Résultats en forte hausse au 3e trimestre pour Total

le
0
LES MARGES DE RAFFINAGE DOPENT LES RÉSULTATS DE TOTAL AU 3E TRIMESTRE
LES MARGES DE RAFFINAGE DOPENT LES RÉSULTATS DE TOTAL AU 3E TRIMESTRE

PARIS (Reuters) - Total a publié mercredi des résultats en nette hausse au troisième trimestre grâce à la forte progression des marges de raffinage mais sa production a reculé de 2% sur la période.

La troisième compagnie pétrolière européenne par la capitalisation boursière, derrière Royal Dutch Shell et BP, a indiqué dans un communiqué qu'elle poursuivrait l'ajustement de son portefeuille en vue de réaliser le programme de cessions qu'elle s'est fixée sur la période 2012-2014.

Total a annoncé fin septembre un programme de cessions portant sur 15 à 20 milliards de dollars (11,5 à 15,4 milliards d'euros) pour financer ses investissements et doper sa génération de trésorerie.

Ces cessions pourraient inclure TIGF, sa filiale de transport et de stockage de gaz, active dans 15 départements du sud-ouest de la France, dont le groupe a confirmé chercher un repreneur à la mi-octobre.

Hors exceptionnels, le bénéfice net de Total s'est élevé à 3,35 milliards d'euros sur la période juillet-septembre (+20%), pour un chiffre d'affaires de 49,89 milliards (+8%).

Le résultat net part du groupe recule en revanche de 7% à 3,06 milliards en raison principalement d'un impact négatif de 800 millions lié à des éléments non-récurrents, composés notamment d'une perte de valeur sur des actifs aux Etats-Unis et d'une taxation exceptionnelle des stocks pétroliers en France.

Le résultat opérationnel net ajusté du secteur Raffinage-Chimie s'est élevé à 564 millions d'euros au 3e trimestre, contre 367 millions un an plus tôt.

Le groupe prévoit de payer un acompte sur dividende relatif au troisième trimestre de 0,59 euro par action, stable par rapport à celui du deuxième, qui représentait lui-même la première hausse depuis la mise en place d'un paiement trimestriel.

La production d'hydrocarbures du groupe a totalisé 2,272 millions de barils équivalent pétrole par jour au troisième trimestre, essentiellement pénalisée par des accidents en mer du Nord et au Nigeria, au déclin naturel des productions et aux maintenances des installations.

Dans les premiers échanges à la Bourse de Paris, l'action Total gagnait 0,72% à 39,27 euros pendant que le CAC 40 était quasi stable (-0,04%).

Total a annoncé fin septembre qu'il pensait pouvoir produire environ trois millions de barils équivalent pétrole par jour à l'horizon 2017, contre 2,3 millions en 2011.

Le groupe, qui a mis en place en 2011 une politique d'exploration orientée vers des projets plus difficiles mais aussi plus prometteurs, a en outre confirmé fin septembre que sa production devrait croître de 3% par an en moyenne sur la période 2011-2015 dans l'hypothèse d'un baril à 100 dollars.

Benjamin Mallet et Matthias Blamont, édité par Jean-Michel Bélot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant