RESUME DE L'ACTUALITE A 02h00 GMT (18/05)

le
0
PARIS - Les routiers ont entamé hier une semaine de grèves 
reconductibles, notamment dans les transports, pour appuyer la 
mobilisation contre la loi Travail qui s'essouffle plus de deux 
mois après le début de contestation dans la rue.    
    Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont de nouveau 
défilé hier à l'appel des sept syndicats (CGT, FO, FSU, 
Solidaires, Unef, UNL et Fidl) opposés au texte porté par la 
ministre du Travail Myriam El Khomri. 
    Ils étaient 68.000 à travers la France en comptant Paris, 
selon le ministère de l'Intérieur, soit un peu plus que les 
55.000 de de la précédente journée du 12 mai. 
    Au total, 87 personnes ont été interpellées dans tout le 
pays, dont 46 ont été placées en garde à vue, annonce le 
ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, dans un communiqué. 
    Onze policiers ont été blessés, dont un grièvement par un 
jet de projectile à Lyon, précise-t-il. 
     --- 
    BAGDAD - Trois attentats ont fait 77 morts et près de 150 
blessés hier à Bagdad, où les violences interconfessionnelles se 
multiplient à nouveau. L'influent imam chiite Moktada al Sadr a 
reproché au gouvernement d'Haïdar al Abadi de ne pas faire le 
nécessaire pour assurer la sécurité de la capitale. Ses 
miliciens se sont déployés à Sadr City, vaste quartier chiite de 
l'est de la capitale, et dans cinq autres secteurs de la ville 
en proie à une insécurité croissante.  
    Hier, un attentat suicide a fait 41 morts et plus de 70 
blessés dans le quartier d'Al Chaab. Une voiture piégée a par 
ailleurs coûté la vie à 30 personnes et fait 57 blessés, a-t-on 
appris de sources policières et médicales. Les deux actes ont 
été revendiqués par les djihadistes de l'Etat islamique.  
    Une deuxième voiture piégée a fait six morts et 21 blessés à 
Al Rachid, dans le sud de Bagdad, dit-on de mêmes sources. 
    Le Premier ministre a ordonné l'arrestation du responsable 
de la sécurité d'Al Chaab, sans en préciser la raison.  
     
    BAGDAD - L'armée irakienne a pris position hier à Routba, 
localité isolée de l'ouest du pays proche de la frontière 
syrienne, dans le cadre d'une offensive lancée pour couper les 
voies d'approvisionnement de l'Etat islamique (EI). 
    Les forces antiterroristes soutenues par la coalition formée 
à l'initiative des Etats-Unis se sont emparées du quartier d'Al 
Intisar, a précisé un porte-parole. Les djihadistes n'ont selon 
lui opposé que peu de résistance, mais se sont vraisemblablement 
mis à couvert pour contraindre par la suite les forces 
gouvernementales à des combats de rue. 
     --- 
    PARIS - François Hollande a exprimé hier la détermination de 
la France à organiser une conférence internationale pour 
relancer les négociations entre les Palestiniens et Israël tout 
en acceptant d'en repousser la date prévue le 30 mai afin de 
s'assurer d'une participation des Etats-Unis. 
    Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a réitéré 
dimanche son opposition à cette initiative, lors d'une visite à 
Jérusalem du chef de la diplomatie française, Jean-Marc Ayrault. 
    Cette conférence ministérielle doit réunir les représentants 
du Quartet sur le Proche-Orient (Etats-Unis, Russie, Union 
européenne, Nations unies), la Ligue arabe, le Conseil de 
sécurité des Nations unies et une vingtaine de pays. 
    Mais le secrétaire d'Etat américain, John Kerry, a fait 
savoir qu'il ne pourrait pas être présent le 30 mai. 
    "John Kerry ne peut pas venir le 30 mai. Elle est retardée", 
a déclaré le chef de l'Etat français au micro d'Europe 1. 
     
    VIENNE - Les Etats membres du Groupe international de 
soutien à la Syrie (GISS) réunis hier à Vienne ne sont pas 
parvenus à fixer une date pour la reprise des discussions 
indirectes entre Damas et l'opposition, qui refuse toujours de 
renouer le dialogue faute d'une amélioration de la situation sur 
le terrain.  
    Malgré leur pessimisme, les 17 ministres des Affaires 
étrangères se sont engagés à oeuvrer au rétablissement du 
cessez-le-feu entré en vigueur fin février et mis à mal depuis 
le mois dernier par les combats autour d'Alep, la grande ville 
du Nord. Dans leur communiqué commun, ils réclament une 
cessation totale des hostilités et invitent les belligérants à 
autoriser l'acheminement d'aide humanitaire.  
     --- 
    WASHINGTON - Hillary Clinton a remporté hier d'une courte 
tête la primaire démocrate du Kentucky, selon la chaîne 
d'information MSNBC. Sur la base de 99% des bulletins de vote 
dépouillés, l'ex-secrétaire d'Etat obtient 46,7% tandis que son 
rival en obtient autour de 46,3%. Les 55 délégués de cet Etat 
sont attribués à la proportionnelle. 
     --- 
    PARIS - Les Républicains se sont accordés hier soir sur une 
formule de compromis pour le vote des expatriés à la primaire de 
la droite, objet d'un conflit entre Nicolas Sarkozy et ses 
rivaux qui l'ont de nouveau mis en garde sur la régularité du 
scrutin. 
    Deux semaines après le bureau politique qui avait modifié 
les modalités de vote des quelque 1,2 million de Français de 
l'étranger sous l'impulsion du président de LR -- ce en 
l'absence de ses principaux concurrents --, les protagonistes de 
la primaire se sont retrouvés mardi soir dans un climat tendu. 
    "Pas besoin de s'énerver!", a ainsi lancé Nicolas Sarkozy à 
Alain Juppé, favori des sondages pour l'investiture 
présidentielle, qui contestait les motifs du revirement de 
l'ancien chef de l'Etat, selon des participants à la réunion. 
    Nicolas Sarkozy avait invoqué le 4 mai le respect du 
"principe constitutionnel du maintien de l'égalité des citoyens 
devant le vote" pour demander que les expatriés votent par 
bulletins, comme en métropole, alors que le recours au vote 
électronique faisait jusqu'ici consensus.   
    Alain Juppé a jugé hier que l'argument était "inutile" et 
"peu convaincant", selon des participants. 
     --- 
    PARIS - Les députés français ont engagé hier l'examen de 
deux projets de loi visant à réformer la Justice afin de 
l'adapter aux exigences du XXIe siècle qui prévoit le divorce 
par consentement mutuel sans passage devant le juge. 
    La réforme lancée par Christiane Taubira a été élargie par 
son successeur Jean-Jacques Urvoas, qui a obtenu 107 millions 
d'euros de crédits supplémentaires pour assurer le financement 
immédiat de juridictions proches de l'asphyxie. 
    Le ministre de la Justice a expliqué que l'objectif de la 
réforme était de désengorger les tribunaux, notamment par la 
possibilité de divorcer sans jugement en faisant enregistrer une 
convention chez un notaire, le divorce étant effectif après un 
délai de 15 jours de rétractation. 
    La réforme prévoit la suppression des tribunaux 
correctionnels des mineurs mis en place sous le quinquennat de 
Nicolas Sarkozy et l'enregistrement du pacte civil de solidarité 
(PACS) dans les mairies et non plus au greffe du tribunal. 
     --- 
    TOKYO - L'économie japonaise a progressé à son rythme le 
plus fort en un an au premier trimestre 2016, caractérisé par 
une hausse de 0,4% du produit intérieur brut (PIB), grâce, entre 
autres, à la solidité de la consommation des ménages et des 
exportations. 
    Selon les analystes, ce rebond ne sera pas suffisant pour 
dissiper les inquiétudes quant aux perspectives peu engageantes. 
    Au vu des statistiques que publie aujourd'hui le 
gouvernement, le PIB de la troisième économie mondiale a 
progressé de 1,7% en rythme annualisé sur la période 
janvier-mars, soit nettement plus que l'estimation moyenne de 
0,2% des économistes. Cela marque un rebond par rapport à la 
contraction de 1,7% enregistrée au quatrième trimestre 2015. 
    Mais certains tempèrent l'enthousiasme et pointent l'effet 
technique de l'année bissextile, qui rajoute une journée au 
premier trimestre. 
 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant