Résultats semestriels 2010 en forte progression

le
0
Communiqué

PARIS, September 9, 2010 /PRNewswire/ --

- Hausse du chiffre d'affaires de 11%

- Progression du taux de marge d'EBITDA* à 52,0 % du CA contre 51,2 %

- Hausse du résultat net de 20 %

- Confirmation des objectifs de croissance 2010

commente Roland Tripard, Président du Directoire du Groupe SeLoger.com.

(Logo: http://www.newscom.com/cgi-bin/prnh/20080131/291759 )

* : EBITDA : résultat opérationnel courant après prise en compte du plan d'attribution de stocks options et d'actions gratuites et avant amortissements et provisions.

Performances opérationnelles

Le taux de marge d'EBITDA du premier semestre 2010 connait une amélioration de près d'un point à 52,0 % contre 51,2 %.

Le retour à une croissance à deux chiffres de l'activité et le strict contrôle des coûts se traduisent par une augmentation du taux de marge d'EBITDA. Seuls les frais de personnel connaissent une progression supérieure à celle du chiffre d'affaires (+18%) notamment en raison de l'augmentation de la dotation à la réserve spéciale de participation. La masse salariale seule enregistre une hausse de 12,7 %. L'effectif à la fin du semestre s'établit à 277 personnes. Compte tenu du calendrier des embauches, le poste frais de personnel devrait reculer de plusieurs points au second semestre en pourcentage du chiffre d'affaires. Sur la période, les charges externes connaissent une progression limitée à 5%. Ce chiffre illustre la bonne maîtrise des dépenses dont notamment une croissance des budgets marketing et communication limitée à 2%.

Résultat net

Le coût financier de l'endettement net diminue de 27 % (1,0 MEUR contre 1,3 MEUR) parallèlement à la réduction de l'endettement net. Après prise en compte d'une charge d'impôt représentant 35,7 % du résultat courant après le coût de l'endettement financier net, le résultat net atteint 10,4 MEUR soit une progression de 20,0 %.

Structure financière

L'endettement net continue à reculer. Il s'établit à 4 MEUR à l'issue du premier semestre 2010 contre 6 MEUR fin 2009. Ce désendettement limité s'explique par le paiement au cours du premier semestre d'un premier dividende depuis la cotation de la société (5 MEUR) ainsi que par le règlement de la dernière tranche d'acquisition de Périclès (4 MEUR), société désormais détenue à 100%. La trésorerie disponible s'élève à 27 MEUR à la fin du semestre.

Perspectives annuelles 2010

Ces résultats semestriels très satisfaisants permettent de confirmer les objectifs annoncés en début d'année soit un chiffre d'affaires compris entre 81 MEUR et 84 MEUR permettant de dégager un EBITDA* entre 42 MEUR et 44 MEUR.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant