RESUME DE L'ACTUALITE A 02h00 GMT (13/05)

le , mis à jour à 04:15
0

PARIS - L'Insee devrait annoncer aujourd'hui une croissance de 0,6% du PIB en France au premier trimestre 2015, soit la progression la plus forte depuis le printemps 2013, grâce notamment à la chute des prix du pétrole, rapporte le quotidien les Echos. Début avril, l'Insee avait revu sa prévision à la hausse à 0,4% contre 0,3% précédemment. Les 39 analystes interrogés par Reuters disaient aussi s'attendre à 0,4% de croissance au premier trimestre, leurs prévisions s'étalant de 0,2% à 0,6%. Le gouvernement table pour l'année 2015 sur une croissance de 1,0%, très légèrement inférieure à celle de la Commission européenne qui anticipe, elle, une croissance de 1,1%. --- KATMANDOU - Un nouveau violent séisme, de magnitude 7,3 sur l'échelle de Richter, a ébranlé hier le Népal, faisant des dizaines de morts et un millier de blessés et achevant de détruire des bâtiments fragilisés par le tremblement de terre du 25 avril. La plupart des victimes ont été signalées dans des villages et villes situés à l'est de Katmandou. Mais cette nouvelle secousse a été ressentie jusque dans le nord de l'Inde ainsi qu'au Tibet. D'après les bilans communiqués par les autorités, on recensait mardi soir au moins 48 morts et 1.176 blessés au Népal, auxquels s'ajoutent 17 morts en Inde et un mort au Tibet. --- PORT-AU-PRINCE - François Hollande a promis que la France s'aquitterait d'une "dette morale" envers Haïti hier à Port-au-Prince, dernière étape de sa tournée marathon de quatre jours dans les Caraïbes. Cette visite officielle de François Hollande est la première d'un président français dans le pays fondé par d'anciens esclaves français qui proclamèrent l'indépendance en 1804, où la question de l'argent versé à la France en 1825 en dédommagement des biens perdus pendant la révolte fait toujours débat. "On ne peut pas changer l'histoire, mais on peut changer l'avenir", a déclaré le chef de l'Etat français lors d'une cérémonie sur la place du Champ de Mars, près du Palais national détruit par le séisme de janvier 2010, en présence de son homologue Michel Martelly. --- SOTCHI, Russie - La visite de John Kerry à Sotchi, sur les bords de la mer Noire, où il a été reçu hier par Vladimir Poutine, a permis aux deux puissances d'afficher leur espoir de coopération sur des dossiers où elles sont en opposition sans pour autant permettre d'avancées concrètes. A l'issue d'une longue rencontre de quatre heures avec le président russe, le secrétaire d'Etat américain a évoqué une discussion "franche" sur le conflit ukrainien, la Syrie et l'Iran. Auparavant, il avait été reçu par son homologue russe Sergueï Lavrov pendant plus de quatre heures également. Le secrétaire d'Etat américain est le plus haut responsable américain reçu en Russie depuis le début des grandes manifestations en Ukraine fin 2013, qui ont entraîné le départ du président Viktor Ianoukovitch et précédé le conflit séparatiste dans l'Est. MOSCOU - Moscou a dépensé plus de 50 milliards de roubles (près d'un milliard d'euros) pour soutenir les rebelles séparatistes de l'est de l'Ukraine depuis le début du conflit qui a coûté la vie à au moins 220 soldats russes, lit-on dans la version finale du rapport sur lequel travaillait l'opposant Boris Nemtsov lorsqu'il a été assassiné à deux pas du Kremlin le 25 février dernier. Ce rapport de 65 pages, basé sur des informations de sources publiques et des entretiens avec les familles de soldats tués, dénonce "une guerre non déclarée, une sale guerre cynique qui tient du crime contre la nation russe". Un porte-parole du Kremlin n'a pas souhaité faire de commentaire. --- RYAD - Une trêve humanitaire de cinq jours est entrée en vigueur hier soir au Yémen, a annoncé la coalition arabe conduite par l'Arabie saoudite qui bombarde depuis le 26 mars les miliciens chiites Houthis. Ces cinq jours de cessez-le-feu doivent permettre l'acheminement de vivres et d'aide humanitaire aux populations yéménites durement touchées par les combats. Mais selon le général saoudien Ahmed Asseri, porte-parole de la coalition, les rebelles ont bombardé le secteur frontalier avec l'Arabie saoudite jusque dans les dernières minutes avant l'entrée en vigueur de la trêve. WASHINGTON - Barack Obama recevra le prince héritier d'Arabie saoudite Mohamed ben Nayef et le vice-prince héritier Mohamed ben Salman ce matin dans le bureau ovale de la Maison blanche, avant le sommet prévu avec les autres Etats du Golfe, a déclaré la Maison blanche. Le président américain devait initialement recevoir le roi Salman, mais ce dernier a fait avoir dimanche qu'il serait remplacé par son dauphin. Le sommet entre Washington et les pays du Conseil de coopération du Golfe débute par un dîner ce soir et se poursuivra jeudi dans la résidence présidentielle de Camp David. --- GENEVE - L'Union européenne, dont la Commission doit adopter aujourd'hui une nouvelle approche en matière de migration, devrait reconnaître le bénéfice potentiel de l'arrivée de migrants sur son territoire, ont estimé des spécialistes du marché du travail et des migrations à Genève. La présentation à Bruxelles du Programme européen en matière de migration de la Commission survient alors que la politique communautaire a été sévèrement critiquée après le naufrage meurtrier, le 18 avril au large des côtes libyennes, d'un chalutier qui transportait plusieurs centaines de migrants. --- SEOUL - Le ministre nord-coréen de la Défense, Hyon Yong Chol, a été fusillé pour trahison après s'être endormi lors d'une manifestation à laquelle assistait le dirigeant Kim Jong Un, rapportent les médias sud-coréens en citant les services de renseignement. Il y a deux semaines, les mêmes services secrets déclaraient à huis clos devant des parlementaires que le numéro un nord-coréen avait ordonné depuis le début de l'année l'exécution de 15 responsables ayant défié son autorité. --- PARIS - La réforme des programmes du collège, vivement décriée, est susceptible d'amendements mais celle du collège, tout aussi critiquée, "ne bougera plus", a déclaré Najat Vallaud-Belkacem, cible d'une salve d'attaques. Soutenue par François Hollande et Manuel Valls face à la droite mais aussi ses détracteurs à gauche, des intellectuels de droite et de gauche, des syndicats d'enseignants et même les autorités allemandes, la ministre de l'Education a réaffirmé hier que "le statu quo actuel" ne pouvait perdurer dans un collège producteur d'"inégalités sociales et scolaires". Quelque 140.000 élèves quittent chaque année le système scolaire français sans diplôme. --- PARIS - La Haute autorité pour la transparence de la vie publique a transmis au parquet national financier les dossiers du député UMP Patrick Balkany et de son épouse Isabelle en raison de doutes sur la sincérité de leurs déclarations de patrimoine. Le maire de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) et son épouse, qui est aussi sa première adjointe, sont déjà visés par une enquête pour blanchiment de fraude fiscale dans laquelle les juges cherchent à savoir si le couple a cherché à dissimuler une partie de ses avoirs au fisc. --- PARIS - Henri Proglio a annoncé qu'il renonçait à la présidence du conseil d'administration du groupe d'électronique et de défense Thales, accusant le ministère de l'Economie de mener campagne contre lui en exigeant qu'il renonce à des mandats d'administrateur en Russie. Le ministère de l'Economie lui a demandé notamment de couper ses liens avec Rosatom, l'agence russe de l'énergie atomique.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant