RESUME DE L'ACTUALITE A 02h00 GMT (15/05)

le , mis à jour à 04:20
0

BUJUMBURA - Le président Pierre Nkurunziza est rentré au Burundi, a annoncé hier la présidence, quelques heures après une déclaration du chef de l'armée faisant état de l'échec du coup d'Etat fomenté la veille par un général rebelle. "Le président Nkurunziza est de retour au Burundi après la tentative de coup d'Etat. Il félicite l'armée, la police et le peuple burundais", dit un texto envoyé par la présidence. Le général Prime Niyongabo, chef d'état-major de l'armée, avait annoncé plus tôt dans la journée que les forces loyalistes avaient repris le contrôle de la situation dans le pays après le coup de force fomenté alors que le chef de l'Etat se trouvait en déplacement en Tanzanie. "Le coup d'Etat a échoué, les forces loyalistes contrôlent tous les points stratégiques", a-t-il déclaré à la radio nationale. Un journaliste a précisé que deux stations de radio privées et une chaîne de télévision étaient les cibles d'attaques menées par des hommes portant des uniformes de la police, restée fidèle à Pierre Nkurunziza. Ces radios avaient relayé mercredi la déclaration du général Godefroid Niyombaré annonçant qu'il avait renversé le président Nkurunziza, dont la décision de briguer un troisième mandat lors de l'élection du 26 juin, jugée anticonstitutionnelle par l'opposition, a plongé le pays dans sa crise la plus grave depuis la fin de la guerre civile en 2005. --- DAMAS - L'armée gouvernementale syrienne affronte les combattants de l'Etat islamique à un ou deux kilomètres à peine des vestiges de l'antique cité de Palmyre, un site classé par l'Unesco, a dit à Reuters le directeur général des antiquités et des musées de Syrie. Maamoun Abdoulkarim a prévenu que si l'organisation djihadiste s'emparait du site, "ils détruiront tout ce qui y existe". Palmyre, aujourd'hui appelée Tadmor, est l'un des sites archéologiques les plus riches du monde antique, placé en 2013 sur la liste de l'Unesco du patrimoine mondial en péril. --- BEYROUTH - L'organisation Etat islamique a diffusé hier un enregistrement sonore qu'elle attribue à son chef Abou Bakr al Baghdadi, lesquel appelle les musulmans à rejoindre la Syrie et l'Irak ou à prendre les armes dans leurs pays d'origine. Ce serait, si le message est authentifié, le premier message de Baghdadi depuis que des rumeurs le donnaient blessé cette année en Irak. Certains ont évoqué sa mort, d'autres déclaré qu'il ne dirigeait plus l'EI. Dans l'enregistrement posté sur divers sites islamistes par l'organe de l'EI chargé des médias, une voix ressemblant à celle du "calife" autoproclamé déclare: "Il n'y a aucune excuse pour les musulmans de ne pas venir dans l'Etat islamique (...) Participer (au combat) est un devoir pour tout musulman. Nous vous demandons de nous rejoindre ou de prendre les armes là où vous vous trouvez". --- JERUSALEM - Le nouveau gouvernement de coalition de Benjamin Netanyahu a obtenu l'investiture de la Knesset par la plus courte des majorités, au terme d'une journée qui a vu le Likoud du Premier ministre se déchirer sur l'attribution des portefeuilles ministériels. La cérémonie d'investiture a été reportée de deux heures pour permettre à Benjamin Netanyahu de mettre de l'ordre au sein de son propre parti, après avoir dans un premier temps distribué les ministères à ses alliés. La coalition gouvernementale regroupe, autour des 30 députés du Likoud, les 8 élus du Foyer juif, formation d'extrême droite de Naftali Bennett, les élus des deux partis ultra orthodoxes (6 pour le Parti unifié de la torah, et 7 pour le parti Shas) et les 10 députés du parti centriste Kulanu créé par l'ancien ministre Moshe Kahlon, issu du Likoud. --- WASHINGTON - Barack Obama a promis à ses alliés du Golfe arabo-persique l'aide des Etats-Unis contre toute "attaque extérieure" avec l'espoir de les rassurer sur le degré d'engagement de Washington dans la région malgré la perspective d'un accord sur le programme nucléaire iranien. Au terme d'un mini-sommet à Camp David, dans le Maryland, Barack Obama a déclaré que les Etats-Unis oeuvreraient avec le Conseil de coopération du Golfe (Arabie saoudite, Koweït, Qatar, Bahreïn, Emirats arabes unis et Oman) pour contrer les "activités déstabilisatrices" de Téhéran au Moyen-Orient. Barack Obama n'a cependant pas offert aux Etats du Golfe l'accord de défense formel que certains d'entre eux réclament. Des mesures plus modestes ont été annoncées, portant sur l'aide des Etats-Unis pour la mise en place d'un système régional intégré de défense antimissile, sur la simplification des procédures de vente d'armements et sur l'augmentation des exercices militaires communs. --- ALGER - La Coordination des mouvements de l'Azawad (CMA), formée des principaux groupes rebelles touaregs du nord du Mali, a signé hier à Alger l'accord de paix adopté en mars par les autorités maliennes et des mouvements pro-gouvernementaux, tout en prévenant qu'elle exigeait de nouvelles garanties avant de signer un texte définitif. La CMA, qui réunit le Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA), le Haut Conseil pour l'unité de l'Azawad (HCUA) et le Mouvement arabe de l'Azawad (MAA), avait indiqué en mars que cet accord de paix et de réconciliation intermalien, conclu sous l'égide de l'Algérie, ne répondait pas à ses exigences. Elle a prévenu qu'elle ne se rendrait pas à la cérémonie prévue demain à Bamako pour la signature définitive. --- PARIS - Rachida Dati a dénoncé une "cabale politique" après la révélation de l'invalidation par la Cour des comptes de près de 190.000 de dépenses du ministère de la Justice entre 2007 et 2010, lorsqu'elle était Garde des Sceaux. La Cour des comptes a rendu public mercredi un arrêt du 22 janvier dans lequel elle invalide des factures pour des frais de communication mais aussi, pour plus de 9.850 euros, pour des "achats de vêtement de luxe, de consommation de boissons ou de repas, d'achats de pâtisseries, de journaux, de produits de pharmacie, etc." Rachida Dati a mis en cause la volonté de lui nuire de "certains dans l'entourage de Nicolas Sarkozy".

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant