RESUME DE L'ACTUALITE A 02h00 GMT (19/09)

le
0

EDIMBOURG - Les Ecossais retiennent leur souffle au lendemain du référendum d'autodétermination auquel ils ont participé en nombre et dont le résultat devrait être connus en début de matinée. Un sondage de l'institut Yougov réalisé pendant le scrutin auprès de 1.828 personnes qui avaient déjà été interrogées crédite les unionistes de 54% des voix. Les tout premiers résultats partiels, qui concernent la région de Clackmannanshire, soit un peu moins de 1% de l'électorat, donne le même résultat, mais il faudra attendre 04h00 GMT pour avoir ceux, plus significatifs des grandes villes. "Ce sondage indique que l'Union l'a emporté", a commenté Laurence Janra-Lipinski, responsable des recherches chez Yougov, interrogée par Reuters. "On dirait que l'Union va rester intacte pour le moment", a-t-elle ajouté, parlant d'un "revirement modeste mais significatif et tardif" après l'enquête d'il y a dix jours donnant le "oui" vainqueur. --- PARIS - François Hollande a promis hier de mener "jusqu'au bout" sa mission "pas facile" avec l'espoir, mais pas la promesse, que sa politique donnerait des résultats avant 2017, grâce à ses réformes et à une prise de conscience de l'Union européenne. Le président français le plus impopulaire de la Ve République a placé la quatrième conférence de presse de son quinquennat sous le signe de la gravité, insistant sur sa volonté d'agir "contre vents et marées". ID:nL6N0RJ4GE "Je suis président, je ne suis pas candidat", a-t-il dit à propos de ses ambitions pour l'élection présidentielle de 2017. "Je serai président jusqu'au bout, je n'ai pas d'autre objectif, pas d'autre priorité, d'autre devoir que de faire tout, je dis bien tout, pour mon pays." --- PARIS - Les frappes aériennes contre des cibles en Irak seront menées dans un délai court, a déclaré hier François Hollande, ajoutant ne pas entendre intervenir en Syrie où la France n'est pas "appelée". Paris a décidé d'accorder son soutien aux autorités irakiennes pour des frappes aériennes contre les djihadistes de l'Etat islamique, mais a écarté des frappes en Syrie. "Dès que nous aurons identifié des cibles (en Irak, NDLR) nous agirons, c'est-à-dire dans un délai court", a déclaré François Hollande. "Nous ne pouvons pas, malgré la présence de ce groupe terroriste Daech (l'Etat islamique, NDLR) en Syrie, (mener) de quelque manière que ce soit notre action pour le régime du dictateur" Bachar al Assad, a-t-il toutefois ajouté. WASHINGTON - Les sénateurs américains ont approuvé hier à une large majorité le projet de Barack Obama visant à armer et à former les rebelles syriens modérés qui combattent l'Etat islamique. Le texte, adopté la veille à la Chambre des représentants, a été approuvé par 78 voix contre 22. Il entrera en vigueur une fois promulgué par le président, qui s'est félicité de son adoption. "Le fort soutien bipartisan du Congrès à ce nouvel effort de formation montre que les Américains sont unis face à la menace de l'EIIL, qui a exécuté tant d'innocents", a souligné le président, qui a proposé la semaine dernière de former une vaste coalition pour les éradiquer. BEYROUTH - Des combattants de l'Etat islamique se sont emparés d'une vingtaine de villages kurdes dans le nord de la Syrie et encerclent la ville d'Aïn al Arab (Kobani), à la frontière avec la Turquie, ont indiqué hier l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) et un responsable kurde. Les djihadistes ont utilisé des armes lourdes, des lance-roquettes et des chars lors de leur offensive, a précisé un porte-parole du principal groupe armé kurde, YPG, à Aïn al Arab. La ville, également connue sous le nom de Kobani, est désormais encerclée, a-t-il ajouté. L'OSDH, proche de l'opposition à Bachar al Assad, a indiqué de son côté qu'un "grand nombre de combattants" de l'EI étaient engagés dans cette offensive qui a débuté mercredi. --- VIENNE - Les Etats-Unis et l'Union européenne ont demandé hier à l'Iran de mieux coopérer avec l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), qui enquête sur le programme nucléaire de la République islamique soupçonnée de vouloir se doter de l'arme atomique. Cette requête a été exprimée lors d'une réunion du conseil de direction de l'AIEA à Vienne alors que les représentants de Téhéran et du groupe P5+1 (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Grande-Bretagne et Allemagne) s'apprêtent à reprendre leurs discussions à New York. --- WASHINGTON - Le président ukrainien Petro Porochenko, en visite à Washington, a déclaré hier que son armée avait besoin d'"équipements militaires létaux et non-létaux" et demandé à bénéficier d'un statut spécial. "J'incite fortement les Etats-Unis à accorder à l'Ukraine un statut spécial de sécurité et de défense au plus haut niveau d'interaction avec des alliés non membres de l'Otan", a-t-il dit devant les deux chambres du Congrès. --- CONAKRY - Les corps de huit personnes, dont ceux de trois journalistes, ont été retrouvés dans un village du sud-est de la Guinée après l'attaque mardi d'une équipe chargée de former la population à se protéger contre l'épidémie de fièvre Ebola, a annoncé hier un porte-parole du gouvernement guinéen. "Les huit corps ont été retrouvés dans les latrines du village. Trois des victimes avaient la gorge tranchée", a précisé Damantang Albert Camara à Reuters. NATIONS UNIES - Les Nations unies vont mettre sur pied une mission spéciale pour combattre l'épidémie de fièvre Ebola qui a fait plus de 2.600 morts dans l'ouest de l'Afrique et vont déployer des équipes au Liberia, en Guinée et au Sierra Leone, les pays les plus touchés. Le Conseil de sécurité de l'Onu a par ailleurs voté à l'unanimité une résolution déclarant l'épidémie "menace pour la paix et la sécurité internationales". --- TOULOUSE - Quatre personnes sont mortes dans les violents orages qui se sont abattus sur le département de l'Hérault, a-t-on appris hier auprès de la préfecture. Les quatre victimes ont été emportées par les eaux dans un camping de Lamalou-les-Bains dans la nuit de mercredi à jeudi, a-t-on précisé. Une enquête judiciaire a été ouverte par le procureur de la République de Béziers. Selon la préfecture, le Bitoulet, la rivière qui traverse le village thermal, est sortie de son lit et a provoqué la rupture d'un embâcle naturel formé de branchages. Cette brusque montée des eaux, qui s'est produite vers deux heures du matin, a emporté des camping-cars et des caravanes. --- PARIS - Le Syndicat national des pilotes de ligne d'Air France menace la direction de la compagnie d'une grève illimitée au quatrième jour d'un conflit qui s'enlise en raison de désaccords persistants sur la stratégie de développement de Transavia, la filiale à bas coût d'Air France-KLM. Le préavis du SNPL, majoritaire, court jusqu'au 22 septembre. Son président, Jean-Louis Barber, affirme cependant au quotidien Le Monde que le mouvement pourrait se prolonger. Jeudi, seuls quatre vols sur dix étaient assurés. --- PARIS - Le Parlement français a adopté définitivement hier une proposition de loi socialiste qui vise à rééquilibrer les conditions d'exercice des taxis et des voitures de tourisme avec chauffeurs (VTC), afin d'apaiser les tensions entre les deux professions. Les députés ayant adopté en deuxième lecture le texte tel que le Sénat l'avait voté le 23 juillet, la proposition est donc définitivement adoptée par le Parlement.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant