Résultats des Bleus : Le Pen dénonce «l'ultra-libéralisme appliqué au football»

le
4
Résultats des Bleus : Le Pen dénonce «l'ultra-libéralisme appliqué au football»
Résultats des Bleus : Le Pen dénonce «l'ultra-libéralisme appliqué au football»

La présidente du Front national, Marine Le Pen, a estimé lundi que les mauvais résultats et le manque d'amour pour l'équipe de France de football étaient la conséquence de «l'ultra-libéralisme appliqué au football». «L'ultra-libéralisme appliqué au football, ça donne des résultats épouvantables», a-t-elle affirmé sur LCI et Radio Classique, à la veille du match retour des Bleus face à l'Ukraine pour les éliminatoires de la Coupe du Monde de football 2014 au Brésil et alors que la France a perdu le match aller.

«On a voulu faire du football une structure uniquement pour faire de l'argent (...). On a libéralisé les quotas de joueurs étrangers (...). Il faudrait bloquer la masse salariale dans les clubs de football», a-t-elle proposé. «Il y a une vraie rupture avec le peuple français. Une équipe ne peut être poussée uniquement par l'appât du gain ou par l'égo des individualités, il faut qu'elle soit portée par tout un peuple», a jugé la dirigeante frontiste.

Et si «elle ne l'est pas», c'est, selon Marine Le Pen, bien «la faute de l'équipe de France».

Elle a évoqué des joueurs «mal élevés, qui ne suscitaient pas la fierté nationale, qui d'ailleurs se moquaient manifestement du fait de représenter la France». Interrogée pour savoir si elle pensait qu'il y avait un «problème communautaire» dans l'équipe de France, Marine Le Pen a répondu: «Il y a eu un problème communautaire, je ne sais pas si c'est encore le cas aujourd'hui».

Jacob appelle à soutenir les Bleus

Christian Jacob, chef de file des députés UMP, a estimé lundi qu'il fallait soutenir unanimement l'équipe de France de football. Interrogé par Europe 1 sur des critiques émises par Marine Le Pen contre «l'ultra-libéralisme» appliqué à ce sport, Christian Jacob a tranché : «On doit être aujourd'hui tous derrière eux». «J'espère que demain, ils vont relever le gant», a encore déclaré l'ancien ministre sur le Onze de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • michevey le lundi 18 nov 2013 à 11:31

    Aujourd'hui c'est "l'argent roi" dans tous les domaines, quant au foot, le problème c'est qu'on sur rémunère des "pieds" pendant que nos "cerveaux" quittent le pays !

  • M9456028 le lundi 18 nov 2013 à 11:26

    c une équipe de mercenaires tous étrangers les uns des autres payés pour une mission dont ils se foutent du résultat.un pseudo amalgame de tant de diversité ne peut avoir aucune cohésion et encore moins d' abnégation nécéssaire à la victoire . 80 % des français rejettent cette classe ,et MLP ne fait qu'une fois de plus dire tout haut ce que la plupart pensent .

  • frk987 le lundi 18 nov 2013 à 10:20

    Ce sont des joueurs pro, comme tout salarié ce qui compte c'est le gain, le reste c'est pour amuser la galerie avec drapeaux et marseillaise. L'époque héroïque où l'on partait en 14 la fleur au fusil pour la France, c'était il y a un siècle. La France n'existe plus, faut bien vous le dire.

  • frk987 le lundi 18 nov 2013 à 10:16

    Dans la cadre des déclarations super dé.biles, celle là est à inscrire au Guinness des records !!!