Résultats semestriels 2013: l'Union Bancaire Privée augmente son bénéfice net de 10%

le
0

? L'Union Bancaire Privée, UBP SA (UBP) annonce une augmentation de son bénéfice net consolidé de 10% par rapport à fin juin 2012. Celui-ci s'établit à CHF 77,2 millions (EUR 62,7 millions), contre CHF 70 millions un an plus tôt.

? La masse sous gestion atteint CHF 81,1 milliards (EUR 66 milliards) au 30 juin 2013, contre CHF 80 milliards à fin décembre 2012. Cette progression résulte des apports nets de fonds des clients privés et institutionnels; ce chiffre ne tient pas compte du rachat, annoncé fin mai 2013, de l'activité de banque privée internationale de Lloyds Banking Group, qui sera intégrée à la date de la finalisation de la transaction (le 31 octobre 2013).

? Grâce à une approche prudente en matière de gestion des risques et du bilan, l'UBP continue de bénéficier d'une solide assise financière. Avec un ratio Tier 1 de plus de 30%, elle se classe parmi les banques suisses les mieux capitalisées.

Augmentation de la masse sous gestion et du bénéfice net
Au 30 juin 2013, l'UBP a dégagé un bénéfice net de CHF 77,2 millions, en hausse de 10% par rapport à fin juin 2012 (CHF 70 millions). La masse sous gestion s'élève à CHF 81,1 milliards au 30 juin 2013; ce chiffre ne tient pas compte du rachat, annoncé fin mai 2013, de l'activité de banque privée internationale de Lloyds Banking Group, qui sera intégrée à la date de la finalisation de la transaction (le 31 octobre 2013).

Les revenus de l'activité se montent à CHF 349,4 millions (EUR 284,1 millions) pour le premier semestre 2013, contre CHF 344,5 millions pour la même période en 2012. La hausse des commissions de 11%, à CHF 233,4 millions (EUR 189,8 millions), a compensé la baisse des marges d'intérêt. Les charges d'exploitation, bien maîtrisées, ont diminué de 11% par rapport à fin juin 2012, et se montent à CHF 232,2 millions (EUR 188,8 millions), permettant au ratio charges/produits consolidé du Groupe de s'établir à 66% (contre 76% il y a un an), malgré les fortes pressions qui pèsent actuellement sur les marges au sein de l'industrie bancaire.

Solide assise financière
Le total du bilan atteint CHF 18,8 milliards (EUR 15,3 milliards). Globalement, le bilan demeure stable et se caractérise par sa grande liquidité. La gestion conservatrice des risques permet à l'UBP de maintenir une excellente assise financière et d'afficher un bilan sain et solide. Avec un ratio Tier 1 de plus de 30%, l'UBP est l'une des banques suisses les plus fortement capitalisées.

Développements stratégiques
Lors du premier semestre 2013, le rebond des marchés et la dynamisation de la vente des produits de l'UBP ont permis à la Banque de renforcer son positionnement auprès de la clientèle privée et institutionnelle, tant sur le marché suisse que sur les marchés émergents. Dans le contexte d'évolution réglementaire actuel, l'UBP reste par ailleurs convaincue des atouts de la place financière suisse dans la gestion de fortune pour offrir à ses clients des services de premier ordre.


Pour toute information complémentaire
Jérôme Koechlin - Responsable Corporate Communications, tél. +41 58 819 26 40, e-mail jko@ubp.ch

www.ubp.com 


A propos de l'Union Bancaire Privée (UBP)
L'UBP figure parmi les plus grandes banques privées de Suisse et est l'une des banques les mieux capitalisées, avec un ratio Tier 1 de 32,9%. La Banque est spécialisée dans la gestion de fortune au service de clients privés et institutionnels. Basée à Genève et présente dans une vingtaine d'implantations dans le monde, l'UBP emploie 1'250 collaborateurs et dispose de CHF 81,1 milliards (EUR 66 milliards) d'actifs sous gestion au 30 juin 2013.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant