Résultats encourageants contre Huntington

le
0
Sur la souris, des chercheurs ont réussi à empêcher la progression de cette maladie génétique.

La chorée de Huntington, maladie neurologique grave, présente de surcroît le très angoissant problème de pouvoir être prédite par un test génétique simple, sans pouvoir être traitée. Les patients pour qui le test a annoncé une maladie attendent les premiers symptômes, dans l'impuissance la plus totale. Pour l'instant. Le 21 juin, dans la revue Neuron, des chercheurs californiens de l'École de médecine de San Diego ont publié une étude expérimentale montrant, chez la souris atteinte expérimentalement de cette maladie, qu'un médicament pouvait rendre «silencieux» le gène muté et ralentir, voire rendre réversible, la progression de la dégénérescence cérébrale.

La chorée de Huntington se traduit par une atteinte des fonctions intellectuelles et motrices, avec notamment des mouvements anormaux et incontrôlés. Cette maladie décrite pour la première fois à la fin du XIXe siècle, liée à la mutation d'un seul gène dit IT 15 sur le chromosome 4, peut êtr

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant