Résultats annuels - Groupe Bonduelle - spécialiste du légume transformé

le
0

Croissance du chiffre d’affaires et de la rentabilité

du Groupe Bonduelle en 2009/2010

Croissance du chiffre d’affaires publié (+ 2,3 %) et de la rentabilité opérationnelle courante (+ 2,8 %)

Renforcement de la structure financière du Groupe : amélioration du ratio d’endettement et émission obligataire privée de 165 millions de dollars

Confirmation des synergies attendues de l’intégration de France Champignon

Démarrage prometteur de l’usine brésilienne de Cristalina

Le Conseil de Surveillance, réuni le 1er octobre 2010, a examiné les comptes sociaux et consolidés de l’exercice 2009/2010 présentés par la Gérance et dont la révision par les Commissaires aux Comptes est achevée.

Comptes consolidés
en millions d’euros

2008 - 2009

2009 - 2010

Variation

Chiffres d’affaires

1 523,9

1 559,6

+ 2,3 %

Résultat opérationnel courant

101,7

104,5

+ 2,8 %

Résultat opérationnel

99,3

101,8

+ 2,5 %

Résultat net part du groupe

26,6

58,3

+ 119,2 %

Croissance du chiffre d’affaires publié

Le chiffre d’affaires de l’exercice 2009/2010 s’établit à 1 559,6 millions d’euros, en croissance
de 2,3 %.

L’activité a bénéficié du solde net des variations de périmètre de l’exercice précédent (intégration en année pleine des acquisitions - La Corbeille, Family Tradition, Omstead Food - déconsolidation des activités surgelés MDD apportée à la joint venture Gelagri avec le Groupe Triskalia (ex Coopagri Bretagne), ainsi que de l’acquisition de France Champignon au 1er avril 2010.

Marqué par un environnement de consommation peu dynamique en Europe de l’Ouest
et en Amérique du Nord et une crise économique continuant d’impacter l’Europe centrale et orientale, cet exercice permet à nouveau au Groupe Bonduelle d’afficher une croissance de son chiffre d’affaires.

Une activité promotionnelle importante, associée à des lancements produits réussis, a en effet permis au Groupe Bonduelle de gagner des parts de marché à la marque dans les principaux pays et métiers, situation particulièrement marquée dans les activités frais.

Amélioration de la rentabilité opérationnelle

A 104,5 millions d’euros, la marge opérationnelle courante s’établit au niveau de 2008/2009
à 6,7 % du chiffre d’affaires. Retraitée de l’activité France Champignon, non contributive sur l’exercice (acquisition au 1er avril 2010), celle-ci s’améliore de 20 points de base à 6,9 % du chiffre d’affaires.

Les effets du « Plan Compétitivité Durable », entré dans sa 2ème année d’exécution, couplés à des campagnes agricoles de l’été 2009 particulièrement favorables ont ainsi permis d’améliorer
la marge opérationnelle courante malgré des investissements promotionnels importants.

Cette évolution souligne également, en Europe, l’amélioration de la rentabilité des activités frais et les effets positifs de l’association Gelagri, et le maintien à des niveaux satisfaisants des marges dans les différentes zones géographiques.

Après prise en compte des éléments non récurrents (2,6 millions d’euros), le résultat opérationnel franchit le seuil symbolique de 100 millions d’euros à 101,8 millions d’euros.

Forte progression du résultat net

Le résultat net part du groupe s’inscrit à 58.3 millions d’euros contre 26,6 millions d’euros l’exercice précédent. Le résultat financier 2008/2009 avait en effet été négativement impacté par la valorisation à la juste valeur des instruments financiers, à caractère non récurrent.

La Gérance proposera à l’Assemblée Générale du 2 décembre 2010 un dividende de 1.50 euro par action .

Renforcement de la structure financière du Groupe

Le ratio d’endettement (gearing) du Groupe s’établit à 116 % contre 135 % en 2008/2009.

Une gestion attentive du besoin en fonds de roulement (baisse du niveau de stocks et du délai client) et des capitaux employés (cession de l’activité de transformation de pommes)
ont permis une amélioration importante du ratio, malgré une politique d’investissement soutenue et l’acquisition au 1er avril 2010 de France Champignon.

Le Groupe Bonduelle a annoncé le 8 septembre dernier une émission obligataire privée d’un montant de 165 millions de dollars, d’une maturité de 12 ans, destinée à refinancer la dette d’acquisition de France Champignon et lui apporter la flexibilité financière nécessaire à la poursuite de sa politique d’acquisitions ciblées.

Contractée dans des conditions attractives auprès d’institutions financières de 1er rang,
cette émission accroît la maturité de la dette, souligne la qualité de crédit « Investment Grade » du Groupe et diversifie ses sources de financement.

Démarrage Prometteur de l’usine de Cristalina

L’usine de Cristalina (Brésil) a démarré la production de conserves de pois en septembre 2010.

Cette unité, destinée à alimenter un marché local de conserve de taille importante en forte croissance, aura la particularité de fonctionner toute l’année dans un environnement tropical d’altitude.

Confirmation des synergies attendues de l’intégration de France Champignon

Les premiers mois d’activité de France Champignon au sein du Groupe Bonduelle confirment le potentiel de synergies de coûts et de développement dans tous les domaines de cette acquisition et son caractère relutif dès 2010/2011. Le transfert de la marque ROYAL vers la marque BONDUELLE débutera dès l’automne 2010.

Perspectives

L’absence de reprise nette de la consommation dans les pays matures s’ajoute aux incertitudes du climat économique en Europe centrale et orientale.

Par ailleurs, l’existence de niveaux historiquement élevés des stocks de la profession, dans l’ensemble des zones géographiques, induit une pression, de nature conjoncturelle, très forte sur les prix de vente, particulièrement à marque de distributeurs.

Des récoltes difficiles se traduisant par une sous-utilisation des outils de production et des surcoûts impacteront négativement les marges et pourraient entraîner des ruptures d’approvisionnement sur certaines gammes de produits au printemps 2011.

En conséquence, le Groupe Bonduelle prévoit une progression du chiffre d’affaires limitée
à l’intégration en année pleine de France Champignon et une baisse sensible mais non récurrente de la rentabilité opérationnelle sur l’exercice 2010/2011.

Le groupe Bonduelle poursuit par ailleurs ses investissements de croissance et de productivité (nouvelle usine en frais en Italie, chambre froide automatisée en Picardie, implantation en Ukraine) qui, couplés à une augmentation des programmes de fabrication en 2011, lui permettent d’envisager une amélioration sensible de ses résultats en 2011/2012.

Prochaines publications :

Chiffre d’affaires du 1er trimestre 2010/2011 : 4 novembre 2010Chiffre d’affaires du 1er semestre 2010/2011 : 3 février 2011Résultats du 1er semestre 2010/2011 : 24 février 2011


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant