour un montant d'un milliard d'euros. --- LYON - Le procureur de la République a requis la relaxe de Marine Le Pen, jugée à Lyon pour avoir comparé en 2010 les prières de rue musulmanes à l'Occupation, considérant que l'infraction n'était pas suffisamment caractérisée. Le magistrat a reconnu que les propos prononcés par Marine Le Pen pouvaient être "choquants" mais a estimé qu'ils "faisaient partie de la liberté d'expression". La présidente du Front national, poursuivie pour "provocation à la discrimination en raison de l'appartenance à une religion", encourt un an de prison et 45.000 euros d'amende. --- PARIS - La ministre de la Justice, Christiane Taubira, va recevoir aujourd'hui les représentants du Conseil national des barreaux (CNB), de la Conférence des bâtonniers et de l'ordre des avocats de Paris pour tenter de calmer la fronde des avocats contre le "passage en force" du gouvernement sur le financement de l'aide juridictionnelle. La grève générale lancée lundi par les avocats de Paris s'est étendue hier à une vingtaine de barreaux de province. Vingt barreaux ont décidé de manière souveraine d'une grève totale et illimitée de leur activité, notamment Rouen, Grenoble et Bordeaux, a-t-on appris auprès du CNB. Dans le même temps, quatre syndicats des personnels de l'administration pénitentiaire appellent à une manifestation nationale demain à Paris, qui conduira le cortège devant le ministère de la Justice. --- LYON - De violents incidents ont éclaté hier à Moirans (Isère), où une trentaine de jeunes issus de la communauté des gens du voyage ont mis le feu à des carcasses de voitures pour demander la libération d'un de leurs amis incarcéré afin qu'il puisse assister aux obsèques d'un proche, a annoncé la préfecture locale. La route départementale 1085 a été coupée dans l'après-midi dans les deux sens et la préfecture a dû mettre en place des déviations pour permettre la circulation entre Lyon et Grenoble. Le groupe a fait brûler des véhicules près de la gare et la SNCF a dû interrompre le trafic. Des incendies ont été allumés près de la prison d'Aiton (Savoie) où est incarcéré le détenu et des prisonniers ont refusé de réintégrer leurs cellules. Le Premier ministre Manuel Valls a rapidement réagi sur Twitter en affirmant qu'il n'y aurait qu'"une seule réponse : la fermeté et le rétablissement de l'ordre" face "aux violences inadmissibles commises à Moirans". --- PARIS - L'Unedic a revu hier en légère baisse ses prévisions de déficit pour 2015 bien qu'elle anticipe une évolution plus défavorable du nombre des demandeurs d'emploi. L'organisme gestionnaire de l'assurance chômage table désormais sur 62.000 demandeurs de catégorie A (sans aucune activité) supplémentaires cette année, à 3,563 millions, contre 12.000 dans ses prévisions de juin. Elle ne s'attend plus en revanche qu'à un déficit de 4,4 milliards d'euros en 2015, soit 0,2 milliard de mieux que prévu précédemment, après 3,7 milliards en 2014. L'Unedic explique cette baisse par l'amélioration de la conjoncture et les nouvelles dispositions de la convention d'assurance chômage négociée l'an passé.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant