RESUME DE L'ACTUALITE A 02h00 GMT (16/09)

le
0

PARIS - Manuel Valls sollicite aujourd'hui la confiance de l'Assemblée nationale pour son gouvernement, une épreuve qu'il espère "passer avec de la force" malgré les "frondeurs" de sa majorité. L'exécutif est confiant quant à sa capacité à obtenir un vote positif, l'aile gauche du PS, qui lui reproche sa politique de baisse des charges des entreprises, ayant annoncé qu'elle s'abstiendrait et ne voterait pas contre, malgré les appels à la "cohérence" lancés par le Front de gauche. Selon un haut responsable socialiste et des pointages effectués par Reuters à l'Assemblée, les "frondeurs" devraient être une trentaine à s'abstenir, contre 11 seulement en avril dernier lors du vote de confiance au premier gouvernement Valls. La confiance étant calculée sur la base des suffrages exprimés, ces abstentions ne seraient pas assez nombreuses pour empêcher un vote positif, d'autant plus que le gouvernement peut compter sur les 17 députés radicaux de gauche et sur l'abstention d'au moins un partie des députés écologistes. Manuel Valls a affirmé hier vouloir poursuivre sa mission "jusqu'au bout", démentant au passage avoir dit, comme l'affirme le quotidien Le Monde, que "ce sera(it) foutu" si la situation en France ne s'est pas inversée "d'ici trois à six mois". --- PARIS - La conférence internationale de Paris sur l'Irak s'est engagée à fournir une "aide militaire appropriée" à Badgad pour lutter contre l'Etat islamique (EI) dans une déclaration finale qui ne précise toutefois pas l'ampleur de ce soutien. Réunis hier à Paris trois mois après le début de l'offensive de l'EI en Irak, une trentaine de pays, dont les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'Onu, ont discuté des aspects sécuritaires, humanitaires et politiques de la réponse à apporter au défi posé par l'organisation radicale sunnite. L'Iran, dont le rôle est crucial dans la région, a par ailleurs rejeté une offre de discussion des Etats-Unis sur le dossier. Le guide suprême de la révolution iranienne, l'ayatollah Ali Khamenei, a dit avoir personnellement mis son veto à toute coopération entre l'Iran et les Etats-Unis pour combattre les djihadistes sunnites. Issu d'Al Qaïda, l'EI s'est emparé au cours de l'été de vastes pans de territoires en Irak et en Syrie, provoquant la fuite de plusieurs dizaines de milliers de civils, et a revendiqué la décapitation de deux journalistes américains et d'un ressortissant britannique. L'armée américaine a annoncé dans la nuit qu'elle étendait sa campagne aérienne militaire engagée début août contre l'EI et que ses avions de chasse avaient mené un raid contre une cible au sud-ouest de Bagdad. L'aviation française a procédé hier à ses premiers vols de reconnaissance au-dessus de l'Irak. --- ABERDEEN, Ecosse - David Cameron a une nouvelle fois exhorté hier les Ecossais à ne pas voter en faveur de l'indépendance jeudi, un choix qui les lierait "pour toujours". "L'indépendance ne serait pas une séparation à l'essai mais un divorce douloureux", a-t-il dit. Si les Ecossais prennent la voie de l'indépendance, le Premier ministre britannique risque de se retrouver sur un siège éjectable à moins de huit mois des élections législatives, préviennent certains députés de son propre parti conservateur. --- MOSCOU - Vladimir Poutine et Angela Merkel ont discuté hier, lors d'une conversation téléphonique, de l'importance de maintenir un cessez-le-feu en Ukraine, indique le Kremlin dans un communiqué. Malgré l'entrée en vigueur de la trêve le 5 septembre, des combats sporadiques se poursuivent, notamment autour de l'aéroport de Donetsk, aux mains des forces gouvernementales. Selon les autorités municipales de Donetsk, six personnes ont été tuées dimanche par des tirs d'artillerie dans la ville, tenue par les séparatistes pro-russes. --- GENEVE - Un demi-millier de migrants seraient morts la semaine dernière au large de Malte après que des passeurs eurent éperonné leur embarcation, a déclaré l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), portant à plus de 700 le nombre de clandestins disparus en Méditerranée en l'espace de quelques jours. Selon Christiane Berthiaume, porte-parole de l'OIM, des passeurs auraient demandé aux migrants de changer de bateau en pleine mer. Devant le refus des passagers, les passeurs ont utilisé leur bateau pour éperonner celui des migrants. --- PARIS - Les syndicats français dénoncent "une provocation" après la publication dans le journal Les Echos d'un document de travail du Medef qui évoque la suppression de jours fériés, la remise en cause des 35 heures ou la création d'un salaire inférieur au smic. Comme la CGT, la CFDT a dénoncé une "provocation" du Medef, à la veille du discours de politique générale du Premier ministre suivi d'un vote de confiance sur sa politique de réduction des impôts et des charges pensant sur les entreprises. Le secrétaire général de Force Ouvrière Jean-Claude Mailly a estimé que le Medef était "dans l'outrance" avec ce document. --- PARIS - Air France KLM connaîtra aujourd'hui un deuxième jour d'une grève très suivie des pilotes qui contestent la stratégie de développement de la filiale à bas coûts Transavia. La compagnie aérienne prévoit d'assurer 40% de ses quelque 1.000 vols quotidiens, "compte tenu d'un taux de grévistes stable estimé à 60% pour cette journée", selon un communiqué du groupe. --- PARIS - Orange a annoncé hier soir le lancement d'une offre publique d'achat amicale sur l'opérateur télécoms espagnol Jazztel valorisant ce dernier à 3,4 milliards d'euros, en vue de renforcer sa présence dans le pays où il contrôle déjà le numéro trois du mobile. Avec environ 10% du chiffre d'affaires global, l'Espagne constitue le deuxième marché de l'opérateur historique français qui est parvenu à y gagner des parts de marché et améliorer sa rentabilité en dépit d'une concurrence soutenue. --- LES SABLES D'OLONNE, Vendée - L'ancien maire de La Faute-sur-Mer (Vendée) et ses quatre co-prévenus ont soulevé l'incompétence du tribunal correctionnel des Sables d'Olonne (Vendée) à statuer sur l'indemnisation des victimes de la tempête Xynthia, en 2010. Au premier jour de leur procès pour "homicides involontaires" et "mise en danger de la vie d'autrui", leurs avocats ont invoqué la "protection fonctionnelle" réservée aux fonctionnaires et agents de service public dans l'exercice de leurs fonctions pour justifier le renvoi devant le tribunal administratif de Nantes des demandes de dommages et intérêts des survivants et proches des vingt-neuf personnes mortes noyées dans la nuit du 27 au 28 février 2010. --- CAP CANAVERAL, Floride - La Nasa n'atteindra pas l'objectif que lui a fixé le Congrès d'identifier d'ici à 2020 la plupart des petits astéroïdes proches de la Terre et potentiellement dangereux, écrit l'inspecteur général de l'agence spatiale américaine dans un rapport. Le budget annuel de la Nasa consacré à la traque des "objets géocroiseurs" (ou NEO en anglais, Near-Earth Objects), qui volent à moins de 45 millions de km de la Terre, a pourtant décuplé au cours des cinq dernières années, passant de 4 millions de dollars en 2009 à 40 millions en 2014. Mais les efforts de l'agence pèchent par manque de coordination, estime l'inspecteur général Paul Martin.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant