Résultat meilleur qu'attendu pour BMW, mais la crise guette

le
0

FRANCFORT (Reuters) - BMW a fait état mardi d'une hausse supérieure aux attentes de son bénéfice courant au troisième trimestre et confirmé vouloir dégager en 2012 un bénéfice imposable record tout en se disant gagné à son tour par les effets de la crise.

La demande chinoise pour les véhicules du numéro un mondial des voitures haut de gamme ne s'est pas démentie de juillet à septembre, lui permettant d'afficher une hausse de 13,8% de son bénéfice avant taxes et intérêts (Ebit) à deux milliards d'euros alors que le consensus Reuters n'anticipait que 1,72 milliard d'euros.

Le bénéfice net s'est quant à lui inscrit à 1,289 milliard d'euros.

BMW a annoncé un chiffre d'affaires de 18,8 milliards d'euros, là encore supérieur au consensus qui tablait sur 17,72 milliards.

Le président du directoire Norbert Reithofer a toutefois prévenu, qu'à l'image du reste du secteur, le constructeur allemand commence à ressentir les effets du ralentissement en Europe, remettant en question l'image d'invulnérabilité du groupe face à la crise.

Daimler, également positionné sur le haut de gamme, a prévenu qu'il lui manquerait près de 800 millions d'euros pour atteindre son objectif de bénéfices cette année et a repoussé son objectif d'atteindre une marge bénéficiaire de 10% dès 2013.

Chez BMW, la marge d'Ebit, un baromètre clé dans le secteur automobile, s'est réduite à 9,6% au troisième trimestre, contre 11,9% un an auparavant, alors que le consensus prédisait 9,9%.

Christiaan Hetzner, Nicolas Delame pour le service français, édité par Jean-Michel Bélot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant