RESUME DE L'ACTUALITE A 02h00 GMT (21/07)

le
0

ATHÈNES - Les établissements bancaires ont rouvert hier en Grèce et le gouvernement a entamé les remboursements dus à la Banque centrale européenne (BCE) et au fonds monétaire international (FMI), témoignant d'un timide retour à la normale à Athènes après l'accord en vue d'un troisième plan d'aide. Des files d'attentes se sont formées dès le petit matin devant les agences bancaires, fermées depuis trois semaines, les épargnants étant désormais autorisés à retirer jusqu'à 420 euros d'argent liquide par semaine au lieu de 60 euros par jour. La fermeture des banques était l'une des illustrations les plus évidentes de la crise qui a amené la Grèce au bord du précipice. Les hausses de taxe sur la valeur ajoutée (TVA) sont entrées en vigueur, notamment celles sur l'alimentation et les transports publics, qui font passer la TVA de 13% à 23%. La Bourse d'Athènes, elle aussi fermée depuis le 29 juin, restera en revanche close jusqu'à nouvel avis. --- SURUC, Turquie - Un attentat suicide imputé à l'Etat islamique (EI) a fait au moins 30 morts et une centaine de blessés hier devant un centre culturel de la ville turque de Suruc, à quelques kilomètres de la frontière syrienne. L'explosion s'est produite lors d'un rassemblement de jeunes, turcs et kurdes, qui s'apprêtaient à se rendre à Kobani, ville kurde de l'autre côté de la frontière syrienne qui a été le théâtre de violents combats entre forces kurdes et combattants de l'EI. Les premiers éléments de l'enquête accréditent la thèse d'un attentat suicide commis par les djihadistes de l'EI, ont déclaré à Reuters deux hauts responsables turcs. En visite à Chypre, le président turc Recep Tayyip Erdogan a condamné les responsables de cet "attentat terroriste". "Le terrorisme n'a pas de religion, pas de pays, pas de race", a-t-il dit. D'après le quotidien turc Hurriyet, l'attentat a été commis par une jeune fille de 18 ans. --- WASHINGTON - Cuba et les Etats-Unis ont formellement renoué hier leurs relations diplomatiques, rompues il y a cinquante-quatre ans, et le drapeau cubain a été hissé sur l'ambassade de Cuba à Washington. Le ministre cubain des Affaires étrangères, Bruno Rodriguez, a présidé la réouverture de la représentation diplomatique, étape symbolique du rapprochement annoncé simultanément le 17 décembre dernier par Barack Obama et son homologue, Raul Castro. Dans la capitale cubaine, l'ambassade américaine a également rouvert, mais en toute discrétion: la "section d'intérêts" américaine a publié un communiqué indiquant qu'elle devenait "officiellement l'ambassade des Etats-Unis". La bannière étoilée n'y sera hissée qu'à l'occasion d'une visite de John Kerry dans l'île, prévue le 14 août prochain. --- BUJUMBURA - L'opposition burundaise a appelé une nouvelle fois hier les électeurs à boycotter le scrutin présidentiel de ce mardi qui risque, selon elle, d'aboutir à un durcissement du régime en place. Le pays traverse une violente crise depuis que le président actuel, Pierre Nkurunziza, a annoncé en avril qu'il comptait briguer un troisième mandat. --- DAKAR - L'ancien dirigeant tchadien Hissène Habré a été contraint de comparaître hier à Dakar où un tribunal spécial mis en place par l'Union africaine doit le juger pour crimes contre l'humanité. Tout de blanc vêtu, l'ancien homme fort du Tchad a été conduit dans la salle d'audience avant que les médias n'entrent à leur tour. "On a amené Habré de force", a dit une source judiciaire. Hissène Habré, 72 ans, a été arrêté en 2013 au Sénégal où il vivait en exil depuis le coup d'Etat mené contre lui par Idriss Déby, l'actuel président tchadien, en 1990. Des associations de défense des droits de l'homme le disent responsable de la torture ou de la mort de 40.000 personnes lors des huit années pendant lesquelles il a présidé le Tchad. --- BRUXELLES - Les Vingt-Huit ne sont pas parvenus à s'entendre hier sur la répartition de 40.000 demandeurs d'asile entre les différents pays de l'Union européenne au cours des deux prochaines années et ont remis une décision finale à la fin de l'année. A la suite de la mort de 700 migrants en mer Méditerranée entre la Libye et l'Italie au mois d'avril, les dirigeants européens se sont promis en juin de trouver avant la fin juillet un arrangement concernant la relocalisation des migrants. A Bruxelles, les 28 ministres chargés du dossier se sont mis d'accord pour respecter les conclusions du sommet de juin, sans toutefois décider du nombre de migrants que chaque pays devra accueillir. Jusqu'à présent, les Etats de l'Union européenne n'ont trouvé une solution que pour environ 32.000 demandeurs d'asile arrivés sur les côtes italiennes et grecques. --- PARIS - Les députés français ont engagé hier l'examen d'un projet de loi controversé sur l'immigration qui propose d'améliorer les conditions de vie des résidents légaux en France tout en renforçant la lutte contre l'immigration illégale. Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a précisé que la France comptait 6 millions d'étrangers et que les flux migratoires réguliers représentaient environ 200.000 personnes par an, dont 65.000 étudiants, moins de 20.000 travailleurs et de 15.000 à 20.000 personnes demandant asile ou refuge, le solde étant constitué essentiellement par l'immigration familiale. Le député Les Républicains Guillaume Larrivé, un proche de Nicolas Sarkozy, a appelé à "rompre avec cette idéologie immigrationniste" et accusé le gouvernement d'avoir "une pratique qui est celle de l'augmentation de l'immigration". Il a assuré que son parti s'opposerait au projet de loi "article après article, alinéa après alinéa". --- ISTRES, Bouches-du-Rhône - Dassault Aviation a décidé d'augmenter la production d'avions de combat Rafale pour anticiper de nouvelles commandes à l'export, a déclaré hier le PDG de l'avionneur Eric Trappier. Le nombre de livraisons de Rafale, actuellement de 11 par an, augmentera à partir de 2018, le temps pour le groupe d'orchestrer la montée en cadence, qui peut être au moins doublée, a-t-il précisé à Reuters. Eric Trappier s'exprimait au centre d'essais en vol de Dassault Aviation à Istres à l'issue de la cérémonie de livraison à l'Egypte des trois premiers Rafale jamais exportés par la France. --- PARIS - Le gouvernement a suivi la recommandation de la Banque de France en abaissant de 1,0% à 0,75% le taux du Livret A à partir du 1er août, un taux supérieur d'un quart de point à ce qu'il aurait été si l'inflation avait été pleinement prise en compte. "L'objectif est double : garantir le pouvoir d'achat des épargnants et favoriser l'investissement du secteur du logement social avec un gain de plus de 300 millions d'euros", a déclaré le ministre des Finances Michel Sapin dans un communiqué. La très faible inflation aurait dû conduire à abaisser le taux du Livret A à 0,50% si la formule de calcul avait été appliquée conformément à la loi. --- PARIS - Les éleveurs français ont engagé dans le Calvados et la Manche une campagne de protestation contre la faiblesse des prix de leurs productions pour exiger des acteurs de la filière le respect des accords de revalorisation. Les accès à Caen étaient bloqués par quelque 300 tracteurs et engins agricoles, dont des bennes remplies de fumier et de gravats, ainsi que les accès à Lisieux. Dans la Manche, entre 200 et 250 tracteurs bloquaient les accès à l'autoroute A84 entre Rennes et Caen, a-t-on appris auprès de la FDSEA locale. Les manifestants ont également érigé des barrages sur les accès au Mont Saint-Michel, l'un des sites touristiques les plus visités de France. Ils ont deversé du fumier, de la paille sur la route et déposé des pneus. La FRSEA de Bretagne annonce pour sa part des "actions ciblées" pour les prochains jours, notamment en direction des entreprises agroalimentaires. Le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, a proposé aux éleveurs normands de les recevoir jeudi à Paris, après l'examen d'un rapport du médiateur sur les prix des productions agricoles, mais ces derniers ont décliné l'invitation et attendent le ministre de pied ferme à Caen.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant